(Entrevue) Russ Rankin de Good Riddance !

Nous avons eu la chance, grâce à Melanie Kaye, de poser quelques questions à Russ Rankin, chanteur de la formation Good Riddance. Courte entrevue avec le leader de la formation, qui vient tout juste de nous offrir un des meilleurs disques de l’année, Thoughts and Prayers.


Nous aimerions remercier Russ Rankin d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

1. Vous êtes l’un des rares groupes à jouer au festival Music 4 Cancer deux années de suite. Pourquoi avez-vous accepté de revenir pour l’édition 2019?

Nous avons été ravis d’être redemandés et nous aimons toujours jouer au Québec!

2. Que penses-tu de la programmation du Music 4 Cancer de cette année et quels groupes avez-vous hâte de voir?

Honnêtement, je n’ai pas encore regardé le linup.

3. Les commentaires sur votre dernier album, Thoughts And Prayers, sont unanimement positifs. Qu’est-ce que ça fait de recevoir ce genre de critiques après presque 30 ans sur la scène punk?

Les commentaires ont été incroyablement positifs, et il est bon de savoir que notre musique continue de résonner auprès de tant de nos incroyables fans, ainsi que de certaines personnes qui ne nous entendent que pour la première fois.

4. Quelles sont les nouvelles chansons que vous avez hâte de jouer sur scène et pourquoi?

J’adore “Don’t Have Time” et “Edmund Pettus Bridge”, et nous avons récemment joué “Our Great Divide” en Europe et c’était très amusant.

5. Peut-on s’attendre à une tournée nord-américaine en 2019 ou 2020, incluant le Québec, à l’exception des festivals?

Nous verrons! Avec un nouvel album, nous cherchons à jouer dans le plus de villes possible, en prenant compte de nos horaires chargés en dehors de la musique.

6. Dans le bus de tournée, qui choisit la musique et quel est le dernier album que vous avez écouté?

Habituellement, quiconque conduit choisit la musique. De nos jours, nous louons généralement une voiture ou une fourgonnette, et il n’y a pas toujours de moyen de jouer sa propre musique. Chuck conduit généralement, et je suis presque sûr que nous avons écouté «Warm Leatherette» de The Normal.

7. Depuis que tu as commencé à jouer de la musique, quel est le plus gros changement de la scène punk?

Probablement l’avènement de l’Internet et de la technologie qui l’entoure, en particulier la manière dont la musique est produite, vendue et consommée.

8. Bien que plusieurs groupes changent de label, vous êtes resté fidèle à Fat Wreck. Comment expliquez-vous cette longue relation?

FAT nous a toujours très bien traités et nous n’avons jamais eu aucune raison d’aller ailleurs.

9. Quel est votre plus beau souvenir du Québec ?

Nous avons joué à Montréal en 2000 ou 2001 avec des groupes comme Millencolin, Blink 182, Sum 41 et autres, et je pense qu’il devait y avoir près de 20 000 personnes. C’était incroyable. Aussi, notre toute première fois à jouer au Québec, en été 1995, à Québec. C’était une expérience si spéciale pour notre première fois. Les gens devenaient fous pendant notre set et, quand nous avons fini, ils ne nous laissaient pas quitter la scène, alors nous avons continué à jouer.

10. Que penses-tu de l’arrivée de Pk Subban avec les Devils? et quelles sont tes prédictions pour la saison à venir?

J’aime cette signature! PK est un joueur dynamique, excellent sur et en dehors de la glace. Il apportera son lot de compétences offensives qu’il n’y a pas eu en défense depuis très longtemps et il contribuera au jeu de puissance. Je suis excité pour la saison!

Merci et passez un bon moment à Ste-Thérèse.

ÉCRIT PAR : GAGNON

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s