Archives de mot-clé : Revue d’un spectacle

Compte-rendu Music 4 Cancer | Jour 2, partie finale 2/2 !

Et comme je poursuis sur m’a lancé du précédent compte rendu de cette superbe deuxième journée du festival. Je disais donc que vivait pour la première fois un conflit d’horaire au Music 4 Cancer. Je n’avais vraiment pas envie de manquer deux groupes à l’affiche, Fifty Nutz parce que je ne les ai pas vues assez souvent et parce qu’il ne reste pas beaucoup de spectacles comme nous l’avons appris dans notre entrevue pré-Music 4 Cancer. Il y avait aussi les gars de Sudden Waves qui allait bombarder le Local 41, chose que je n’allais pas non plus manquer ! J’ai donc pilé sur mon cœur et séparer la poire en deux, pour voir que la moitié de la prestation des deux formations québécoises.

Continuer la lecture de Compte-rendu Music 4 Cancer | Jour 2, partie finale 2/2 !

(Revue) No Fun At All enflamme les Foufounes Électriques | 20 septembre

En 2019, nous avons eu droit à la crème de la Suède. Avec Satanic Surfers , Millencolin et No fun at All qui ont donné des spectacles en sol québécois, la province de Québec a prouvé une fois de plus son amour pour le skate punk scandinave.

Continuer la lecture de (Revue) No Fun At All enflamme les Foufounes Électriques | 20 septembre

(Revue) Une soirée suédoise sur le bord du fleuve!

Le Festivoix avait réservé le week-end du festival pour les amateurs de Punk Rock. Après un vendredi soir à guichet fermé avec les Planet Smashers et comme tête d’affiche, The Offspring, c’était au tour de Ten Foot Pole et Millencolin d’animer le parterre.

Continuer la lecture de (Revue) Une soirée suédoise sur le bord du fleuve!

(Revue) Soirée de feu avec Satanic Surfers, Belvedere et cie…

Il y a des shows que nous attendons avec impatience, et ce, pendant plusieurs mois. Ce fut le cas pour la tournée Satanic Surfers, Belvedere et La Armada, qui était de passage à Québec jeudi dernier avec Our Darkest Days. Mes attentes étaient extrêmement élevées. Néanmoins, je suis sorti de la salle Méduse détrempé et complètement satisfait.

Continuer la lecture de (Revue) Soirée de feu avec Satanic Surfers, Belvedere et cie…

(Revue) Party de départ de La Cavale : Ce n’est qu’un au revoir!

Après s’être fait une belle place sur la scène punk québécoise, le trio La Cavale, formé à Montréal par ces expats de la banlieue parisienne, retourne en France après environ 3 ans dans notre voisinage. Au Québec avec un visa de tourisme-travail de 2 ans, leurs démarches de résidence permanente n’ont malheureusement pas rencontré les critères dans les délais accordés. Après une cinquantaine de shows dans 17 villes au Québec et en Ontario, vendredi le 11 janvier dernier, le party de départ se déroula au Atomic Café, là où le groupe eut son baptême de scène montréalais le 5 août 2016. Les gars nous disent à la prochaine de façon grandiose aux côtés d’un line-up de feu : Abdominable, Na Na Na et Fortune Cookie Club, tous des groupes avec qui La Cavale a tissé des liens et partagé la scène au cours des dernières années.

Continuer la lecture de (Revue) Party de départ de La Cavale : Ce n’est qu’un au revoir!

(Revue) Marmottes Aplaties à St-Jean – 3 novembre 2018

Le lendemain d’un spectacle à guichet fermé à Montréal, Les Marmottes Aplaties jouaient devant une foule conquise d’avance dans leur patelin de St-Jean-sur-Richelieu. Un concert d’artistes très prometteur : Capable!, The Translaters et Barrasso accompagnaient Les Marmottes jouant chez eux. Ce spectacle était l’avant-dernier (dernière date le 16 novembre à l’Anti Bar de Québec) d’une courte série de spectacles qui débuta en trombe au Rockfest, marquant la sortie sur vinyle de leurs trois opus, ainsi que Difficultés Techniques, une compilation de démos.

Continuer la lecture de (Revue) Marmottes Aplaties à St-Jean – 3 novembre 2018

(Revue) Ten Foot Pole à Montréal

Contrairement à bien des gens, j’ai découvert Ten Foot Pole avec Insider donc, avec le chant de Dennis. Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai été introduit à l’album Rev et son chanteur Scott. Ceci étant dit, Dennis a toujours été un de mes chanteurs préférés des années 90. Que ce soit Scott ou Dennis, ils sont des vocalistes qui se démarquent des autres chanteurs de la scène Punk, avec leurs voix uniques. Pour moi, le départ de Scott a été une bonne chose car cette décision a mené à la naissance de deux excellents groupes ( Pulley et Ten Foot Pole) au lieu d’un.

Continuer la lecture de (Revue) Ten Foot Pole à Montréal