Archives du blogue

(Revue) ’77 Montréal ou comment rendre des punks heureux!

PROGRAMMATION:

Je crois qu’une des grandes forces de la deuxième édition de ce nouveau festival est sans contredit la diversité de sa programmation. Il y en avait pour tous les goûts et ça se ressentait que les gens appréciaient la programmation : du ska, du pop-ska, du pop-punkrock, du crossover, du skate punk, du hardcore mélodique… Bref, on ne pouvait souhaiter une programmation plus englobante et qui rejoint le plus grand nombre d’amateurs de punk sous tous ses dérivés.

Lire la suite

(Revue) Journée estivale de Marcan au ’77 Montréal

Nous sommes en plein cœur de l’été, la saison des festivals est à son apogée. Le parc Jean-Drapeau est prêt pour accueillir le Heavy MTL, Osheaga ainsi qu’ÎleSoniq. Et bien sûr, celui qui m’intéresse et qui a grandement parti le bal: 77 Montréal. Le volet punk m’a fait vivre une des plus belles journées de l’été et en voici un bref compte rendu.

Lire la suite

(Revue) Le Rockfest de LP – Partie finale

SAMEDI

C’est sous un soleil de plomb que la dernière journée de l’évènement débuta avec les suédois de Millencolin devant un parterre bien rempli pour l’heure matinale. La grille de chansons était essentiellement constituée de titres du dernier disque, l’excellent True Brew, et bien sûr du classique Pennybridge Pioneers (No cigar, Fox, Penguins & Polarbears…). Les Suédois ont ensuite laissé leur place au skacore des Mighty Mighty Bosstones, qui ont livré un set bien varié allant chercher des titres de pratiquement tous leurs albums. Le chanteur, en raison des agissements de leur président actuel, a livré un message d’excuse au nom des Américains avant d’enchaîner avec une reprise de I Can See Clearly Now de Johnny Nash et The Impression That I Get au final. Donc, la tête d’affiche Ska du festival a bien rempli son devoir de nous faire skanker un bon coup!

Lire la suite

(Revue) Le Rockfest de LP – Première partie!

C’est avec une programmation de « retour aux sources » que l’équipe du Rockfest de Montebello nous conviait pour la 13e édition de l’emblématique festival. En effet, la programmation 2018 était beaucoup plus proche des éditions 2013-2014 suite à une réduction massive de formations participantes. Le festival réduit également le nombre de scènes, passant de 5 à 3 mais, contrairement aux éditons précédentes, il permet aux groupes internationaux de jouer dès le jeudi soir. Donc, le fait de mettre l’événement sur trois journées et de raccourcir la liste des groupes était, selon moi, la meilleure chose qui pouvait arriver au festival. Malheureusement, une fois rendus sur le site, nous remarquons que l’édition 2018 est victime de coupures majeures… En voilà le compte rendu.

Lire la suite

(Revue) Brutal Chérie au Francos

francosEn cet anniversaire des 30 ans des Francofolies, on retiendra la folle prestation de Brutal Chérie le jeudi 14 juin à 22h sur la scène SiriusXM.

Punk mélancolique de la veine du romantisme à vif. Plume passionnée et riffs acérés comme des griffes. Ce cocktail explosif rend ce punk rock addictif. Tu te retrouves possédé par leurs chansons et ton âme à toi, à aussi a envie de crier avec la leur.

Lire la suite

(Revue) Camp Punk In Drublic ; Le festival de Nofx… Sans Nofx! – La finale (3/3)

camp-punk-in-drublicDIMANCHE

Rancid, The Mighty Mighty Bosstones, Sick Of It All, Lagwagon, The Bouncing Souls, Street Dogs, The Interrupters, Sammy Kay, The Scandals.

La dernière journée s’annonçait, à la base, plutôt pluvieuse. C’est d’ailleurs sous une pluie torrentielle que le site ouvrit ses portes et accueillit les premiers artistes; Sammy Kay et The Scandals, des ajouts à la programmation. Une rumeur planait sur le site disant que ces derniers étaient en fait Nofx sous un autre nom… Ce n’était pas le cas.

Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :