Mon épopée au Pouzza 2019 | Partie 2/2

pouzza2019

Jour 3: Encore une belle journée égayée par les groupes ska de l’après-midi. Mais c’est officiellement à The Human Project aux Foufs que toute mon énergie est ressortie. Quel groupe fascinant! Comment peut-on être aussi intense et technique sans l’échapper une note? Les voix et les cris étaient si parfaits et justes, j’en avais des frissons. Le chanteur pousse tellement haut, ce n’est pas croyable tant qu’on ne le vit pas en spectacle. Leur entrée en scène a désorienté tout le monde.

Par la suite, Hate it Too de Québec nous ont présenté leurs nouvelles pièces. Juste du beau et du bon. On peut même voir une belle évolution dans leur genre. Stéphane, le bassiste, est juste mongol à voir jouer. Puis, j’ai eu une petite déception dans le Garage de Foufs avec Fresh Hell. Quand tu n’as pas le goût d’être là, ne joue pas! Le manque d’entrain et les chansons plus lentes que sur l’album m’ont fait quitter avant la fin.

Tout cela, a été suivi par une belle surprise. Fortune Cookie Club ont donné un meilleur spectacle que je l’aurais cru. La salle connaissait bien leurs paroles et ça sonnait bien. Une belle énergie, autant venant du groupe que du côté des fans devant la scène. Toujours plaisant de voir les batteurs chanter.

Juste le temps d’entendre Neon Light par Joe McMahon en version acoustique pour une bonne dose de frissons ajustés à la richesse de son talent avant d’aller voir Hit The Switch. Bon spectacle, mais pas à la hauteur de ce que nous entendons en album. Oui, j’ai bien aimé entendre les quelques morceaux que j’attendais, mais quand la voix se rend pas, on peut être déçu.

Molly Rhythm c’est toujours bon à voir, même pour une énième fois. Night Birds, j’ai beau m’essayer pour la xième fois, ça ne marche pas, je n’aime pas ça. Pears, eux, me surprennent à chaque fois. Quel groupe de malades mentaux qui explose les standards du punk. Zach Quinn est habillé d’un pantalon de pyjama carotté, sans parler de sa coupe Longueuil blonde. Un personnage coloré pour un spectacle coloré. Rapide et trash à souhait, la salle n’en demandait pas moins. Sa fixation sur les fans de Game of Thrones et sur le futur canal Disney nous ont bien fait rire. Quand la foule répond qu’elle aime GOT et que la prochaine chanson, You’re Boring est pour nous, on ne peut s’empêcher d’embarquer et de la chanter haut et fort.

Smoke or Fire a fini la soirée en show secret, de là ma déception de ne pas avoir suivi mon instinct vendredi avec Spanish Love Songs

Les Moments Marcan: Les deux fêtards qui sont sortis des Katacombes samedi dans nuit, un qui vomit son pepperoni sur commande, l’autre qui se plante la face première sur le trottoir. Une chance que la police était là!

Le gars qui a fait un flat sur le plancher des Foufs à Pears. On peut dire qu’il était inconscient. Sans farce, arrêtez de sauter dans les trous, c’est super dangereux.

Les quelques centaines de bières qui s’éclatent sur nos bedaines, nos dos et même, en pleine figure parce qu’il y a toujours un gars qui court dans foule pour pas manquer SA toune.

Finalement, mon moment Marcan personnel. Le chanteur de The Dopamines qui me dédie le 2 e morceau du set pour avoir fait ma célèbre fontaine de bière jusqu’au plafond en partant leur show au Katacombes.

 

ÉCRIT PAR : MARCAN

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s