(Revue) Music 4 Cancer, un samedi magique! (1/2)

m4c2k18

Encore une journée ensoleillée, les conditions météorologiques parfaites pour un festival à l’extérieur, tout le contraire de ma forme, mais qu’à cela ne tienne, j’étais fin décidé à affronter ce samedi de punk rock. Mais avant de se faire griller la couenne, fallait se rendre à l’Église Protestante pour voir quelques groupes locaux sur la scène Thousand Islands Records, nommée ainsi pour l’occasion, car surprise, c’était tous les groupes de ce label montréalais d’étoiles montantes. Inutile de vous dire que j’avais hâte que ça débute, sans doute l’un de mes moments favoris de la fin de semaine.

Juste avant le premier groupe j’ai eu le temps d’accrocher la formation Bussieres pour une entrevue. J’avais envie de jaser avec eux du nouveau EP Sunny Side Up et de quelques trucs avant leur entrée en scène plus tard dans cette après-midi chaude et de hauts décibels, solidement distorsionnée, il faut dire que la forte teneur de l’acoustique de l’endroit complique sans doute la tâche pour que le son ne soit pas si élevé. Les bouchons étaient donc de mise.

Le tout débute avec These Fast Times, petite formation montréalaise de pop punk qui n’est pas une première pour moi. J’avoue avoir manqué les deux premières chansons du set. Toujours agréable de voir le groupe se dandiner sur scène avec un plaisir fou. On peut dire que ça clique bien entre les membres et c’est le même courant qui semblait s’infiltrer entre eux et la foule qui, faut le dire était vraiment nombreuse pour un début d’après-midi. Le beau temps était-il le facteur qui jouait en leur faveur? J’avoue que leur musique était bien développée et entraînante. Une belle première partie, bien choisie. J’ai bien aimé la prestation.

Mais rien ne me préparait à la prestation de feu par Colorsfade, l’une des formations que j’attendais grandement et rien ne m’a déçu, c’était intense, c’était virulent. Du skate punk avec quelques vrilles rapides, de quoi nous en mettre plein la vue. Ce qui est fort intéressant, c’est sans doute que Jeff Buteau, l’homme derrière les gros caissons qui martèle farouchement les chansons du groupe, chante aussi. Comme Étienne Dionne de Mute. Faut dire que ça a du mordant et en plus il est fascinant comment il mène comme un maître. Outre le fait que Reg (de l’ex-formation Sidelines) était à la basse, nous avons eu droit à des invités de marque dont Doowy (Down Memory Lane) pour sa pièce Obedience et Vince Fournier (Our Darkest Days) est venu lui aussi interpréter sa partie vocale du titre Loaded For Peace, tiré de leur nouvel album In Real Time. C’était vraiment fort. Je retiens une chose de leur prestation, la dextérité des musiciens était essentielle et d’un niveau surélevé, de la haute qualité. Du gros bonbons pour les oreilles.

La barre était haute pour Bussieres après Colorsfade, mais pas de problème, les montréalais étaient fins prêts pour impressionner les gens présents. Ils avaient l’étoffe d’être à la hauteur et la foule l’avait compris dès le départ, les regards se sont tournés vers eux, l’église était pleine à craquer, les amateurs de skate punk étaient comblés. Tous les éléments étaient réunis pour un extraordinaire moment. Butting Antlers, Toes and Bones, Those Far…, Santa! I Know Him, Talladega Knights se sont enchaînées rapidement, sans interaction qui déborde avec le public, quelques explications sur les chansons, mais sans plus. C’était correct, c’était bien vu car la foule semblait réclamer plus de musique. Ils étaient affamés d’intensité musicale de haut niveau et surtout d’une excellente qualité. J’ai bien apprécié August 29th, l’une de mes favorites et Ochids, Get Hard, Baxter, Prestige, m’ont aussi bien plu. Je vais sans doute les revoir prochainement, le set était vraiment sur la grosse coche.

Eternal Martyrs, The End, Healed From Me, c’est avec ces trois plombs solides que Down Memory Lane fit sont entrée sur scène. Je savais à quoi m’attendre avec la formation de la Rive-Nord. Ils n’ont pas déçu comme à la coutume. Angel Without Wings, est ma préférée pour son côté musical, qu’elle bombe solide, mais les suivantes Productions J, Le Mirage étaient sans doute les meilleures de l’intégralité de leur performance. Tu voyais que les gars étaient prêts à nous donner le meilleur d’eux-mêmes et qu’ils allaient tout faire pour soutirer le meilleur du public qui répondit fortement à l’enchaînement musical convaincant du quintet punk rock. After You My Friend, la reprise de Lagwagon fut très bien accueillie, je ne sais pas si le groupe tente d’en faire une petite tradition, car j’ai entendu cette chanson lors des deux derniers spectacles que j’ai vus d’eux. Il faut dire que ça leur va bien du Lagwagon, le chant très bien ressemblant et les notes définitivement ressemblantes. Clore avec The Song était sans doute la meilleure option du groupe. J’en aurais bien pris encore plus.

Au tour de Set It Back de nous démontrer son savoir-faire. Ces vétérans convaincants étaient eux aussi fins prêts pour nous combler à leur tour. Fini les spectacles tout nus, cette fois ils abordaient un chandail rose pour l’occasion, couleur associée au ruban contre le cancer, c’était bien vu. Encore une fois à la hauteur de leur précédente prestation, ils ont su garder le moment propice à la fête et mettre le feu sur les planches de l’Église Protestante. Même si mon set fut écourté, je suffoquais à l’intérieur, ce n’était pas mieux à l’extérieur, j’ai donc cru que c’était le moment d’aller me préparer pour la suite de l’événement et me diriger vers le site du festival à l’extérieur, question d’être fin prêt avec ma table pour accueillir les gens.

Les Straightline, Chaser, Ten Foot Pole, No Fun At All, Much The Same et Goldfinger s’en venaient pour le final haut en couleurs du festival. Mais la fatigue se faisait un peu sentir. Est-ce que j’allais survivre jusqu’à la fin? C’est ce que nous allons voir avec la suite de mon texte ce lundi… Chose certaine, la journée était vraiment enchanteresse et la soirée allait être aussi folle que cette après-midi endiablée!

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le septembre 22, 2018, dans Événement, Festival, Musique, Punk, Punk Mélodique, Punk Métal, Punk Rock, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, Skatepunk, Skatepunk Métal, Skatepunk Métal Mélodique, Spectacle, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :