(Entrevue Pré-Pouzza) L’univers de DeeCracks…

GROUPE : DEECRACKS
LABEL : PIRATE PRESS / VILLE : KLAGENFURT /
PAYS
: AUTRICHE

RÉSEAUX SOCIAUX DU GROUPE : fb | bandcamp | bandcamp


Le trio DeeCracks, sera en tournée dans l’est du Canada dans les prochains jours avec Steve Adamyk Band. Trois villes québécoises de prévues; Québec, Shawinigan et Pouzza Fest de Montréal. J’en ai donc profité pour leur poser quelques questions, histoire de se mettre dans l’ambiance et de mieux les connaitre avant d’aller les voir. C’est à lire, que vous connaissiez ou non la formation autrichienne.

Avec tous les sous-genres que nous avons maintenant, comment décrivez-vous votre son ainsi que votre style pour ceux qui ne connaissent pas DeeCracks?

Mike: Tout d’abord, merci pour l’entrevue! DeeCracks est un groupe de punk rock traditionnel. Nous pensons juste que c’est rock’n’roll. Nous sommes rapides, forts et entraînants. Certaines personnes l’appellent pop punk ou même Ramones-core. Nous n’aimons pas ces termes, mais ça nous va quand même. Tant qu’ils aiment notre son, ils peuvent l’appeler comme ils veulent.

De qui tirez-vous vos inspirations? Quels sont les groupes / artistes que vous aimez le plus et qui pourraient influer sur votre créativité?

Mike: Les plus évidents sont Ramones, Screeching Weasel, Riverdales et les Queers. Nous sommes aussi fortement influencés par des groupes tels que Beach Boys, Black Flag, Cheap Trick ou Tom Petty. Nous avons tous les trois une connaissance approfondie de la musique, alors c’est difficile à dire. Il y a bien sûr mille noms de groupes qui nous ont influencés.

Matt: Je pense qu’un groupe peut bénéficier d’un goût musical plus large. Par exemple, de nombreux groupes punks de nos jours ressemblent à une copie à ordinaire de leurs idoles. Et je pense, que c’est principalement parce qu’ils écoutent juste ce style particulier. Je ne sais pas si nous semblons différents aux yeux des gens, mais j’espère bien parce que c’est voulu.

Qui écrit les paroles et où trouvez-vous vos idées?

Matt: Je suis le compositeur principal du groupe. Cela a commencé comme ça et nous avons maintenu ce principe. J’ai toujours la chanson / mélodie en premier et ensuite les paroles, parce que c’est beaucoup plus facile pour moi d’écrire de la musique que des mots. Les sujets sont toujours personnels et liés à ma vie. Rien de fictif.

Vous semblez aimer faire des reprises / des hommages. Vous avez rempli 30 jours de reprises sur votre page Facebook en avril, qu’est-ce qui vous plaît le plus en reprenant des chansons ?

Matt: Eh bien, ce n’était pas vraiment 30 pièces. Et nous nous tournons vers une « carrière » de 16 ans, alors je ne pense pas que nous ayons fait autant de reprises. Nous aimons faire des reprises de chansons en spectacle! Une bonne chanson est toujours amusante à jouer.

Vous allez être en tournée avec Steve Adamyk Band dans l’est du Canada à partir du 9 mai à Québec pour finir au Pouzza Fest le 17 mai. Êtes-vous excités à l’idée de revenir après un certain temps et qu’espérez-vous de différent de votre dernière tournée au Canada?

Mike: Oh ouais je suis excité. La dernière fois que nous étions là-bas, c’était en 2015, également pour le Pouzza, en tournée avec nos copains Lost Love. Nous adorons tous Steve Adamyk Band et la tournée a l’air vraiment amusante, jouer avec de nombreux amis comme The Vapids, School Damage, Lone Wolf et tant d’autres au Pouzza Fest bien sûr. De plus, nous venons au Canada avec notre dernier album, Sonic Delusions, paru chez Pirates Press Records l’année dernière.

Est-il difficile d’organiser une tournée aussi loin de chez soi, en particulier pour un groupe underground comme le vôtre?

Mike: Organiser une tournée n’est jamais chose facile, surtout quand elle est loin, mais heureusement, cela devient plus facile avec le temps. Steve Adamyk s’est occupé de la plupart des spectacles de cette tournée, nous sommes donc très heureux et reconnaissants pour leur travail. Ce fut également un honneur d’être invité à nouveau pour le Pouzza et pour l’amour et le soutien que nous recevons de nos amis, de nos fans et de nos pairs au Canada.

Qu’aimez-vous de faire des tournées en général? Êtes-vous toujours impatients de reprendre la route?


Mike
: Pour moi, les tournées sont la meilleure chose au monde. Je n’ai jamais compris les groupes qui ne veulent pas faire de tournée. Je comprends que ce n’est pas un travail facile, mais le résultat est fou. Vous ne gagnez probablement pas d’argent, mais vous vivez des aventures inestimables et vous rencontrerez les personnes les plus intéressantes, vous pourrez voir le monde, découvrir différentes cultures et vous faire des amis dans le monde entier. Je veux dire, quoi de plus beau que ça?!

Sur votre dernier opus, Sonic Delusions, vous avez une chanson intitulée Montreal Nights, pourquoi cette ville et pas une autre?

Mike: C’est en fait dédié au regretté Brandon Carlisle, premier batteur de Teenage Bottlerocket, décédé malheureusement en 2015. La dernière fois que nous l’avons vu, il était au Pouzza Fest la même année. Il était un ami et un pair et c’était toujours un plaisir de le voir. Sa passion et son attitude étaient simplement belles et il nous manque énormément. Nous nous sommes bien amusés avec lui au Pouzza. Matt a donc écrit cette chanson en son honneur. Au début, vous pouvez entendre un enregistrement de Brandon faisant le décompte 1-2-3-4.

Vous avez quelques chansons de surf-punk ici et là, est-ce que vous pourriez faire pour un album entier?

Matt: J’aime la musique de surf et j’aimerais écrire un disque entier! Malheureusement, je n’ai pas les compétences à la guitare. Nos chansons de surf sont très simples et ne peuvent en aucune manière rivaliser avec les Ventures ou Surfaris.

Pensez-vous que votre musique évolue avec le temps?

Matt: Je pense que le punk rock est la musique la plus amusante à jouer. L’énergie est quelque chose que vous ne trouverez que dans ce genre à mon avis. Donc, ce sera toujours notre son tant que nous serons là. Je pense que l’écriture n’a pas vraiment changé durant toutes ces années. Et ne changera probablement jamais.

Voulez-vous dire quelques mots à nos lecteurs?

Mike: Étant un grand fan de hockey, je suis une fois de plus très excité de venir au Canada pendant les séries éliminatoires de la LNH, mais encore une fois, toutes les équipes canadiennes sont déjà éliminées, ce qui est dommage. J’exhorte tous les autres supporters à aller soutenir leurs équipes pour que la Coupe Stanley soit enfin à la maison! Regardons les matchs du Championnat mondial 2019 de l’IIHF à Fouf’s pendant Pouzza! Venez me rejoindre!

ÉCRIT PAR : MARCAN