Archives de mot-clé : One Week Records

(Alerte Tour) La tournée acoustique que tu dois voir!

Souvent des tournées d’artistes passent dans l’ombre, parfois c’est le résultat de groupes sous-estimés et d’autres facteurs viennent embrasser le parcours. Ceci étant dit, c’est aujourd’hui que la tournée Noé Talbot et Yotam Ben-Horin, le chanteur de la formation Useless ID, débute et c’est quelque chose que tu devrais surveiller de près. Vous allez voir cinq dates c’est vite passé!

Continuer la lecture de (Alerte Tour) La tournée acoustique que tu dois voir!

(Revue) Thousand Island Fest 2018 : l’acoustique

Le début d’une après-midi sage avec de l’agréable aux oreilles se présageait à la Microbasserie Noire Et Blanche, une microbrasserie artisanale située près du point initial du festival Thousand Island. De l’acoustique, c’était une bonne idée pour débuter ce festival qui augurait bien à St-Eustache. En plus c’était pour une bonne cause, celle de l’Écluse des Laurentides (organisme qui a pour mission de rejoindre les personnes en rupture sociale dont les toxicomanes, marginaux, les gens qui décrochent de l’école et aussi ceux atteints de maladies mentales, ceux en détresse psychologique) à qui tous les profits étaient reversés.

Continuer la lecture de (Revue) Thousand Island Fest 2018 : l’acoustique

(Chronique) Chris Cresswell en solo, une version adoucie des Flatliners


  • CHRIS CRESSWELL

  • ONE WEEK RECORD
  • [FAT WRECK/ONE WEEK RECORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Acoustique Punk

  • / /

Comme les punks ont, eux aussi, leurs moments de douceur, je vous présente ici un superbe album acoustique, produit par One Week Record et livré par l’excellent Chris Cresswell que vous connaissez comme étant le meneur de la formation The Flatliners. Découvert à l’automne 2014, le temps de l’année où on commence à se sentir nostalgique à la suite des nombreux festivals survenus durant l’été et des dizaines de bons spectacles qu’on a eu la chance de voir, ce petit chef-d’œuvre de One Week Record, m’a fait du bien.

Continuer la lecture de (Chronique) Chris Cresswell en solo, une version adoucie des Flatliners