(Chronique) Offside et son meillleur disque?


TITRE : BLOOD MONEY (EP) /
GROUPE :
OFFSIDE

LABEL : UPSTATE/CORTEX/DOUBLE TURN RECORDS /
VILLE : MONTRÉAL / PAYS : CANADA
SORTIE : 07/01/2020


Les Montréalais avaient sorti un peu plus tôt cette année en format numérique, ce nouveau EP Blood Money, qui constitue, le premier disque chez Upstate Records. C’est aussi le troisième effort enregistré de la formation Offside depuis le début du groupe en 2015. La question que l’on se pose souvent à la venue d’un nouveau disque, est-ce que ce nouveau quatre titres se différencie ou déstabilise les adeptes, si on le compare aux deux EP précédent, Big Boss (2017) et Brotherhood (2016) ? Rassurez-vous sur le dernier point, la roue tourne encore à fond de train dans le même bon sens, bien connu.

D’entrer de jeu, corrigez-moi si je me trompe. Mais de mon point de vue, Blood Money (EP) est sans doute l’album le plus mature du groupe, le plus achever et complet que c’est deux prédécesseurs. Les bagages acquis lors des deux dernières années qui séparent Big Boss et ce petit dernier, ont, sans doute jouer un rôle crucial dans l’enregistrement de cet opus. Et ça se dégage par le son, la force qu’il dégage, le contenu lui-même à l’état brut. Vous me direz qu’il n’est pas très loin d’être relativement la même chose que les deux autres albums, car ils ne se réinventent pas vraiment. Pourquoi changer une formule gagnante quand on détient la bonne identité musicale voulu et que l’on maîtrise bien ce qui se joue ? Et de plus, Scott Golyardi, aussi le batteur d’Offside, a fait un travail remarquable comme producteur et ingénieur derrière la console pour ce disque.

Deux des quatre titres captent beaucoup plus mon attention que les deux autres, For The Real et Goodbye Goodnight. Les deux autres pièces. Blood Money, Turning Heel, ont toute aussi une belle place au sein de l’album, ce ne sont pas de mauvais titres, de mauvaises pièces, elles ont simplement moins frappé dès la première écoute dans mes tympans. Et en même temps, il est toujours bien de découvrir par soit même, afin de se garder une petite surprise dans cet excellent disque.

For The Real, est un titre dont les paroles peuvent être assez motivante tout dépendamment de notre interprétation personnelle et de ce que l’on vit au présent. Tout comme chacune des pièces du EP Blood Money, la musique reste simples, mais elles dégagent une énergie captivante. Un punk hardcore à l’effigie des racines new-yorkaise, et même du New-Jersey, une bonne base indémodable. Ça fonce droit dans le décor, ça prend toute la place, c’est jouer avec du cœur au ventre, sans dentelle, ni délicatesse, ça gagne à coup sûr à chacune des notes. L’arrivée de Jesse Adkins (Smash Your Enemies) pour le dernier droit, le dernier couplet, rajoute une petite détonation rageuse de plus sur le titre, For The Real. Le seul bémol, est que sa présence est courte, il aurait été intéressant de voir un plus long développement sur cette pièce avec l’invité. Mais vu la constance et l’intensité de cette courte présence, au bout du compte, ça n’a pas plus d’importance la durée.

Quant à Goodbye Goodnight, c’est pour moi la pièce de résistance parfaite de ce disque. Celle qui de mon avis rehausse le niveau et fait démarquer ce titre du répertoire entier d’Offside. En premier lieu à cause de sa teinte métallesque, à certains moments, un peu thrash, qui donne un aspect de force à ne pas négliger. Surtout, quand surviens à 2 minutes 30 secondes, l’entrée de Victoria Mladenovski (Peer Pressure), ça donne du torque, un aplomb fracassant, du mordant. Je l’ai dit souvent, cette fille, est l’une des meilleures québécoises dans son domaine. Elle a un vocal qui transmet une énergie explosive, une rage de vaincre peu commune. C’est donc très bien vue, une superbe addition vocale pour un titre comme celui-ci.

Alors, Blood Money EP est un très bon disque de chez nous. Même si malgré le manque de démarcation des riffs de la basse, l’effort global des Montréalais est très satisfaisant. Je trouve qu’il prendra du galon avec le temps et en spectacle, il prendra tout sont sens. La plume du groupe au niveau des paroles a beaucoup de potentiel. Laissez-lui une chance à ce disque et vous ne le regretterais pas. C’est un achat local dont vous serez ravis de posséder.

Ce troisième opus d’Offside est maintenant disponible sur un joli vinyle 12 pouces, une merveille limitée à seulement 300 copies. Et si vous êtes dans la région de Montréal, vous aurez peut-être la chance qu’ont vous le livre en personne ce disque, comme Scott la fait pour certaines personnes lors de la prévente pendant la fameuse pandémie. Parlez-moi de ça des musiciens qui n’ont pas peur du Covid pour être près de ceux qui aiment leur musique.

1. For The Real
2. Blood Money
3. Turning Heel
4. Goodbye Goodnight

ÉCRIT PAR : DESLO