Archives de mot-clé : Punk Rock

Petite entrevue avec Bruno de Chump !

Les Belges débarquent prochainement au Québec, nous avons donc sauté sur l’occasion de nous entretenir par écrit avec Bruno de la formation Chump. Je le remercie d’ailleurs d’avoir la gentillesse de prendre le temps de répondre à mes questions. Bonne lecture !

Continuer la lecture de Petite entrevue avec Bruno de Chump !

Angry Youth Elite, retour réussi aux 90’s!


TITRE : READY! SET! NO!
GROUPE :
ANGRY YOUTH ELITE

LABEL : SPORTKLUB ROTTER DAMM
PAYS : ALLEMAGNE
SORTIE : 25/05/2018

Allez hop, on sort son skate des boules à mites et on enfile ses Vans pour écouter le tout premier album d’Angry Youth Elite, Ready! Set! No!. Alors oui c’est vrai, cet album a déjà un an, mais le fait est que je l’ai découvert cette année seulement, et putain c’que je regrette de pas être tombée dessus plus tôt. Alors si vous l’avez raté aussi, ça vaut le coup d’y jeter une oreille.

Angry Youth Elite, c’est André, Charlie et Markus, qui ont à cœur de faire (re)vivre le son punk rock des années 90 avec lequel ils ont grandi, et de manière « intelligente » face au déclin social, avec des textes empreints d’un souci d’unité, s’opposant au capitalisme ou encore au racisme.

Parmi leurs faits d’armes, outre ce premier album, on compte en mai 2019 un single, reprise de Say Anything (The Bouncing Souls) avec The Bombpops au profit de l’association caritative Skate-Aid, et depuis leurs débuts en 2017 de nombreux concerts avec entre autres Jaya The Cat, The Real Mc Kenzies, The Bombpops, Death By Stereo, The Penske File, Spanish Love Songs, Pears, Nothington, Snareset ou encore plus récemment No Fun At All. On précisera aussi que l’album a été masterisé par Jason Livermore aux légendaires Blasting Room Studios (Fort Collins, Colorado).

L’album démarre sur un morceau instrumental, Start, mais qui ouvre les hostilités et met bien en avant l’énergie qui va suivre tout au long de l’album. On enchaîne avec Pissed qui résume pas mal une des facettes de leur colère « The breaking news make me feel sick. Terrorism and fascism all this awful shit. I’m pissed. » Vient ensuite la très efficace Rebellion Cut to Fit avec les légendaires Burning Heads (!!) puis l’endiablée Anger Turns to Hate qui à mi-parcours évolue de façon plus hardcore en screaming vocal pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

On passe à Again & Again, à la mélodie un brin plus « joyeuse » qui offre sur les dernières notes à la basse seule une parfaite transition pour No Matter, Who Cares? qui débute à son tour sur une courte intro de basse, et dont le refrain est encore un aspect de leur colère « We know the winner takes it all and the loser gets the fall. Who the fuck cares of them at all ».
On notera la touche plus positive de Strong Company et The Pack, tant dans la musique et les mélodies que dans les thèmes abordés, hommages à l’unité, l’amitié, la solidarité, on sent alors leur sens du partage.

L’avant dernière, titre éponyme de l’album Ready! Set! No!, a été mon premier gros coup de cœur de cet album. Elle démarre sur les chapeaux de roues avec un riff de guitare acéré, un rythme effréné, on n’a pas l’temps de reprendre son souffle et elle tient en haleine du haut de ses 1’25. A Rebel Song pour clôturer l’album introduit une touche plus reggae, plus cool, mais tout en restant un appel à réagir et procure une forme d’espoir.
Je n’ai pas cité les autres morceaux, Keep Moving On, et Get up, Face up, Fight!, mais ils n’ont pas moins de mérite que les autres et sont tout autant appréciables.

Les mélodies soulèvent différentes émotions découlant du même constat de déclin actuel, entraînant une volonté d’agir, protester, un espoir, ou une colère, la nécessité de faire face, ensemble de préférence. On s’imprègne vite des refrains qui deviennent rapidement familiers, les sing-along ne sont pas en reste, puissants et entraînants, on ne résiste pas à les accompagner. Les harmonies vocales sont particulièrement bien pensées et exécutées. J’me suis pas mal immergée dans cet album ces derniers temps (vu que j’avais un an de retard sur sa parution, c’était pas du luxe), et franchement, j’y suis bien, il me donne une forme de courage.

Un album qui nous ramène dans les 90’s, au son punk rock Fat Wreck ou Epitaph, à l’énergie convaincante qui vous embarque et qu’on a envie de suivre loin, très loin. Angry Youth Elite fait partie de ces groupes prometteurs à suivre de très près.

1. Start
2. Pissed
3. Rebellion Cut to Fit
4. Anger Turns to Hate
5. Again & Again
6. No Matter, Who Cares?
7. Get Up, Face Up, Fight!
8. Strong Company
9. The Pack
10. Keep Moving On
11. Ready! Set! No!
12. A Rebel Song?

