Portrait Lecteur 2 : quand le cœur de Janik bât pour le punk américain !

Pour ce deuxième texte, nous avons demandé à Janik Savard qu’elle était ses préférences musicales et sur quelques trucs navigants dans ce qui entoure ce monde. Elle a bien accepté de se prêter au jeu des 23 questions. Ayez en tête que ceci date d’avant d’environs le mois de mai, suite a un énorme vent de changement dans BP ça a fait que nous avons retardé la sortie. Alors voici, ce qu’elle nous avait répondu. Et si vous voulez participer à un prochain Portrait Lecteur, écrivez-nous via Barricadepunk@hotmail.com!

1- entre le punk, le ska ou l’hardcore, lequel genre préfères-tu?

J’ai une petite préférence pour le ska ou le punk ska. Même si mes deux groupes préférés sont punk rock et zéro ska, j’ai quand même un plus gros crush pour le ska.

2- et pourquoi préfères-tu ce genre plutôt qu’un autre ?

La réponse est simple : le ska me rend heureuse ! Tu ne peux pas vraiment être fâché quand tu écoutes du ska. As-tu déjà essayé de rester fâché en écoutant du Planet Smashers ? C’est presque impossible. Le ska est une thérapie en soie. Quand je feel down ou que je suis fâchée l’appel du ska est toujours au rendez-vous pour me redonner le sourire. Un peu de Mad Caddies et hop ! Je suis heureuse instantanément.

3- le dernier événement punk auquel tu as assisté jusqu’à aujourd’hui ?

J’avoue que ça fait un bon bout que je n’ai pas assisté à un événement punk, un show ou un festival. Mon dernier show est Weezer en mars, qui était excellent d’ailleurs, mais qui n’est pas vraiment punk à mon avis. Mon dernier vrai gros festival qui m’a vraiment marquée est le Rock La Cauze l’été passé. J’ai eu un petit relâchement cet automne/hiver, mais je compte bien me reprendre cet été.

4- est-ce que dans ta ville d’origine il y a aujourd’hui encore des spectacles punks?

Je viens de Saint-Jean-Sur-Richelieu et malheureusement non, plus maintenant. Il y a eu une époque où Saint-Jean était la plaque tournante des shows punk rock dans les années 90 débuts 2000, Subb était un gros band local. On les a tous déjà vu au moins une fois en quelque part à St-Jean. Maintenant, c’est mort tout les bar punk rock, on été remplacé par des bar style club. C’est dommage !

5- ta découverte ska du siècle?

The Interrupters est ma grosse découverte ska des dernières années tout court. Ma bonne amie Geneviève m’a harcelé un an de temps avec The Interrupters et je n’étais pas attirée plus qu’il fallait, mais lorsqu’ils ont sorti le single “She’s Kerosene” je suis tombée en amour avec le band. Quelques semaines plus tard, je les ai vues au 77 Montréal et ça a été le coup de foudre avec Amy et l’énergie de la foule, c’était magique. Je suis fan depuis ce temps.

6- je crois que Descendents à une place de choix dans tes groupes favoris?

Entre moi et Milo, c’est une belle et longue histoire d’amour qui va durer pour toujours haha! Effectivement, c’est mon groupe préféré. Je les aime tellement, à mes yeux, ils ont la recette parfaite du punk rock ! Les paroles me rejoignent beaucoup. C’est hyper mélodique, la basse est juste malade et j’adore le côté nerd de Milo.

7- si tu avais qu’à choisir qu’un seul disque pour écouter pendant les 6 prochains mois de ta vie, ce serait lequel?

L’album Just One More de Mad Caddies. J’adore cet album du début jusqu’à la fin. Je l’écoute souvent en boucle. Insomniac de Green Day aussi ! Je ne me tanne pas non plus même après toutes ces années.

8- L’album punk dont tu ne te lasseras jamais?

Milo Goes to College égal avec Everything Suck des Descendents. Deux classiques punk rock à mon avis. Je ne pourrais pas me passer de ces albums, mais si je devais vraiment en choisir un, j’irais avec Milo Goes to College.

9- la scène punk québécoise représente quoi pour toi?

Ma réponse va être plate, mais elle n’a pas une très grosse place dans ma vie. Je suis vendue Américain ou British, ça adonne comme ça, je ne sais pas pourquoi. Par contre, Subb et Planet Smashers sont deux de mes bands préférés et ils sont québécois. J’aime beaucoup Ninjas & Aliens aussi, mais ça s’arrête pas mal là, coté Québécois que j’écoute régulièrement.

10- As-tu déjà organisé un spectacle punk pour une lever de fond?

Non ! Je me suis impliquée dans plusieurs shows et événements, j’ai booké des shows pour des bands, mais je n’ai jamais organisé de show bénéfice ou de collecte de fonds. Je ne serais pas contre l’idée, mais je ne ferais pas ce genre de projet seule.

11- et si tu étais l’une des programmeuses d’un festival d’une grande envergure, quel serait tes 3 principales têtes d’affiche?

OK! Je vais me gâter ! Je voudrais Green Day qui joue l’album Insomniac, Bad Religion qui joue How The Hell Could be Any Worse ? Et Descendents qui joue Milo Goes to College … Après ça, je pourrais mourir en paix haha !

12- aimes-tu la musique hardcore?

Non, je ne me considère pas comme une fan de hardcore. Il y a un côté agressif dans l’hardcore qui ne m’attire pas. C’est une question de goût, je pense, par contre j’aime certain bands que je crois bien être considéré hardcore comme Cerebral Ballzy et The Freeze, un vieux band du Massachusetts. Je respecte le style tout comme le métal, mais je préfère de loin le punk rock et le ska.

13- que penses-tu des fameux débats ; punk ou pas punk?

La question qui tue a 100 $ !! Je n’ai pas la prétention de penser avoir la réponse absolue a cette question qui à la base ne devrait même pas se poser. Je suis qui pour juger ce qui est punk ou pas ! Mon groupe préféré ultime dans la vie c’est les Beatles, j’adore Bob Dylan, j’ai trippé sur les 2 premiers albums de Good Charlotte, et je fredonne du Spice Girl quand sa joue à la radio, est-ce que sa fait de moi une ”pas punk” à cause sa ? Honnêtement, je m’en fous totalement ! Je suis une amoureuse du punk rock et je n’ai pas besoin de l’opinion des autres pour savoir ce que je suis. Vivre et laisser vivre. Finalement, tout ce qui compte, c’est de garder le punk rock vivant.

14- est-ce que tu vas souvent dans des spectacles?

Je suis une accro de show ! Je suis le genre de fille qui peut aller voir le même show trois soirs de suite dans trois villes différentes juste pour le trip. Je dois avouer que depuis un an, je me suis un peu relâchée parce que j’adore voyager et les deux ensemble ça devient assez dispendieux. Je suis tombée amoureuse de Las Vegas donc parfois, il faut faire des choix déchirants. D’ailleurs, je compte aller au Punk Rock Bowling de Vegas l’an prochain.

15- la meilleure bouffe avant d’aller voir un spectacle punk c’est ?

Je me nourris à 80 % de mal-bouffe donc je ne suis pas une bonne référence ! Mais en vrai, je pense que manger léger est un choix intelligent à faire avant d’aller dans un show parce que l’estomac plein à rebord dans un pit avec un mélange de bière et autre substance ce n’est pas nécessairement le meilleur choix de vie. Si tu ne vas pas dans le pit alors libre à toi de manger ce que tu veux !

16- le truc le plus bizarre que tu as observé dans un spectacle punk rock?

Tu demandes ça à une fille qui va au Rockfest depuis 6 ans, j’en ai vue en maudit des affaires bizarre au fil des années ! Je n’ai pas vraiment d’exemple concret parce que j’en ai trop et je ne suis pas sûr que ça se raconte vraiment. Tout le monde est un peu weird au Rockfest incluant moi haha !

17- un des plus grands groupes punk au Québec, selon toi?

J’en ai aucune idée vu que je ne suis pas une grande connaisseuse de punk québécois. À mes yeux Subb à toujours été mon meilleur band québécois, est-ce que c’est punk ? Pas vraiment ! C’est plus punk ska, mais pour moi, ils ont toujours été les meilleurs, j’ai grandis avec eux dans mon adolescence, ils viennent de mon coin et j’adore ce band !

18- quel groupe as-tu découvert récemment?

Masked Intruder ! Je ne connaissais pas ça du tout même si je sais que ce band existe depuis quelques années déjà. Ça m’a pris quelques écoutes avant d’aimer sa mais depuis j’en écoute très souvent, j’ai quelques chansons que j’aime plus que les autres, mais en général j’aime leur chanson à saveur punk bonbon. Le nouvel album est super bon surtout le single No Case.

19- nomme un groupe que tu aimes, mais que tu n’as pas écouté depuis au moins 1 an?

Il y en a plusieurs, j’alterne les bands que j’écoute parce que je les écoute pour la plupart depuis plus de 10 ans. J’essaie de ne pas me tanner et de faire une rotation. Je prends même des break de Descendents des fois parce que j’en abuse trop et j’ai peur de me tanner même si c’est impossible à mes yeux, ça fait, un bail que j’en ai pas écouté! Frenzal Rhomb, Dillinger Four et Suicide Machines sont des bands que j’adore et que je n’ai pas écouté depuis vraiment longtemps.

20- quel élément d’une chanson punk fait en sorte que tu l’aimes; parole ou musique?

Je pense que la musique compte avant tout. Il y a tellement de chansons que j’écoute qui ont des paroles niaiseuse juste parce que la musique est bonne. C’est sur les paroles doivent me rejoindre un peu aussi ce qui est pas mal souvent le cas, mais c’est secondaire. Par contre la voix du chanteur(se) compte égale avec la musique faut que les deux sonnent bien dans mes oreilles sinon je ne l’écouterai pas, bonnes paroles ou pas.

21- ton top 3 des chansons punk que tu écoutes c’est temps-ci?

I Fought The LawMasked Intruder, Doing TimeMxpx, ZombieScreeching Weasel et j’apprivoise le nouvel album de Bad Religion qui est super bon.

22- tu aimes ton punk rock comment ; rapide, saccadé, décousue, mélodique, technique ou bien normale ?

J’aime que mon punk rock sonne old school. J’aime le son skate punk ‘90 et le vieux punk fin 70-80. Il faut que ça me ramène à mes 14 ans quand je jouais à Tony Hawk pro skater ou que ça sonne Vans Warped tour 1999 à 2002 haha! J’aime le son de la nostalgie, j’imagine.

23- la relève punk rock est t’elle en santé au Québec?

Je ne pourrais pas te dire. De la relève, oui, il y en a, mais un public pour la relève ça, c’est autre chose. Les vieux punks rockers son bien dans leurs vielles pantoufles pour la plupart moi y compris. Certain bands réussissent à sortir du lot et se faire connaître, mais ils sont plus rares. Il y a tellement de bon bands qui travaillent fort et qui restent dans l’ombre malgré tout.