Petite entrevue avec Bruno de Chump !

Les Belges débarquent prochainement au Québec, nous avons donc sauté sur l’occasion de nous entretenir par écrit avec Bruno de la formation Chump. Je le remercie d’ailleurs d’avoir la gentillesse de prendre le temps de répondre à mes questions. Bonne lecture !

1- En 98 à la base de votre formation, est-ce que vous aviez un bagage acquis dans d’autres groupes avant d’être Chump ?

Pas vraiment, avant de s’appeler Chump, on a eu quelques noms comme « carbon 14 » et « Mud » mais c’était plus ou moins la même formation ! Le genre de groupe que tu formes à l’école quand tu as 15 ans, quand tu apprends à jouer d’un instrument.

2- Vous avez franchi l’an dernier les 20 ans d’existence de votre groupe, que représente ce chiffre pour vous ?

20 ans, à part vous dire que ça ne nous rajeunit pas, ça me conforte dans l’idée que notre rêve de gamins, qui était de faire de la musique, est toujours là ! On a fait une énorme pause de 2005 à 2016 mais on est enfin de retour ! Malgré le fait d’avoir un travail qui prend pas mal de temps, acté un mariage ou un divorce, on a toujours trouvé le temps pour jouer de la musique, répéter, enregistrer des albums et partir en tournée !

3- Quelles sont vos inspirations pour les textes de Chump, pour ceux qui ne vous ont jamais entendu encore ?

C’est assez varié en fait ! On essaie de dénoncer ou critiquer un système qui ne nous convient pas comme la politique Américaine actuelle, le jihad sex, le burnout en entreprise, le ravage que peut faire l’alcool et les médicaments, dénoncer la maltraitance animale, parler du décès d’une personne proche, des gens qui pètent plus haut que leur cul, mais aussi des sujets plus simples et moins sensibles comme faire la fête dans un bar ou chanter les louanges du punk rock, notre amour pour cette musique et la scène qui va avec.

4- Dès le 18 juillet vous allez sillonner le Canada et les États-Unis, qu’est-ce que vous anticipez pour cette tournée?

Je pense qu’on est bien préparés, Niko a fait un boulot exceptionnel, comme à chaque fois ! On a un road book qui ressemble étrangement à une brique d’Harry Potter ! Mais bon, même en pensant être bien préparés, il existe toujours une variante oubliée, des événements non prévus… qui vont rendre cette première tournée outre-Atlantique inoubliable ! C’est ça la magie de la tournée. On espère surtout se faire plein de nouveaux amis et de belles rencontres.

5- Est-ce que ce sera votre première présence au Québec ?

Pour la plupart d’entre nous, ce sera la première fois qu’on survolera l’océan Atlantique ! Niko est dejà allé au Canada et USA pour le travail, mais pour faire de la musique, c’est une grande première pour nous tous !

6- Vous allez faire quelques dates avec Long Story Short, comment est venue l’idée de tourner avec eux ?

Max Brochu, légendaire guitariste adulé des Hitch & Go et Anthony Grenier de People of Punk Rock nous ont concocté un joli petit tour de leur région, et nous ont trouvé des plans pour les meilleurs bars et clubs près de chez eux ! Max Brochu, prochainement papa, n’était pas certain de pouvoir assurer les dates avec Hitch & Go, a donc proposé aux Long Story Short de nous accompagner sur l’ensemble des dates canadiennes. On jouera quand même deux, trois dates avec nos frères de Hitch & Go.

7- Vous vous êtes liés d’amitié avec la formation de Québec, Hitch & Go pendant leur tournée ?

Vous parlez de nos chums de cœur ! C’était la première fois, que nous partagions la route avec un autre band !

Quand je suis arrivé sur le lieu de notre premier show ensemble à Arlon, j’étais stressé mais surement pas autant qu’eux ! Ils m’ont directement demandé s’ils pouvaient m’aider à décharger le matos du van et je pense avoir brisé la glace d’entrée de jeu en leur disant : « Avant l’effort, le réconfort ! » et en sortant des grosses bières bien fraîches du van. Tout en la dégustant, nous avons commencé à blaguer, et je dois dire qu’on a bien ri ! Toutes les appréhensions avaient disparu en quelques minutes ! D’ailleurs je décompte les jours depuis qu’ils sont rentrés au Canada pour les revoir ! Ça s’est tellement bien passé, qu’on a scellé notre amitié à travers un tatouage !

8- Que croyez-vous qui va vous manquer de la Belgique, que vous ne retrouverez pas ici ?

Je suis certain que vous avez de la bonne bière aussi, des super micro brasseries, etc… Du coup, pas grand chose !

9- Est-ce qu’il y a une ville du Québec ou du Canada où vous auriez aimé jouer, mais que malheureusement, ça n’a pas donné de résultat pour trouver une date de spectacle ?

A Lévis (QC), Anthony Grenier nous a proposé de jouer dans un bar mais apparemment il était difficile de trouver un show ce dimanche soir là! Ni une, ni deux, Anthony a proposé de faire une garden party / piscine chez lui et d’y jouer en acoustique ! On a essayé de booker un show en Ontario aussi. C’était soit Ottawa, soit Toronto … on a trouvé un plan à Toronto, donc on a Ottawa dans le viseur pour la prochaine tournée.

10- En quelques mots, comment décririez-vous Chump ?

4 garçons qui font du punkrock mélo et qui ont le même rêve d’ado : faire de la musique et voyager dans le monde entier ! C’est assez rare de trouver par chez nous, des gens assez motivés pour faire ça !

11- Croyez-vous que vous avez déjà quelques fans dans notre pays ?

Quelques uns je pense du côté de Montréal mais aussi chez nos amis de PCT Musique et People of Punk Rock. Ce qui est certain c’est qu’on va se faire plein de nouveaux copains !

12- Comment se comporte la scène dans votre coin du globe terrestre ?

Sur ces trois dernières années, on a sillonné toute l’Europe, du nord au sud et d’ouest en est (Espagne / France / Belgique / Hollande / Allemagne / Danemark / Suède / Norvège / Angleterre / Suisse), le punk rock est assez semblable dans chaque ville, même si les conditions d’accueil changent fort d’un pays à l’autre. De plus, certaines régions, notamment l’Angleterre, regorgent de talents c’est vraiment incroyable ! La scène punk rock marche un peu au « un donné pour un rendu », en gros, on propose des dates par chez nous à des groupes en tournée et quand on passe par chez eux, ils font pareil ! C’est vraiment très DIY comme scène.

13- Est-ce qu’il y a un nouvel album en projection prochainement ?

Il est en cours, on a déjà quelques chansons terminées et plusieurs en cours de construction ! A l’été 2020, on rentrera en studio !

14- On doit s’attendre à quoi pour Chump dans les prochains mois mise à part la tournée Nord-Américaine !

On est en train de prévoir une tournée début 2020 au Brésil avec les 69 Enfermos qu’on rencontre cet été en Europe ! Sinon pas mal de week end tours en France et en Allemagne … et pourquoi pas repartir un coup en Angleterre !

15- Quelques mots sur People Of Punk Rock qui vous aide pour cette tournée ?

Merci du fond du cœur à Anthony Grenier et Max Brochu pour avoir trouvé ces dates de rêve ! Je pense qu’on va vraiment bien s’amuser ! Ces mecs se bougent vraiment énormément pour la scène et font un boulot de dingue.

16- Le mot de la fin ?

On se réjouit vraiment de mettre les pieds sur le sol canadien mais c’est vraiment dommage qu’on y reste si peu de temps ! Mais une chose est certaine : on reviendra pour une plus longue tournée la prochaine fois !

ÉCRIT PAR : DESLO

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s