Archives du blogue

(Entrevue) Martin Charron du groupe The Translaters


  • MARTIN / THE TRANSLATERS

  • [INDÉPENDANT]
  • Ville: MONTRÉAL // Pays: CANADA

  • /

Mardi dernier le 13 mars, je me suis donc entretenu au téléphone avec le vétérans Martin Charron, la légende, l’homme au multiple projet musical et aussi bien connu pour être le guitariste de la formation Subb. Il fut intéressant de s’en tenir avec ce dernier que je remercie d’ailleurs pour sa patience et le temps accorder.

Lire la suite

(Chronique) Capitaine Révolte, un grand retour aux sources


  • CAPITAINE RÉVOLTE

  • FIL D’ARRIVÉE
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2017 // Genre: PUNK FRANCO

  • /

Quand mon ami Seb m’a parlé d’un nouveau disque de Capitaine Révolte, je n’en croyais pas un mot, puis plusieurs questions ont envahit mon cerveau. Est-ce qu’il seront à la hauteur de leur réputation musicale, dois-je avoir une réelle attente ou le prendre tel qu’il vient, serais-je convaincu et satisfait? Je n’avait pas de réponse au mille et une questions, mais dès la réception du disque l’excitation était à son plus haut niveau.

Lire la suite

10 ans pour 79 albums québécois paru en 2005

2005 était une année assez bizarre pour bien des trucs. On se rappelle tous la fameuse affaire de Vincent Lacroix qui a éclaté aux tribunaux l’année suivante, un détournement d’environ 130 millions fraudant 9200 investisseurs dont plusieurs familles et retraités du Québec. Ce fut aussi une dure période pour la scène locale, car un an auparavant, la fameuse salle l’X mettait fin à ses activités. Cela donnait un coup assommant dans le creux de la vague locale de punk rock, laquelle s’estompe peu à peu depuis le début de l’an 2000 et non pas juste dans notre petit coin de l’Amérique.

Lire la suite

(Chronique) Athena, frappant jusqu’au dernier riffs


  • ATHENA

  • MONONUCLÉOSE
  • [SLAM DISQUES]
  • Année: 2015 // Genre: Rock Franco

  • /

Je réfléchissais tranquillement à la scène rock du Québec tout en me faisant un petit classique composé de fromage fondu entre deux tranches de pain péniblement grillées pour mon souper (je sais, ce n’est pas un repas complet) quand j’ai eu la brillante idée de mettre ma main sur le rond allumé. C’est à ce moment-là que j’ai compris que la scène était brûlante de potentiel et que j’étais mieux d’écouter mon album Mononucléose d’Athena, que de cuisiner cette journée-là.

Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :