Archives du blogue

Les blues post-Pouzza Fest de Marcan: 2e partie

pouzza

Voici la deuxième partie et si vous avez manquer la première, rattrapez-vous ici.

Samedi

On dirait que même si le réveil est physiquement brutal, on est en mode festival, ce n’est pas vraiment grave. J’ai déjà hâte d’y retourner et même, j’ai encore soif pour une Trou du Diable. Déjeuner copieux, on sait jamais de quoi seront constitué les prochains repas de la journée.

Lire la suite

Les blues post-Pouzza8 de Marcan : 1ère partie

pouzza

On entend parler des blues post-Pouzza chaque année par les gens qui vivent le Pouzza Fest dans son intégralité, et ce, dans la plus passionnelle obsession. Dans les quelques jours qui viennent de suivre le Pouzza, un festival punk de Montréal, un sentiment semi-agréable me hante. Je dis semi puisque la nostalgie envahissante ne me laisse pas retourner à ma vie sans être continuellement attristé par le fait que cette merveilleuse fin de semaine que j’attends toute l’année soit finie, mais pourtant, que de beaux souvenirs.

Lire la suite

DesloSkate – Épisode 2 – Octobre 2017

Après plusieurs chambardements techniques et problèmes de santé, le deuxième épisode de DesloSkate débarque enfin dans vos oreilles. Cette fois, on sort l’artillerie lourde tel que prédit dans le premier épisode dont vous pouvez réécouter via ce lien, si vous l’avez manqué.

Lire la suite

La ville la plus rock est Sainte-Thérèse

null

S’il y a bien un endroit au Québec où le rock vibre 365 jours par année ce n’est pas que dans la métropole. Ailleurs, les fanatiques de ce type musical se rassemblent en aussi grand nombre pour festoyer dans chaque événement et ce, sans que les grosses publicités grassouillettes des télévisions, journaux et autres ne rentrent en jeu. C’est grâce à Jay Epinat que la ville de Sainte-Thérèse se classe #1 au palmarès.

La ville québécoise du rock selon plusieurs, se situe dans la Rive-Nord métropolitaine, un endroit où le cœur est généreux quand vient le temps d’un événement rock. Pas besoin d’un immense théâtre, d’un site aussi grand pour s’y perdre, seulement un endroit comme le Montécristo pour tenir le flambeau emblématique de cette musique. L’endroit par excellence!

Les Grimskunk, Planet Smashers, Millencolin, Pulley, Craig’s Brothers, Voodoo Glow Skull, Guttermouth, A Wilhelm Scream, Authority Zero, Agent Orange et bien d’autres se sont donné la main haut et fort dans cet endroit. Cigar s’est réuni pour la première fois de son histoire en exclusivité mondiale à Sainte-Thérèse. Ce n’est pas donné à tous comme accomplissement.

null

Le Music 4 Cancer est à guichet fermé depuis quelques années et même les petits spectacles de groupes indépendant comme Mute, Get The Shot, A Perfect Murder, Dance Laury Dance, Down Memory Lane, The Matchup sont sold out (complet) aussi souvent qu’on ne le pense.

Plusieurs groupes locaux de la Rive-Nord se sont aussi réuni dans les dernières années comme Stop, 4Nocs, Presto Pack, 69 Solutions, Makitha et même le retour de Subb, Twenty2, Groovy Aardvark, Capitaine Révolte. Ça pèse gros dans la balance pour les nostalgiques de la vieilles scène locale des années 90 et début 2000.

Bien sûr le festival Music 4 Cancer est l’une des plus belles attractions de l’endroit bâtie sur une valeur fondamentale telle qu’aider à amasser des fonds pour la Société Canadienne du Cancer. Tous les gens sont bénévoles pour la cause. Car un punk a aussi un coeur. Et tout cela est possible, sans grosses subventions, ni politicailleries. Le fondateur Jay Epinat est fier de cela et il a le droit de se tenir haut.

C’est à cause du grand manitou Jay Epinat, que les groupes dont nous avons parlé et même plusieurs autres, viennent sur la Rive-Nord. Et c’est normal, le site est enchanteur, bien situé, plusieurs petits restaurants, chics et grosses patates sont centrés au cœur même de l’endroit. L’ambiance est parfaite.

null

Après avoir parlé à plusieurs gens du milieu, artistes comme organisateurs, maisons de disques, festivaliers et adeptes de spectacles. Ceux qui appuient haut et fort la scène comme les webzine. Tous s’entendent unanimement qu’avec les faits, je suis en droit de déclarer solennellement que la ville la plus rock du Québec est Sainte-Thérèse!

ÉCRIT PAR : DESLO

(Chronique) A Wilhelm Scream, un bombardement inimitable


  • A WILHELM SCREAM

  • PARTYCRASHER
  • [NO IDEA RECORDS]
  • Année: 2013 // Genre: Skatepunk Technique

  • / / /

Ma chronique d’aujourd’hui porte sur un poids lourd qui s’est fait attendre. Le poids lourd en question en est un qui m’a fait patienter durant 6 longues années. Une attente qui me parut interminable à un point tel que je le reléguais presque dans la catégorie des « albums mythiques » dont l’existence me semblait quasiment compromise, faute d’avoir une source sûre confirmant sa réelle existence.

Lire la suite

(Revue) Pennywise au Métropolis : « trip à trois »!

Tsé, lorsque tu pars de Rouyn-Noranda afin de braver le parc de La Vérendrye pour participer aux concerts de Punchline 13, A Wilhelm Scream, Anti-Flag et Pennywise, c’est clair comme l’eau Eska d’Amos, que tu es solidement motivé… En langage abitibien, nous nommons cela poliment, « un trajet sans faire caca ».

Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :