(Chronique) Direct Hit, l’art de l’être entre l’ange et le démon!


  • DIRECT HIT!

  • CROWN OF NOTHING
  • [FAT WRECK]
  • Année: 2018 // Genre: PUNK ROCK

  • /

Quatrième album du groupe de Milwaukee, un deuxième en 3 ans, sans compter le split avec Pears. L’opus souligne que le paradis et l’enfer sont peut-être le même endroit. Racontant l’histoire d’une femme (l’ange) obtenant le cadeau divin de tourmenter son tueur (le démon) pour l’éternité… mais la récompense en vaut-elle la peine? Le groupe a peu dévoilé publiquement sur la création de cet album; Nick Woods explique qu’il préférait laisser parler la musique, car à notre époque, les artistes parlent souvent trop de leur art au lieu d’y mettre les mains à la pâte.

Le groupe explique qu’il travaille depuis 5 ans avec le producteur Mike Kennerty (Masked Intruder, Screeching Weasel), car ce dernier les pousse à retravailler à répétition leurs chansons avant l’enregistrement définitif, en plus d’explorer des nouveaux sons hors de leur zone de confort. Pour les collectionneurs, une édition limitée du vinyle vient avec 4 BD de Walker Dubois inspirées de l’album, ainsi que des versions alternatives de quelques chansons.

Different Universe démarre l’album en douceur avec une ambiance à la Angels and Airwaves. Au son des guitares synthétisées, le sujet est porté sur la montée de la femme au paradis, ange en devenir; un dernier regard en bas sur le monde des mortels. Cette pièce est aussi soutenue par un vidéoclip servant de bande-annonce à un potentiel film basé sur l’histoire. Puis, comme pour les autres disques, on ouvre avec un “fuck you, get pumped”.

Welcome to Heaven, une ballade pop-punk démontrant que le paradis est la meilleure de deux options abrutissantes, ancré dans les souvenirs du passé. Premier extrait de l’album, accompagné d’un vidéoclip d’animation de Walker Dubois, mettant en image le choix de la vengeance, récompense à double tranchant pour l’ange. On poursuit encore sur le thème de la vengeance et la torture du bourreau avec Pain/Boredom. Texte imagé, violent et sanglant, de mise pour une chanson brutale et rapide… moshpit!!!

Altered States, sonorité proche d’Alkaline Trio, une réflexion sur la perception des humains sur ce qu’est vraiment le paradis. Questionnement existentialiste : est-ce que l’éternité en vaut la peine? Est-ce si différent de l’enfer?

Perfect Black, deuxième simple avec vidéoclip, capturant l’énergie du quatuor en spectacle. Punk rock déchaîné, un Nick Woods qui s’époumone sur la proximité entre le paradis et l’enfer.

Bad Answer, gros fuzz sur la basse, solo de saxophone, batterie disco et refrain à saveur de comptine morbide, le tout soulignant la complainte du démon implorant l’ange d’arrêter de le tourmenter, car au final les deux se ressemblent. L’ange répond avec mépris que le démon mérite son sort, et ce à l’aide d’une ballade adoucie par le piano : Life in Hell.

Something We Won’t Talk About raconte l’histoire de la rencontre sur Terre des deux individus avant leurs ascensions divines; une soirée bien arrosée qui transforma l’homme en monstre.

You & I (Are Nothing But Lies), chanson où l’orgue d’introduction rappelle le rock à go-go et psychédélique, souligne que le chaos règne et que le péché est omniprésent.

The Problem, berceuse nihiliste, étalant qu’être bon ou mauvais, on finit tous morts de toute façon. Tandis que Bliss Addiction répète que le paradis et l’enfer son juste les deux côtés d’une même médaille, mélangeant grunge, pop-punk, mid-tempo et grognements enragés.

Losing Faith, le titre parle de lui-même. Le moment où l’on perd la foi et que le paradis ne représente plus l’espoir; la crise existentielle de l’ange.
Disassemble, pop-punk assumé avec beaucoup de saxophone, claviers et un segment de flûte rappelant du trad-punk irlandais. On y décrit le démembrement du démon, moment où l’ange réalise que tout ça ne lui apporte rien de plus.

Heaven’s End, la vie est un mensonge, le paradis achève sur un autre pop-punk classique.

La thématique paradis/enfer unit solidement l’album dans une structure homogène, même s’il n’y a pas deux chansons qui se ressemblent vraiment. L’écriture et la narration de l’album concept peuvent parfois devenir redondantes; existentialisme et nihilisme, même abordé simplement, ça peut devenir lourd pour du pop-punk.

D’un autre côté, Direct Hit! explore bien de nouvelles approches musicales. Les membres disent essayer de ne pas écrire la même chose encore et encore pour garder le plaisir de créer, mais au final le nouveau son de Direct Hit! ne déroge pas trop de l’ancien, peu déroutant pour les fans. Malgré les expérimentations et l’ajout de nouveaux instruments, la composition des paroles, le son du groupe reste virtuellement le même que sur les albums précédents, mais en version un peu plus assagie. Il est toutefois réconfortant d’y retrouver l’heureux mélange d’un pop-punk complexe et des cris abrasifs qu’on aime de ce groupe.

Direct Hit!, comme l’ange de l’histoire, ne trouvera probablement pas la transcendance avec Crown of Nothing, mais ne donnera pas non plus raison au démon… à vous de juger. Une chose est certaine, cet album en spectacle convaincra les sceptiques.

1. Different Universe
2. Welcome to Heaven
3. Pain/Boredom
4. Altered States
5. Perfect Black
6. Bad Answer
7. Life in Hell
8. Something We Won’t Talk About
9. You & I (Are Nothing But Lies)
10. The Problem
11. Bliss Addiction
12. Losing Faith
13. Disassemble
14. Heaven’s End

ÉCRIT PAR : PHIL VAI

Publié le octobre 27, 2018, dans Musique, Punk, Punk Rock, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :