(Revue) A Varning from Montreal Fest – 29 septembre

Le samedi 29 septembre, en après-midi, avait lieu un concert extérieur aux accents oi ! qui faisait partie de la programmation du festival A Varning from Montreal. Le festival punk, étroitement lié à la salle de spectacle des Katacombes, en était à sa douzième édition et encore une fois, cette année, on y retrouvait des groupes d’un peu partout dans le monde : des États-Unis, du Canada anglais, mais aussi de Russie, du Japon, du Royaume-Uni et du Mexique.

Fidèle à l’esprit Do It Yourself (DIY), le festival comprenait plusieurs activités dont un marché aux puces avec plusieurs produits faits à la main, ainsi que ce concert en plein-air dans le parc au Pied-du-Courant situé sur les rives du Fleuve St-Laurent dans le quartier Centre-Sud.

Au programme de ce concert de fin d’après-midi, trois formations oi ! : Force Majeure, Béton Armé et Glassed ainsi qu’un groupe d’anarcho-punk, The Conscripts. Bien que le son n’était pas à son meilleur sur place, le simple fait d’écouter un concert punk en plein-air avec une vue imprenable sur le bord de l’eau montréalais avec le Pont Jacques-Cartier et la ronde en arrière-plan rendait l’expérience mémorable. En plus, un BBQ végétalien était organisé et on pouvait amener notre propre bière pour l’occasion. Au final, ç’a donné un après-midi des plus agréables.

C’est le groupe montréalais Force Majeure qui a ouvert le bal. C’était la deuxième fois que je les voyais en live et j’ai trouvé que leur set était très bon, meilleur qu’en enregistrement au niveau de l’énergie. Le groupe est formé de Karl à la basse et au chant, Dan Prestone à la guitare et Scott à la batterie. Les trois musiciens qui composent le groupe sont reconnus pour avoir participé à de nombreux projets de la scène hardcore, punk et oi !. En effet, on peut les retrouver dans Hold A Grudge, Subsistance, ShotCallers, Mauvaise Conduite, Silex, Hard Pressed pour ne nommer que ceux-là. Force Majeure nous livre une oi ! crue et francophone, puisant ses racines dans les influences musicales des scènes anglaises et françaises des années 80.

J’ai particulièrement apprécié les chansons Banlieue Grise, Nés Pour Un Petit Pain, Petit Bourgeois et leur reprise de Government Out des légendaires The Oppressed. Vous l’aurez probablement deviné avec les titres des chansons, le groupe aime bien nous parler de leur réalité, celle de la classe ouvrière qui travaille 40 heures par semaine et qui cherche à décrocher de cette vie les fins de semaine.

Il est possible d’écouter et de télécharger gratuitement le premier démo de Force Majeure à cette adresse et la page Facebook du groupe ici.

En deuxième partie, on retrouvait le groupe anarcho-punk The Conscripts formé par des gens provenant de Philadelphie et de Montréal. On pouvait clairement sentir les influences de la scène anarcho-punk anglaise des années 80, à mi-chemin entre Crass et Oi Polloi. The Conscripts est un groupe formé en 2018 et qui a commencé à tourner pas mal dans la scène underground montréalaise, preuve d’un besoin pour ce genre de musique qu’on retrouve trop peu au Québec. Avertissement, si vous vous intéressez à ce groupe, il faut aimer le chant avec beaucoup de reverb. Personnellement, j’ai adoré !

Il est possible d’écouter le démo de The Conscritps sur Youtube.

Le troisième groupe à nous pousser la chansonnette était Béton Armé, de Montréal. Encore une fois, une oi ! crue et francophone influencée par la scène skinhead française des années 80. On peut difficilement omettre de mentionner la ressemblance avec certains groupes plus contemporains, les plus évidents étant Rixe et Ultra Razzia. J’ai été surpris par la présence scénique du chanteur de Béton Armé, Dan Prestone (encore lui) !

C’était la première fois que je voyais le groupe en concert et ç’a été ma révélation de ce concert. Les chansons Béton Armé, Hypocrite, Mythomane et Première Ligne m’ont particulièrement marqué. Si vous avez la chance de voir Béton Armé en concert, je vous le conseille fortement ! Ils joueront d’ailleurs le 17 novembre prochain avec Oi Polloi, King Cans et The Conscripts à Montréal.

Pour écouter le démo de Béton Armé.

Pour clore le spectacle, nous avons eu droit à une prestation du groupe Glassed, provenant de Hamilton en Ontario. Je dois admettre que j’ai un faible pour ce groupe et pour la ville de Hamilton en général. Pour les gens qui ne connaissent pas cette ville, il s’agit d’une ville ouvrière où l’industrie lourde et ses installations gigantesques ont autrefois prospéré. Glassed nous plonge dans cette ambiance où la réalité du travail et celle d’une scène punk prolifique se rencontrent. Le groupe nous livre une oi ! aux influences hardcore, rock et post-punk qui s’agençaient parfaitement avec le reste du lineup du concert.

J’ai particulièrement apprécié les chansons ACAB, Equalizer et Degradation. Le problème avec Glassed, c’est qu’on en voudrait toujours plus, mais les sets du groupe sont toujours très courts, en moyenne 15 minutes. Les 4 musiciens du groupe seront également de retour en concert à Montréal ce vendredi 5 octobre dans le cadre du Revolution Fest. À découvrir si vous ne connaissez pas déjà !

Pour écouter et télécharger gratuitement la musique de Glassed, vous pouvez vous rendre sur leur Bandcamp.

Quel bel après-midi !

ÉCRIT PAR : ÉRIC SÉDITION

Publié le octobre 5, 2018, dans Hardcore, Musique, Oï Punk, Punk, Punk Hardcore, Punk Rock, Skinhead, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 1 commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :