Archives de mot-clé : Formation Punk du Québec

(Photos) Soirée du 13 septembre | Music 4 Cancer IX

Ce fut une deuxième expérience avec l’appareil photo en mains pour notre collaborateur Gagnon après avoir participé au Rock La Cauze en août dernier. Ce fut, toute une aventure, seul avec son nouvel appareil photo et l’immense scène du Music 4 Cancer 2019. Ce fut donc une belle soirée le 13 septembre dernier à Sainte-Thérèse.
Continuer la lecture de (Photos) Soirée du 13 septembre | Music 4 Cancer IX

(Chronique) Small Town Rivalries, l’album qui célèbre les 20 ans de Jeffrey Lost Control!


TITRE : JEFFREY LOST CONTROL /
GROUPE :
SMALL TOWN RIVALRIES

LABEL : LIMONADE RECORDS /
VILLE : THETFORD MINES / PAYS : CANADA
SORTIE : 13/05/2019


Depuis maintenant vingt belles années, Jeffrey Lost Control se produit sur scène et nous partage avec passion un des plus beaux styles punk rock que je connaisse (beardpunk, orgcore, rendu là, c’est plutôt difficile à qualifier). Des gars qui ont bûché durant toutes ces années, mais malheureusement, ils restent méconnus. De là l’importance de lire ces quelques lignes (et d’écouter leurs albums bien sûr). La sortie du long-jeu Small Town Rivalries lundi 13 mai pourrait en convaincre plus d’un.

Avec plusieurs parutions par le passé, sous forme de splits ou EP, Jeffrey Lost Control avaient déjà établi un son bien à eux au Québec. Quoi qu’inspiré des vétérans Hot Water Music, je persiste à dire que par chez nous, ils ne sont pas beaucoup de cette gamme. La pression était forte car ça fait un certain temps que la formation de Thetford Mine nous promettait un LP. Vous pouvez maintenant relaxer, il est arrivé et il est excellent!

Ma première écoute ne fut pas la meilleure. Si on considère que la première écoute n’est que très rarement un coup de foudre et que le groupe a pris une maturité inattendue, je considère donc ma première approche comme un succès. Je peux aussi vous dire que je reconnaissais très bien l’univers de Jeffrey Lost Control; un des meilleurs points que l’on peut avoir quand on entend un album tant attendu. Neuf chansons qui sortent directement du cœur.

Rythmiques de guitares ultra mélodieuses et sans superflu, simplement envoûtantes. Un quatuor égal à lui-même où chaque instrument est aussi bien exécuté que les autres et sans maillon faible. Dans l’ensemble, on reconnait le travail d’un groupe qui joue depuis longtemps, ce qui donne un son professionnel. C’est pour cette raison que je ne m’inquiétais pas si au départ je n’avais pas eu de coup de foudre, une telle émotion est éphémère, mon amour pour Small Town Rivalries est pur et est là pour rester. À la deuxième écoute, j’étais déjà accro!

Tapage de pied, hochements de la tête tout en chantant de notre voix la plus rauque, voilà à quoi ressemble quelqu’un qui écoute le nouveau Jeffrey Lost Control et se laisse imprégner par cette énergie chaleureuse. Encore énormément de moments pour chanter en chœur et participer à la richesse des vocaux qui a fait de Jeffrey le groupe aimé et respecté que l’on connait aujourd’hui.

Au risque de me faire lapider, je tiens à souligner la ressemblance avec Taking Back Sunday sur Hopeless Case. La partie avec les deux chanteurs vers la fin plus précisément. Un moment que j’adore! Tant qu’à être dans les comparaisons, Anxiety (Everything’s Fine) me fait penser à du bon Iron Chic. Même le nom pourrait être tiré d’un de leurs albums. Ceci étant dit, ressemblance ne rime pas avec plagiat et il y a probablement juste moi qui aura remarqué ces détails.

Mon coup de cœur va à la pièce éponyme qui a été la première à sortir du lot. Ainsi qu’à What Are We After All pour commencer l’œuvre en coup de pied dans la porte et Coffee, Records and Sleeping Pills pour bien conclure en refermant la porte doucement derrière elle.

ÉCRIT PAR : MARCAN

(Concours) Deux paires de billets pour un spectacle à la fin de juin!

On connaît toute l’envergure de Music 4 Cancer autour du globe, ce n’est pas pour rien que cette organisation est bien connue pour son aide et ses collectes faramineuses pour venir en aide aux personnes atteintes du cancer avec des dons à la Société Canadienne du Cancer. Et ils travaillent fort avec l’armée de bénévoles prêts à foncer dans tous les sens pour propager les événements à sa juste valeur !

Continuer la lecture de (Concours) Deux paires de billets pour un spectacle à la fin de juin!

Liste des groupes à surveiller en 2019

L’année semble prometteuse et pourrait nous sortir quelques surprises comme l’a fait l’année précédente 2018, une année qui était riche en sorties de disques abondant. Or il y a déjà quelques formations qui ont entamé l’arrivée de leur bébé musical, dévoilé leur travail qui parfois date de plusieurs mois…  On pense à Teresa Banks qui a fait paraître un superbe album et d’autres qui viennent tout juste de sortir ou à Spitting Truth, Direct Hit!, Adrenalized, Bash Brothers et Millencolin pour ne nommer qu’eux!

Continuer la lecture de Liste des groupes à surveiller en 2019

Red Bridge Fest, le nouveau festival punk rock du Québec!

Le 22 janvier dernier, un festival entièrement consacré au punk rock et skate punk a fait ses premières annonces sur les médias sociaux. C’est dans le comté de Portneuf, à Pont-Rouge plus précisément, que se tiendra la première édition du Red Bridge Fest. Une belle brochette d’artistes saura rocker le Parc Pont-Rouge les 7 et 8 juin prochains.

Continuer la lecture de Red Bridge Fest, le nouveau festival punk rock du Québec!

Top 10 d’albums 2018 : Danny ex-Downtown Fiasco

Vous vous demandez sûrement mais c’est qui ce gars là avec son top10 ? Bien je suis l’drummer du défunt band Ska Downtown Fiasco… oui c’est mort… oui on ne l’a pas encore annoncé publiquement.  Je le fais là dans ce mini texte. On fera un post d’ici peu…. Et oui je suis triste de cela, mais bon passons à mon top 10 !

Continuer la lecture de Top 10 d’albums 2018 : Danny ex-Downtown Fiasco

(Revue) Party de départ de La Cavale : Ce n’est qu’un au revoir!

Après s’être fait une belle place sur la scène punk québécoise, le trio La Cavale, formé à Montréal par ces expats de la banlieue parisienne, retourne en France après environ 3 ans dans notre voisinage. Au Québec avec un visa de tourisme-travail de 2 ans, leurs démarches de résidence permanente n’ont malheureusement pas rencontré les critères dans les délais accordés. Après une cinquantaine de shows dans 17 villes au Québec et en Ontario, vendredi le 11 janvier dernier, le party de départ se déroula au Atomic Café, là où le groupe eut son baptême de scène montréalais le 5 août 2016. Les gars nous disent à la prochaine de façon grandiose aux côtés d’un line-up de feu : Abdominable, Na Na Na et Fortune Cookie Club, tous des groupes avec qui La Cavale a tissé des liens et partagé la scène au cours des dernières années.

Continuer la lecture de (Revue) Party de départ de La Cavale : Ce n’est qu’un au revoir!