Les palmarès 2018 de Marcan

En cette charmante fin d’année 2018, nous verrons nos plateformes media sociales s’inonder de listes d’albums favoris. Un moment que je chéris particulièrement, puisqu’il n’est jamais trop tard pour attraper au vol un artiste ou un album qui m’aurait passé sous le nez. Étant curieux musical de nature, j’adore faire le tour du plus grand nombre des listes possible et y plonger mon oreille. Je vous invite à faire de même. Voici donc mes traditionnels top cinq EP et top dix LP.

EP 2018

5. Havenhurst – Grounded

La formation montréalaise, qui avait aussi fait mon palmarès l’an dernier, récidive avec un autre EP de quatre morceaux. Un groupe qui se spécialise dans le mélange de styles pour en faire un pur délice. Un amalgame parfait qui englobe le punk, le hardcore et le métal.
Chanson préférée: Living Waste

4. Converge – Beautiful Ruin

On ne parle pas ici d’un album créé pour être le EP parfait, mais plutôt des restants de The Dusk In Us sorti l’an passé. Cependant, Converge ne fait rien de mauvais, à mon humble avis, et les quatre morceaux joués en plus ou moins sept minutes sont à l’image du groupe.
Chanson préférée: Beautiful Ruin

3. Bhatt – Bhatt

Encore un côté sombre de la musique qui vient me chercher. Un album lugubre et puissant rempli d’une belle rage. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me libère l’esprit quand j’écoute cet album, et encore plus quand je vais les voir en spectacle.
Chanson préférée: Two

2. Jesus Horse – It Was the Blurst of Times

Une autre amourette qui revient souvent dans mes chroniques, je suis incapable de ne pas mentionner un tel talent. Punk hardcore décousu extrêmement bien calculé. Ils me rappellent The Blood Brothers, la seule différence, ils existent en ce moment et sortent d’excellents EPs. Ne passez pas à côté d’un tel bijou.
Chanson préférée: Persian Ebay

1. Bucky Harris – Breathing Room

Dans le punk-rock-folk, Bucky Harris ne donne pas sa place et le démontre très bien avec quatre morceaux impeccables et délectables. Tout est pensé à la perfection, en plus d’être exécuté avec passion et amour. Il m’est impossible de ne pas chanter (les parties que je comprends, bien sûr) peu importe où je me trouve.
Chanson préférée: Tired Tales

LP 2018

10. Frank Turner – Be More Kind

Mon album de l’été, parfait pour une ambiance décontractée (ce que je ne fais pas assez), et en même temps, festif relax. Le chanteur anglais m’a agréablement surpris avec un opus accrochant. Je ne m’attendais pas à être charmé par Frank Turner cette année.
Chanson préférée: 1933

9. Hit the Switch – Entropic

Je vais probablement me faire lyncher par la communauté skate punk avec une position aussi basse pour l’album louangé de tous, mais je tiens mon point. Les quelques 3 ou 4 chefs-d’œuvre du genre (et oui, je les écoute tous les jours, voilà pourquoi HTS se trouve dans mon palmarès) font excessivement d’ombre aux autres pièces, et donc, ces dernières en deviennent banales. Sachant qu’ils peuvent faire mieux, j’en suis un tantinet déçu. Tout cela n’empêche en rien que de grandes chansons, mélangeant le punk technique et mélodique, sont venues me prendre au tripes avec une force incroyable.
Chanson préférée: Down and Out

8. Iron Chic/Toys That Kill

Je glisse ici un split. Je ne suis pas un grand amateur d’album avec plusieurs artistes (compilation et playlists incluses) pour la simple raison que j’aime les œuvres uniformes. Il peut cependant y avoir quelques exceptions, telles que celle-ci. Iron Chic reste bien classique dans sa sonorité dépressive. On est bien dans des vieilles pantoufles que l’on connait. Quatre morceaux confortablement bons à écouter. J’ai par le fait même découvert un groupe, Toys That Kill. Groupe punk à la sauce rock’n’roll. L’énergie des deux formations se combine parfaitement.
Chanson préférée pour Iron Chic: Kid Icarus
Chanson préférée pour Toys That Kill: Where Have All The Kids Gone

7. Satanic Surfers – Back Fron Hell

Un retour en force pour la légendaire formation skate punk suédoise. Je n’avais définitivement aucune attente envers cet album. Leur retour au Québec (’77Montréal) a poussé ma curiosité, et il ne fut que quelques écoutes pour tomber en amour avec leur nouveau son. Un bon vieux Satanic Surfers, comme dans l’temps, avec plus d’électricité et une passion que l’on n’avait pas entendue depuis des lustres.
Chanson préférée: Self-Medication

