Archives de mot-clé : Critique de disque Punk

(Chronique) Escalating Quickly, un album rafraîchissant?


TITRE : TEN FOOT POLE /
GROUPE :
ESCALATING QUICKLY

LABEL : THOUSAND ISLANDS RECORDS /
VILLE : SANTA CRUZ / PAYS : ÉTATS-UNIS
SORTIE : 10/05/2019


Depuis plus d’un an, Dennis Jagard, leader de la formation Ten Foot Pole, nous disait travailler tranquillement sur un nouvel album. Nous avons eu le droit à des pièces en essai lors de sa tournée acoustique au Québec et par la suite avec le groupe complet. Don’t be a Dick, qui est super catchy, fait partie de la rotation du set list depuis un bon moment. Rapidement, elle est devenue une des préférées de la foule, qui peut participer activement au refrain en chantant haut et fort «  Dick Dick Dick ».

Lorsque le temps d’aller en studio est arrivé, il est annoncé que ce sera le réputé Ryan Green derrière la console. Dès le début, il est dit que cet album sera différent. Aucune barrière n’est mise pour Escalating Quickly. Les gars ont eu du plaisir à l’enregistrer, ça s’entend. En plus d’avoir recruté Ryan Green à la console, Sean Sellers de Good Riddance est derrière les tambours pour l’enregistrement et Lil Joe Raposo de Lagwagon à la basse. Dan Palmer (Zebrahead et Death By Stereo) et Dan Jacobs (Atreyu) ont eu carte blanche pour s’amuser à faire des solos. Le résultat est phénoménal.

Si tu t’attends à un Rev ou Unleashed 2, cet album n’est pas pour toi. Au premier son de synthé, tu vas décrocher. Pourtant, la beauté de cet album-là est dans son audace et sa différence. C’est un album qui arrive du champ gauche en amenant du même coup un vent de fraîcheur. Mais détrompez vous, ça reste du Ten Foot Pole. Certaines chansons sont rapides comme en 1997. The Jackals et Long Night en sont un parfait exemple.

Numb est un mélange du bon vieux Ten Foot Pole avec une touche funky. Les synthés surprennent à la première écoute mais on finit par s’y habituer et aimer ça. Le refrain est super accrocheur.

Un de mes coups de cœur est la pièce The Antidote. La production de cet album-là est hallucinante et en particulier sur cette chanson-là. La voix de Dennis n’a jamais été autant explosive et émotive.

Pour terminer Escalating Quickly, la pièce Goodbye Sunny Days se fait entendre. Impossible d’être indifférent à cette magnifique pièce interprétée à la guitare sèche. Ça donne espoir à un futur album acoustique.

J’étais déjà hâtif à la venue d’un nouvel album de Ten Foot Pole et je dois dire qu’ils ont dépassé mes attentes. Ça s’écoute super bien du début à la fin. Aucun temps mort et surtout une superbe production. Avec une ouverture d’esprit, vous tomberez dans le piège de cet album. Il est difficile de ne l’écouter qu’une seule fois. Il est également impossible de passer sous silence l’artwork. Gleb Sinyutkin et Konstantin Zotov y sont allés de mains de maîtres pour cette pochette. Un album bien ficelé qui vaut le détour. Il ne faut pas oublier que l’album est sorti sur Thousand Islands Records.

Mes coups de cœur : Goodbye Sunny Days,The Antidote, Don’t Be a Dick, Long Night

.

1. Everything Dies
2. Don’t Be A Dick
3. Numb
4. Forever Road
5. Long Night
6. Victim Of Humility
7. The Jackals
8. The Antidote
9. I Hate The Night
10. Unbroken
11. Goodbye Sunny Days

ÉCRIT PAR : GAGNON

(Chronique) Dan Vapid & The Cheats ou les métaphores de la dépression ?


TITRE : DAN VAPID & THE CHEATS /
GROUPE :
THREE /

LABEL : ECCENTRIC POP RECORDS /
VILLE : CHICAGO / PAYS : ÉTATS-UNIS
SORTIE : 15/03/2019


J’attendais ce troisième album de Dan Vapid & The Cheats avec beaucoup d’excitation, considérant que l’album Two est littéralement l’album que j’ai le plus écouté des 5 dernières années. Pour des raisons personnelles, l’album de 2013 m’a en partie aidé à sortir d’une période un peu plus difficile. Traitant de rupture, de dépression et d’espoir, Cold and Rainy Days a été, et est encore, mon remède contre la grisaille. Bref, à mes yeux, Two avait mis la barre haute pour Three. D’ailleurs, l’escalier en spirale descendante de la pochette est une métaphore sur la dépression.

Continuer la lecture de (Chronique) Dan Vapid & The Cheats ou les métaphores de la dépression ?

(Chronique) Give You Nothing sur les traces de Good Riddance…


TITRE : GIVE YOU NOTHING /
GROUPE :
GIVE YOU NOTHING

LABEL : UMLAUT RECORDS|SNUBBED RECORDS /
VILLE : SANTA CRUZ / PAYS : ÉTATS-UNIS
SORTIE : 01/05/2019


Santa Cruz en Californie, quel bel endroit de rêve avec ses plages chaudes, mais là n’est pas le sujet. Cette région américaine popularisée par la connaissance d’une formation pionnière du millieu punk, Good Riddance, nous aurait donné droit à la pousse active d’une formation dont la principale influence sort directement de la troupe de Russ Rankin. Même que ce dernier figure sur la nouvelle pièce Clean Slate, comme artiste invité!

Continuer la lecture de (Chronique) Give You Nothing sur les traces de Good Riddance…

(Chronique) Punk rock mathématique, Qualia and the Five Ancestors of the Great Maryland Kingdom


  • QUALIA AND THE FIVE ANCESTORS OF THE GREAT MARYLAND KINGDOM

  • QUALIA OVER QUANTIA
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2018 // Genre: PUNK TECHNIQUE

  • /

Je suis peut-être superficiel, mais je porte beaucoup d’importance aux noms de groupes. D’après moi, on peut visualiser la musique, le type de paroles et bien plus en lisant seulement l’empreint nominal auquel les artistes s’identifient. L’âme des groupes est palpable dans le choix du nom de leur création. Qualia and the Five Ancestors of the Great Maryland Kingdom pourrait paraître exagéré pour un nom de groupe. Pourtant, ce que je perçois, c’est un groupe qui va mettre le paquet et nous offrir des œuvres complexes et des morceaux qui vont dépasser la barre du trois minutes (souvent un exploit dans le punk). C’est peut-être un album de 2018, cependant, mon année 2019 ne trouvera probablement pas plus majestueux.

Continuer la lecture de (Chronique) Punk rock mathématique, Qualia and the Five Ancestors of the Great Maryland Kingdom

(Chronique) Cloud Nothings retourne à ce qu’ils font de mieux!


  • CLOUD NOTHINGS

  • LAST BUILDING BURNING
  • [CARPARK RECORDS]
  • Année: 2018 // Genre: PUNK

  • / /

Pour ce cinquième long jeu, le groupe a enregistré au Sonic Ranch, isolé sur une terre agricole près des lignes mexicaines, bien loin de leur Cleveland d’origine. Produit par Randall Dunn, surtout connu pour son travail avec des groupes drone et métal (Sunn O))), Myrkur), l’album fut enregistré le plus simplement possible, en minimisant l’utilisation de la technologie pour un son en spectacle. Le groupe désirait transmettre l’énergie pure du moment; c’est un retour à la base axé sur la composition en sessions de pratique. Baldi précise aussi rechercher une sonorité unique et plus lourde :

I wrote this because I feel like there aren’t too many rock bands doing this right now. A lot of the popular bands with guitars are light. They sound good, but it’s missing the heaviness I like.

Continuer la lecture de (Chronique) Cloud Nothings retourne à ce qu’ils font de mieux!

(Chronique) Direct Hit, l’art de l’être entre l’ange et le démon!


  • DIRECT HIT!

  • CROWN OF NOTHING
  • [FAT WRECK]
  • Année: 2018 // Genre: PUNK ROCK

  • /

Quatrième album du groupe de Milwaukee, un deuxième en 3 ans, sans compter le split avec Pears. L’opus souligne que le paradis et l’enfer sont peut-être le même endroit. Racontant l’histoire d’une femme (l’ange) obtenant le cadeau divin de tourmenter son tueur (le démon) pour l’éternité… mais la récompense en vaut-elle la peine? Le groupe a peu dévoilé publiquement sur la création de cet album; Nick Woods explique qu’il préférait laisser parler la musique, car à notre époque, les artistes parlent souvent trop de leur art au lieu d’y mettre les mains à la pâte.

Continuer la lecture de (Chronique) Direct Hit, l’art de l’être entre l’ange et le démon!

(Chronique) Carotté, réanimer la flamme traditionnelle


  • CAROTTÉ

  • DANSONS DONC UN QUADRILLE AVANT DE PASSER AU CASH
  • [SLAM DISQUES]
  • Année: 2018 // Genre: PUNKLORE

  • / / /

La tradition folklorique est parfois échouée ou désuète face aux nouvelles générations, c’est normal pour avoir entendu toujours les mêmes cantiques parfois démodés, nous avons besoin de changer ou de réanimer la flamme de cette tradition autrement. C’est ce que Carotté tente de faire avec ce nouvel album comme ils l’avaient si bien fait avec le précédent album Punklore et Trashdition.

Continuer la lecture de (Chronique) Carotté, réanimer la flamme traditionnelle