ÉCRIT PAR : ALICE

(Chronique) Escalating Quickly, un album rafraîchissant?


TITRE : TEN FOOT POLE /
GROUPE :
ESCALATING QUICKLY

LABEL : THOUSAND ISLANDS RECORDS /
VILLE : SANTA CRUZ / PAYS : ÉTATS-UNIS
SORTIE : 10/05/2019


Depuis plus d’un an, Dennis Jagard, leader de la formation Ten Foot Pole, nous disait travailler tranquillement sur un nouvel album. Nous avons eu le droit à des pièces en essai lors de sa tournée acoustique au Québec et par la suite avec le groupe complet. Don’t be a Dick, qui est super catchy, fait partie de la rotation du set list depuis un bon moment. Rapidement, elle est devenue une des préférées de la foule, qui peut participer activement au refrain en chantant haut et fort «  Dick Dick Dick ».

Lorsque le temps d’aller en studio est arrivé, il est annoncé que ce sera le réputé Ryan Green derrière la console. Dès le début, il est dit que cet album sera différent. Aucune barrière n’est mise pour Escalating Quickly. Les gars ont eu du plaisir à l’enregistrer, ça s’entend. En plus d’avoir recruté Ryan Green à la console, Sean Sellers de Good Riddance est derrière les tambours pour l’enregistrement et Lil Joe Raposo de Lagwagon à la basse. Dan Palmer (Zebrahead et Death By Stereo) et Dan Jacobs (Atreyu) ont eu carte blanche pour s’amuser à faire des solos. Le résultat est phénoménal.

Si tu t’attends à un Rev ou Unleashed 2, cet album n’est pas pour toi. Au premier son de synthé, tu vas décrocher. Pourtant, la beauté de cet album-là est dans son audace et sa différence. C’est un album qui arrive du champ gauche en amenant du même coup un vent de fraîcheur. Mais détrompez vous, ça reste du Ten Foot Pole. Certaines chansons sont rapides comme en 1997. The Jackals et Long Night en sont un parfait exemple.

Numb est un mélange du bon vieux Ten Foot Pole avec une touche funky. Les synthés surprennent à la première écoute mais on finit par s’y habituer et aimer ça. Le refrain est super accrocheur.

Un de mes coups de cœur est la pièce The Antidote. La production de cet album-là est hallucinante et en particulier sur cette chanson-là. La voix de Dennis n’a jamais été autant explosive et émotive.

Pour terminer Escalating Quickly, la pièce Goodbye Sunny Days se fait entendre. Impossible d’être indifférent à cette magnifique pièce interprétée à la guitare sèche. Ça donne espoir à un futur album acoustique.

J’étais déjà hâtif à la venue d’un nouvel album de Ten Foot Pole et je dois dire qu’ils ont dépassé mes attentes. Ça s’écoute super bien du début à la fin. Aucun temps mort et surtout une superbe production. Avec une ouverture d’esprit, vous tomberez dans le piège de cet album. Il est difficile de ne l’écouter qu’une seule fois. Il est également impossible de passer sous silence l’artwork. Gleb Sinyutkin et Konstantin Zotov y sont allés de mains de maîtres pour cette pochette. Un album bien ficelé qui vaut le détour. Il ne faut pas oublier que l’album est sorti sur Thousand Islands Records.

Mes coups de cœur : Goodbye Sunny Days,The Antidote, Don’t Be a Dick, Long Night

.

1. Everything Dies
2. Don’t Be A Dick
3. Numb
4. Forever Road
5. Long Night
6. Victim Of Humility
7. The Jackals
8. The Antidote
9. I Hate The Night
10. Unbroken
11. Goodbye Sunny Days

ÉCRIT PAR : GAGNON

(Spécial Pouzza Fest) Les choix de Marcan!

Nous sommes maintenant dans la dernière ligne droite en direction du Pouzza Fest 9, un marathon que plusieurs d’entre nous tenons depuis l’annonce des premiers groupes en décembre dernier. J’ai pour vous aujourd’hui, une petite sélection de coups de cœur de cette 9e édition. Dix formations, d’ici et d’ailleurs que je prise particulièrement. Dix groupes que vous devez voir en fin de semaine d’après moi.

Continuer la lecture de (Spécial Pouzza Fest) Les choix de Marcan!

(Entrevue) Bilan 2018 avec PCT Musique


    • ERIC ÇATIRE / PCT MUSIQUE

    • [INDÉPENDANT]
    • VILLE: MONTRÉAL // PAYS: CANADA

    • / /

En décembre dernier, j’ai eu l’occasion d’avoir un petit entretien avec mon chum et ancien collaborateur bien connu sur BP. Nous avons donc jasé, Eric Çatire et moi, de la première année de son plus récent projet PCT Musique, une idée qui avait germé à l’époque de son podcast Ça Tire, qui avait fait paraître quelques excellentes compilations, de nombreux épisodes d’émission qui avait fait presque 11 années d’affilée.

Continuer la lecture de (Entrevue) Bilan 2018 avec PCT Musique