6. Deafheaven – Ordinary Corrupt Human Love

J’ai sombré passionnément dans cet album riche en émotions (comme avec chacun de leurs albums). Un groupe métal et rock progressif en même temps; j’ai la forte conviction que les gars de Deafheaven tirent leur jus dans la petite boule que l’on enfouit trop profondément. Je ne suis pas prêt à dire que c’est un de leurs meilleurs longs-jeux (si vous avez lu mon palmarès de mes vingt meilleurs albums à vie, vous savez), mais du point de vue artistique, c’est exquis.
Chanson préférée: Glint

5. Jeff Rosenstock – Post-

Le projet solo du chanteur de la défunte formation Bomb the Music Industry! a été autant surprenant que son apparition sur les plateformes de musique le 1er Janvier 2018, alors que personne ne s’y attendait. Comme avec chacun de ses projets, Jeff Rosenstock nous surprend et nous démontre à quel point il peut être un individu original et éclectique. Un peu plus difficile d’approche que le précédent, Worry., j’ai quand même passé la dernière année à l’écouter de long en large.
Chanson préférée: Powerlessness

4. The Human Project – Clarion Call

Je crois qu’ici je peux vous dire que Clarion Call se trouve à être mon album skate punk favori de l’année. Je n’écoute plus beaucoup de ce genre, mais quand certains sortent du lot, je succombe. Ce fut le cas avec Clarion Call qui perfectionne le genre et l’élève au dessus de la moyenne. Une construction quasi-parfaite (je déteste les interludes) exécutée avec précision. Mélodique à souhait et entraînant du début à la fin, voici les éléments-clés pour bien réussir un album skate punk. Ah oui, le chanteur a une voix majestueuse qui monte comme pas beaucoup peuvent monter.
Chanson préférée: The Rhetoric

3. Direct Hit! – Crown of Nothing

J’ai eu beaucoup de difficulté à embarquer dans le dernier opus de Direct Hit!. Pourtant, quelque chose me ramenait jour après jour vers l’album. Avec du recul, je peux dire que l’originalité du groupe m’a toujours intrigué dans leur pop-punk non traditionnel. L’utilisation d’instruments peu conformes pour du punk rock, tels que le saxophone, la flûte traversière et le clavier, vient ajouter une touche plus travaillée et une subtilité qui me fait sourire à chaque fois que j’entends la flûte faire son bout de chemin. Un album qui explore énormément et reste accroché telle une chanson-velcro, seulement ici, c’est l’œuvre complète qui reste en tête.
Chanson préférée: Bad Answer

2. Jon Creeden and the Flying Hellfish – Stall

Je suis un fan fini de ce que l’on appelle le beard-punk ou bien le orgcore. Dans cette catégorie, Jon Creeden et ses Flying Hellfish ont surpassé la passion. Un album tripes-sur-table, chanté avec tant de cœur et de rage qu’il m’est impossible de ne pas en être affecté. Stall m’a accompagné chaque matin dans la pénombre qui me mène au boulot. La même pénombre qui m’habite parfois et que seule la musique peut chasser.
Chanson préférée: All I Know

1. DeeCRACKS – Sonic Delusions

Selon mes critères personnels, Sonic Delusions est un chef-d’œuvre. La formation autrichienne a su trouver ce qui me passionne, et en faire un album complet. Power-pop-punk qui tire ses inspirations des premières racines du punk rock, je ne vois pourtant pas de laisser-aller au niveau de la composition. Se démarquer, tout en restant fidèle à l’essence même de notre style, est un exploit de plus en plus difficile de nos jours. Un pur bijou de A à Z. Les arrangements vocaux sont d’une telle perfection et à la hauteur de mes plus grandes attentes. Je tiens à souligner que l’une de leurs pièces s’intitule Montreal Nights, un bel hommage à notre métropole qui les accueillera au Pouzza9 en Mai prochain.
Chanson préférée: Montreal Nights

Pour faire suite à cet article, un palmarès des meilleurs spectacles que j’ai eu la chance de voir cette année sortira sous peu. Je tiens à souligner que plusieurs albums ci-dessus ont fait l’œuvre de revue par moi-même ou un autre collaborateur de Barricade Punk, il n’est jamais trop tard pour aller nous lire. Merci à vous chers mélomanes et bonne année 2019 en découverte.

ÉCRIT PAR : MARCAN

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s