(Chronique) Le retour de Chainsaw avec son split !


TITRE : MATT PLESS / CHAINSAW BEACH (SPLIT) /
GROUPE :
MATT PLESS / CHAINSAW BEACH

LABEL : KEEPHOPE PRODUCTIONS/SAY-10 RECORDS /
VILLE : QUÉBEC / PAYS : CANADA
SORTIE : 30/05/2020


J’ai reçu son joli vinyle 7 pouces dernièrement. À ma grande surprise, son nom d’artiste avait changé ! Ce n’est plus Chainsaw Bitch Acoustic, comme je l’avais connu vers 2012, alors qu’il était venu me porter sa première cassette en personne, Note To Self: Don’t Release This. Maintenant, c’est sous le nom de Chainsaw Beach que l’artiste a sorti ce split avec Matt Pless, qui jusqu’ici, m’était totalement inconnu.

C’est le genre de disque que tu écoutes bien pénard dans ton divan, un dimanche matin pour bien démarrer la journée avec un album léger et agréable. Il n’y a pas d’affolement, ni de vitesse ultra excessive comme sur son premier opus démo ; Note To Self: Don’t Release This et l’album Alejandro. C’est tout simplement du bon folk acoustique, plus habituel, un tantinet pop, de la bonne guitare acoustique et une voix un peu plus clair, moins rauque qu’à la coutume et ça lui va bien.

Les deux-pièces semblent être une belle continuité dans la même voie que l’album Chainsaw Bitch Acoustic 2018 paru en octobre de la même année. Sur le titre Waiting, il garde un peu son bon côté de guitare joué à toute vitesse un peu croche sans nécessairement mettre la pédale au plancher dans la rapidité de l’exécution. L’accompagnement au clavier rajoute de la mélodie intéressante.

Goot At Sport ressemble davantage à la pièce Can’t Fix – qui clôture bien l’album mentionné dans le paragraphe précédent – en termes de tonalité. Elle est plus complète dans sa mélodie, c’est une belle composition et à de gros potentiels pour être entendu à la radio. Sans doute l’une des meilleures pièces sortie par l’artiste de Québec.

Le vinyle 7 pouces est livré avec un gros livret remplis de textes poétiques et d’humour. La seule chose à reprocher à cette présentation, c’est de savoir à qui des deux artistes, Matt Pless ou Chainsaw Beach, les textes appartiennent. Fait aussi intéressant, c’est une parution de Keephope Productions en collaboration avec d’autres maisons de disques.

Dans l’ensemble du disque, c’est un album bien plaisant à entendre. De mon côté, jouer en boucle les quatre titres, c’est quasiment automatique et sincèrement, je ne m’en tanne pas. Ça passe tellement bien et vite dans les oreilles, ça capte l’attention sans problème. L’essayer, c’est quasiment, instantanément l’adopté dans son quotidien. Écoutez-le et vous m’en donnerez des nouvelles.

ÉCRIT PAR : DESLO