(Revue) Guillaume Beauregard, un lancement réussi!

J’avais bien hâte de voir ce que Guillaume avait à nous proposer pour son deuxième album. Étant un grand fan des Vulgaires Machins, ma curiosité avait été piquée lors de la sortie de son premier disque, D’étoiles, de pluie et de cendres.

Pas évident pour un artiste d’aussi bien maîtriser deux styles distincts. Avec les Vulgaires Machins, on avait le droit à une critique sociale remplie d’ironie et de sarcasme tandis qu’en solo, Guillaume semble vouloir nous laisser entrer dans un univers plus personnel.

J’ai bien apprécié sa plume et ses arrangements musicaux sur son premier album, mais d’autant plus sur le premier extrait, Besoin d’Amour, de son nouveau disque Disparition.

Je suis présentement à la salle Le Ministère au 4521 boulevard Saint-Laurent. La soirée affiche complet depuis un certain temps. J’attends avec impatience l’entrée des artistes pour avoir un avant-goût de Disparition. Je tiens entre mes mains ma version vinyle et je dois dire que l’aspect visuel de l’objet est magnifique.

À l’arrivée de Guillaume et de ses musiciens, le silence fut dans la salle. Nous sommes curieux d’entendre ce qu’il a à nous proposer avec ce nouvel opus. D’entrée, Guillaume joue la première chanson de l’album, Solitude. J’étais stupéfait de voir à quel point il avait maturé dans l’écriture de ses textes, mais ma plus grande surprise fut sa voix. Il enchaîne émotion et justesse ce qui nous force à embarquer dans son ambiance qu’il crée. Je dois admettre qu’à chaque fois que le refrain de cette chanson embarque, j’en ai des frissons.

Pour le lancement, Guillaume a une belle équipe de musiciens pour l’entourer. Nous avons eu le droit à des cuivres et des instruments à cordes, ce qui ajoute à l’intensité des paroles et qui rend avec émotion chaque chanson interprétée.

Mon moment préféré de la soirée a été lorsque Guillaume a joué la chanson Besoin d’amour, premier extrait de Disparition. Magnifique texte et superbe coup d’œil à l’amour.  À entendre les applaudissements, le public semble ravi de ce qu’il entend.

Entre chaque chanson, Guillaume a pris le temps de jaser avec ses fans. Il y va d’histoires racontées avec ironie comme seul lui peut le faire. Pour ceux qui étaient présents, nous ne verrons plus le vieillissement, la jeunesse et les bains de la même manière.

Avant d’interpréter la dernière pièce de la soirée, Guillaume prend le temps de remercier tous les gens impliqués dans la création de l’album. Moment très touchant lorsqu’il remercie sa conjointe, Marie-Ève Roy. Guillaume ne peut retenir ses larmes. Un beau moment d’authenticité qu’il ne s’est pas gêné de vivre avec son public.

Guillaume a de quoi être fier de son lancement. Les gens étaient au rendez-vous et pour avoir discuté avec quelques personnes après la prestation, tous étaient unanimes, les extraits entendus étaient solides et interprétés de manière impeccable. Nous étions quelques-uns à avoir le disque entre les mains en nous disant que nous avions hâte d’arriver à la maison pour l’écouter.

Dès les premières notes, j’étais vendu à l’idée d’acheter mes billets pour sa première Montréalaise, le 28 mars à La Tulipe. S’il nous offre une prestation aussi solide qu’au lancement, nous aurons le droit à une soirée inoubliable.

Magnifique soirée de lancement pour un album coup de cœur.

Publié le octobre 13, 2018, dans Événement, Lancement d'album, Musique, Pop, Pop Rock, Punk, Spectacle, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :