Archives de mot-clé : Bretagne

22 Longs Riffs, entrevue avec le chanteur !

L’an dernier j’avais formellement l’intention de jaser avec cette formation qui attire l’attention fortement dans l’entourage des adeptes du street punk. Elle laisse sa trace puissante jusqu’au Québec. J’ai donc contacter David afin de faire connaître davantage 22 Longs Riffs et d’éclaircir certains aspects qui risque de rejoindre plus d’une personnes. Notez que les questions datent quand même de l’été 2019. Je voudrais remercier le groupe et m’excuser de cette longue attente avant la sortie de cette entrevue, qui j’espère vous plaira.

Dernière chose avant de poursuivre votre lecture, chaque chiffre entre parenthèses représente des liens qui agrémentent les propos.

Continuer la lecture de 22 Longs Riffs, entrevue avec le chanteur !

(Chronique) Tagada Jones et son live d’enfer!


  • TAGADA JONES

  • LIVE AT HELLFEST
  • [ENRAGE PRODUCTION]
  • Année: 2018 // Genre: PUNK HARDCORE

  • / /

Rois et maîtres dans leur art musical depuis des années, les bretons Tagada Jones nous gâtent une fois de plus avec un album en concert, un troisième disque du genre après le Live Dissident Tour et 20 Ans d’Ombre et de Lumière. Même si ce dernier est plutôt considéré comme un DVD, comme L’Envers du Tour paru en 2005. Puisqu’ils n’ont pratiquement pas besoin d’être présentés, voyons comment Tagada Jones se débrouille sur ce Live At Hellfest.

Continuer la lecture de (Chronique) Tagada Jones et son live d’enfer!

(Revue) Tagada Jones ou la chevauchée maîtrisée du punk hardcore. – 15 juillet, Montréal

Ce dimanche 15 juillet, les Foufounes Electriques de Montréal se sont faites secouer sans ménagement avec le spectacle de Tagada Jones, groupe français de punk hardcore qui enflamme les scènes depuis 1993.

Continuer la lecture de (Revue) Tagada Jones ou la chevauchée maîtrisée du punk hardcore. – 15 juillet, Montréal

Top 75 de punk rock français

francobelge

Ah la France! Bien que je n’aie jamais mis les pieds dans ce pays qui me fascine, me captive et m’en fait voir de toutes les couleurs au niveau musical, je ne comprends toujours pas les Français qui me disent qu’il n’y en a pas tant que ça, des groupes francophones. J’ai toujours l’envie incontrôlable de m’obstiner avec eux spontanément sur ce sujet. Même si, bien sûr, ils le savent sûrement mieux que moi puisqu’ils les côtoient au quotidien, c’est plus fort que moi. Je reste avec cette forte impression qu’en France, il y a plus de groupes francophones qu’au Québec.

Continuer la lecture de Top 75 de punk rock français