(Chronique) The Shorts, du bon punk rock Australien


  • THE SHORTS

  • BUNKER MONKEY
  • [THOUSAND ISLANDS RECORDS]
  • Année: 2018 // Genre: PUNK ROCK

  • /

Les australiens The Shorts viennent de sortir Bunker Monkey, un album assez variable dans l’ensemble musical, et démontrent une gamme d’émotions allant de joyeux à triste. Un album qui brille dans la différence de vitesse structurale, que ce soit un rapide skate punk, un bon rock’n’roll ou un doux reggae, le rendement reste le même, toujours courtois. On peut dire que l’étiquette montréalaise Thousand Islands Records ajoute une fois de plus un très bon disque dans son catalogue.

Si le pays du kangourou se vantait autrefois d’avoir des groupes uniques comme Silverchair, The Living End, Frenzal Rhomb, Bodyjar, Wiseheimer, il y a maintenant d’autres groupes prêts à prendre la relève, le flambeau avec la flamme peut-être un peu moins forte et moins populaire auprès de la nouvelle génération. Les The Decline, Local Resident Failure, Diploma, Backyard Surgeons et The Shorts de ce monde, veillent à faire perdurer la tradition avec la volonté de percer le cœur des gens avec efficacité. The Shorts fait du bon matériel et devrait vous plaire.

Ladies Night In Woomelang a une très belle introduction avec de la basse qui met les barres sur les t, le poing sur la table comme on dit. Je sais, j’suis fatigant avec cet instrument, je veux toujours que la basse soit folle, qu’elle s’annonce, qu’elle se dépasse et transgresse les standards désolants de suivre les mêmes notes que la guitare, c’est sans doute ma courte carrière avec cet instrument qui déteint sur mon rapport avec celui-ci. Et comme The Shorts est un trio, la basse se fait entendre facilement et doit transporter le rythme et n’en faire qu’un avec le tambour. Heureusement, elle réussit bien à sortir son jeu de cartes avec de lourdes lignes accentuées.

Lenny The Shark, c’est bien le petit reggae avec quelques cuivres qui rehaussent le bonheur de la pièce, I Don’t Know Why I Do This Anymore décolle avec un gros solo digne du rock’n’roll, du bon en plus, parce que la sonorité punk rock transmet son aisance gratifiante. Your Party Sucks rock bien le genre, l’engouement va bon train, les harmonies sont pas mal bonnes. Quelques notes d’orgue sont bien dosées et poussées dans Here Forever, dommage que la pièce transmette une ambiance triste mais pas trop, elle est agrémentée d’une souplesse baladeuse, une approche plutôt décontractée.

Les musiciens sont conviviaux, d’une valeur certaine. Ils ne minent rien et s’approprient les influences notoires de Green Day, Sum 41 et bien sûr effleurent au passage The Living End, sans la contrebasse bien entendu. Monkey Bunker est un très bon disque et The Shorts doivent être fiers et ravis de leur disque. Il y a de quoi l’être aussi. Ce n’est pas comme s’ils réécrivaient le livre de règles, mais au moins ils sont entraînants et continuent d’excellentes compositions. Faites-en la découverte!

1. Gimme Something¨
2. Ladies Night In Woomelang
3. Wall St.
4. Your Party Sucks
5. Silo
6. The Judge
7. Lenny The Shark
8. I Don’t Know Why I do This Anymore
9. Here Forever

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le août 29, 2018, dans Musique, Punk, Punk Rock, et marqué , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :