(Chronique) Give You Nothing sur les traces de Good Riddance…


TITRE : GIVE YOU NOTHING /
GROUPE :
GIVE YOU NOTHING

LABEL : UMLAUT RECORDS|SNUBBED RECORDS /
VILLE : SANTA CRUZ / PAYS : ÉTATS-UNIS
SORTIE : 01/05/2019


Santa Cruz en Californie, quel bel endroit de rêve avec ses plages chaudes, mais là n’est pas le sujet. Cette région américaine popularisée par la connaissance d’une formation pionnière du millieu punk, Good Riddance, nous aurait donné droit à la pousse active d’une formation dont la principale influence sort directement de la troupe de Russ Rankin. Même que ce dernier figure sur la nouvelle pièce Clean Slate, comme artiste invité!

Give You Nothing pourraient donc être les enfants illégitimes de Good Riddance, perpétuant leur existence. D’abord et avant tout, parce que la sonorité servie sur le nouvel opus éponyme et même sur le précédent disque, s’y ressemble drôlement. L’énergie se bouscule sur les titres, le côté punk hardcore rapide est omniprésent comme leur maître et la globalité entière de l’identité musicale est là et bien ancrée. En fait c’est identique, nous ne le cacherons point! Empty Promises en est un très bon exemple.

Est-ce que ça gâche le plaisir d’écoute, l’appréciation d’un disque, ce déjà-vu? En fait non! C’est un album fort intéressant, même s’il surgit au moment où la scène se démarque de moins en moins au niveau de l’originalité des disques enregistrés. Mais si plusieurs d’entre nous ne décrochent point de cette sauce 90’s tant recherchée par les créateurs musicaux d’aujourd’hui, c’est sans doute parce qu’il y a encore de la demande et que certains en mangent même dans leurs céréales le matin. Nostalgie quand tu nous tiens…

Give You Nothing réussit bien à rendre le produit, habilement, et suit à la lettre la bonne vieille recette par laquelle mille et un succès sont parus. Ce sont de très bons musiciens qui ne dérogent pas de leur ligne de mire, ils font ce qu’ils savent faire le mieux. Et disons-le, c’est du sacré bon boulot. On y perçoit un travail précis, soigné, mais qui ne semble pas être léché informatiquement, il n’y a pas vraiment d’imperfection qui se pointe à l’horizon, donc rien ne bâcle le désir spontané d’écouter cette galette éponyme!

Le précédent album Your Revolution était apparu comme une énorme surprise de la vie. C’était sorti au bon moment en mars 2016. Le disque avait quand même percé la planète entière et avait fait plus qu’une première bonne impression, il nous avait frappé en pleine poire. Nous sommes donc 3 années après cette sortie et Give You Nothing nous sert un opus à la hauteur des attentes formées après le premier EP Your Revolution. L’éponyme a son cachet propice à la découverte des splendeurs de la créativité à sa juste valeur.

J’adore les pièces Clean State (avec Russ Rankin), Faults Are Strength, Ripper, Reason To Believe, A Devil You Know, elles ont leur couleur bien à elles. Ce sont des pièces phare de cet enregistrement qui nous transporte dans une ambiance survoltée et figée dans l’espace temps. Quand les idées, les sujets sont clairs comme de l’eau de roche, la compréhension n’est pas difficile, ce qui gagne vraiment quand on écoute ce matériel qui captive l’esprit. C’est important de ne pas trop verser dans les trucs complexes, Give You Nothing l’a bien compris.

L’avenir semble bien se dessiner pour eux, reprendront-ils le flambeau des Good Riddance et autres grosses pointures qui carburent dans la même essence hautement appréciée des amateurs de ce genre musical. Nous le saurons dans quelques années. Mais en attendant ce moment, il va de soi que l’album éponyme se doit d’être entendu par tous les adeptes de ce son qui se respectent.

1. Relfections
2. Clean Slate
3. Empty Promises
4. Complacency Disease
5. Wishing Well
6. Faults Are Strength
7. Ripper
8. Reason To Believe
9. An Unwritten Chapter
10. S.O.B.
11. A Devil You Know
12. Flawed Foundations

ÉCRIT PAR : DESLO