(Chronique) Terror, détruisent ceux qui doutaient de leur cohérence


  • TERROR

  • TOTAL RETALIATION
  • [PURE NOISE/NUCLEAR BLAST]
  • Année: 2018 // Genre: HARDCORE

  • / / /

Total Retaliation rageur et agressif à souhait, le septième album de la formation Terror détonne quand même un raffinement très thrash métal avec quelques vrilles hardcore. Le groupe monte au front brusquement pour assommer toutes représailles dans un dynamisme classique et réfléchi de Terror. Sont-ils à la hauteur de leur réputation et leur fiabilité légendaire? C’est ce que nous allons essayer d’éclairer dans ce texte.

Terror, c’est quand même 16 ans d’existence, 16 années où ils ont forgé une identité à claquer de plein fouet tout ce qui leur passe entre les mains avec de considérables efforts soutenus. Et on va se le dire, une grande partie de leur succès dans leur carrière est due à cela sans équivoque. Parfois simpliste, l’efficacité l’emporte sur tout autre attribut avec les musiciens de Los Angeles. Avec eux, vous ne vous trompez pas, vous savez ce que vous allez obtenir avant même d’avoir écouté et vous savez que la qualité pré-requise sera au rendez-vous dans sa forme la plus vraie. Ils demeurent une source inspirante pour les jeunes formations de ce monde.

Terror offre un album pas très léger ce qui pourrait laisser ses fans satisfaits. Cependant le manque de variation pourrait être un facteur déterminant la globalité intégrale de Total Retaliation. Seul Post Armageddon Interlude (aborde le climat politique de l’Amérique du Nord) qui débouche sur une pièce hip-hop, semble être l’unique changement de l’album, il faut l’avouer c’est sur le même ton mi-tempo tout au long de l’album. Le développement des pièces n’est peut-être pas exploité à pleine capacité même si ça sonne comme de l’authentique Terror.

Mais en même temps je m’interroge si le fait de ne rien déformer ou innover dans leur approche structurale des chansons n’est pas une marque de fidélité aux nombreuses habitudes du groupe et ainsi en ne dérogeant pas de leur zone de confort, ils s’assurent de ne pas déplaire aux adorateurs de la formation de Los Angeles. L’autre point à ne pas négliger est sans doute la durée globale de l’album. 13 titres en moins de 30 minutes, ça peut sembler très court pour certains.

Si on prend par exemple la première pièce This World Never Wanted Me qui débute les hostilités, les paroles sont d’une véritable attitude menaçante, ouvertement provocante et libèrent leur frustration sans retenue. Les émotions sont au maximum. C’est aussi sur ce même ton que l’album se poursuit. Mental Demolition, One More Enemy, Spirit Of Sacrifice (dure et brutale, elle fait passer son message de manière claire), Behind The Bars, Suffer The Edge Of The Lies et Resistant To The Changes constituent les meilleures pièces incontournables des 13 titres, selon mes goûts.

Une fois encore, les guitares se distinguent avec des riffs brutaux, cohérents et apportent une réelle intensité sur chacune des chansons. Elles claquent en fournissant des points culminants derrière chacune des entrailles du disque. C’est sans doute l’aspect le plus gratifiant de l’album. Ils ont toujours été à la pointe et ce disque ne dément pas la perspective déjà entamée depuis des lunes. Quant à la basse? Nous n’en parlerons même pas cette fois…

L’album Total Retaliation va droit au but et persiste sur les sentiers de la vieille école et ramène Terror dans le droit chemin. Certain peuvent même être impressionnés par ce disque qui démontre encore la splendeur et la pertinence de Scott Vogel au vocal. L’effet de l’album serait le même que si vous vous cognez la tête solidement dans le mur, c’est-à-dire qu’il vous percute avec force et donne un gros coup dur. C’est un sacré album hardcore. Alors, en conclusion, ils sont encore très fiables!

1. This World Never Wanted Me
2. Mental Demolition
3. Get Off My Back
4. One More Enemy
5. Break the Lock
6. In Spite of These Times
7. Total Retaliation
8. Post Armageddon Interlude
9. Spirit of Sacrifice
10. I Don’t Know You
11. Behind the Bars
12. Suffer the Edge of Lies
13. Resistant to the Changes

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le octobre 9, 2018, dans Hardcore, Hardcore Métal, Hardcore Thrash, Métal, Musique, Thrash Métal, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :