Archives du blogue

Retour sur la programmation du Rockfest en direct des Foufs!

Il était plutôt étonnant, voir impressionnant, de constater l’important nombre de fans qui s’étaient déplacés au Foufounes Électriques mercredi midi pour le dévoilement de la programmation du RockFest 2018. En effet, près de 200 personnes, sans compter les nombreux média présents sur place, se sont réunies pour voir ce qu’Alex Martel nous avait préparé pour la 13e édition du festival le plus attendu de l’été. Voilà donc mes impressions axés, bien sûr, sur le volet punk rock du festival.

Lire la suite

Sur la route punk rock dans la belle province (1/2)

Sans titre 1.png

Avec l’été et la saison des festivals déjà bien établie, nous pouvons dire que l’année 2017 s’annonce réellement comme un grand cru lorsqu’on parle d’événement où notre genre musical favori est mis de l’avant plan. En effet, que ce soit avec de nouveaux venus ou bien grâce à des événements bien établis, l’été s’annonce mémorable pour les adeptes de musique punk. Je vous propose donc, sous forme d’un « roadtrip » de rêve à travers le Québec, un survol des événements proposés par les différentes organisations d’ici où le punk rock sera présent de proche ou de loin. Notez que la rédaction de cette chronique est faite en date du 4 Juillet, je ne ferais donc pas mention des festivals déjà derrière nous.

Lire la suite

Top 15 franco-québécois de tous les temps

top10-franco

Après un succulent top 35 des groupes de punk franco-québécois encore actifs publié par Deslo sur Barricade punk, je me suis dit : « pourquoi ne pas en faire un de tous les temps? ». On le sait, le Québec est friand depuis très longtemps de punk rock, et plusieurs groupes ont marqué les mélomanes au fil des années. Pour ces groupes, chanter dans la langue de Molière signifie une moins grande visibilité hors de la province, mais pour la plupart d’entre eux, il s’agit d’une question d’identité et de culture.

Lire la suite

La ville la plus rock est Sainte-Thérèse

null

S’il y a bien un endroit au Québec où le rock vibre 365 jours par année ce n’est pas que dans la métropole. Ailleurs, les fanatiques de ce type musical se rassemblent en aussi grand nombre pour festoyer dans chaque événement et ce, sans que les grosses publicités grassouillettes des télévisions, journaux et autres ne rentrent en jeu. C’est grâce à Jay Epinat que la ville de Sainte-Thérèse se classe #1 au palmarès.

La ville québécoise du rock selon plusieurs, se situe dans la Rive-Nord métropolitaine, un endroit où le cœur est généreux quand vient le temps d’un événement rock. Pas besoin d’un immense théâtre, d’un site aussi grand pour s’y perdre, seulement un endroit comme le Montécristo pour tenir le flambeau emblématique de cette musique. L’endroit par excellence!

Les Grimskunk, Planet Smashers, Millencolin, Pulley, Craig’s Brothers, Voodoo Glow Skull, Guttermouth, A Wilhelm Scream, Authority Zero, Agent Orange et bien d’autres se sont donné la main haut et fort dans cet endroit. Cigar s’est réuni pour la première fois de son histoire en exclusivité mondiale à Sainte-Thérèse. Ce n’est pas donné à tous comme accomplissement.

null

Le Music 4 Cancer est à guichet fermé depuis quelques années et même les petits spectacles de groupes indépendant comme Mute, Get The Shot, A Perfect Murder, Dance Laury Dance, Down Memory Lane, The Matchup sont sold out (complet) aussi souvent qu’on ne le pense.

Plusieurs groupes locaux de la Rive-Nord se sont aussi réuni dans les dernières années comme Stop, 4Nocs, Presto Pack, 69 Solutions, Makitha et même le retour de Subb, Twenty2, Groovy Aardvark, Capitaine Révolte. Ça pèse gros dans la balance pour les nostalgiques de la vieilles scène locale des années 90 et début 2000.

Bien sûr le festival Music 4 Cancer est l’une des plus belles attractions de l’endroit bâtie sur une valeur fondamentale telle qu’aider à amasser des fonds pour la Société Canadienne du Cancer. Tous les gens sont bénévoles pour la cause. Car un punk a aussi un coeur. Et tout cela est possible, sans grosses subventions, ni politicailleries. Le fondateur Jay Epinat est fier de cela et il a le droit de se tenir haut.

C’est à cause du grand manitou Jay Epinat, que les groupes dont nous avons parlé et même plusieurs autres, viennent sur la Rive-Nord. Et c’est normal, le site est enchanteur, bien situé, plusieurs petits restaurants, chics et grosses patates sont centrés au cœur même de l’endroit. L’ambiance est parfaite.

null

Après avoir parlé à plusieurs gens du milieu, artistes comme organisateurs, maisons de disques, festivaliers et adeptes de spectacles. Ceux qui appuient haut et fort la scène comme les webzine. Tous s’entendent unanimement qu’avec les faits, je suis en droit de déclarer solennellement que la ville la plus rock du Québec est Sainte-Thérèse!

ÉCRIT PAR : DESLO

(Entrevue) Tour d’horizon avec Rémi du groupe Les Trimpes


  • RÉMI / LES TRIMPES

  • [INDÉPENDANT]
  • VILLE: QUÉBEC// PAYS: CANADA

  • / / / /

De Québec, Les Trimpes, le groupe rock francophone qui fait fureur dans la belle province et même en France avec le premier album Donne du Gaz. Je me suis donc entretenu avec Rémi Cyr. Je le remercie d’avoir pris le temps de me répondre même s’il était très occupé. Voici donc cette entrevue d’horizon sur Les Trimpes.

Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :