(Chronique) Eat Defeat, un album qui élargira leur public?


  • EAT DEFEAT

  • I THINK WE’LL BE OK
  • [BEARDED PUNK RECORDS]
  • Année: 2018 // Genre: POP PUNK

  • / / / / /

On peut dire que ça pousse bien dans le milieu du pop punk, fini le temps où il n’y avait que quelques groupes qui régnaient au sommet des montagnes musicales destinées aux fanatiques du genre. Devenu très accessible à tous et surtout très agréable à s’écouter le temps de balades en voiture (fait vécu).

Faites place aux groupes comme Hitch & GoOdd Robot, This Obsession, Old Wives, The Penske File et Eat Defeat qui se sont vraiment approprié et influencés d’un pop punk à la sauce des années 90. Mais oublie le pop punk mielleux, mollasque, sans colonne. Ça a quand même du cran. On va leur donner ça, ils savent faire du bon pop punk en prenant bien en compte le côté punk dans l’équation, aussi bien que la petite tonalité pop.

Première question que je me posais avant même d’entendre tout l’album en entier, est-ce que ce nouveau disque accote leur premier album Challenges? Franchement, ça le surpasse à cent mille à l’heure, ce n’est pas comparable, ils ont mis là une barre haute pour le prochain disque. Il faut dire que le groupe s’est approprié positivement des racines pop punk plutôt qu’un skate punk ou ska punk comme on retrouvait dans les précédents opus. I Think We’ll Be Ok est le prolongement idéal du précédent EP Time And Tide et constitue une qualité supérieure, du jamais vu pour ce groupe de Leeds, en Angleterre.

I Think We’ll Be Ok traite d’une manière brillante la dépression, l’anxiété et la complexité des relations humaines et optimise un portrait d’aujourd’hui, très réaliste. D’un coup d’œil à la pochette, ça saute aux yeux que c’est un tiraillement avec soi-même entre la vie et la mort qui se donnent la main, c’est une illustration qui dresse bien la table pour son contenu. Heureusement l’attitude optimiste du groupe lui donne l’occasion de s’amuser sur ces sujets sérieux et de le faire d’une façon intelligente. Ils peuvent même avoir un petit côté stoïque…

Chose certaine, la voix continue habilement les mélodies avec passion et authenticité, c’est vraiment livré avec aisance. Les coups de la batterie rebondissent bien sur les peaux de l’instrument. Les coups calculés à double temps et bien placés sur des mesures favorables et sans réserve, favorisent l’étincelle et la vivacité de l’énergie. Il n’y a pas de rythmes immodérés, rien qui ne cloche trop. Steve Hawthorn-Emmett, qui est le troisième batteur de la formation dans son histoire, sait vraiment bien faire les choses.

C’est la même chose pour Andrew Summers qui garde sa détermination indéfectible sur sa basse, et son caractère musical est quand même bien frappant. Le maintien du tempo se fait naturellement et la rétention des notes s’accentue bien. Jimmy et Rich s’occupent de la création foudroyante des guitares et savent amener leurs chansons à un autre niveau, pas trop de montées en flèche, mais quelques riffs attrayants démontrent l’efficacité des deux musiciens qui peuvent être considérés comme simplistes pour certaines personnes. Mais c’est loin de l’être trop.

Je ne comprends pas pourquoi certaines critiques lancent beaucoup de véhémence sur le disque, il regorge de potentiel fantastique et propose une bonne dose musicale. S’il fallait choisir les meilleures pièces du lot, ce sont sans doute A Little Less Than Ok, Running In Place, Not Today Old Friend, Scorched Earth, Shortcuts et surtout Self Help (For The Helplessly Selfless) qui me plaisent grandement. Ce sont des titres entièrement crédibles. L’entièreté du disque est toute à fait crédible aussi.

Avec ce disque je crois que le groupe, malgré un bon statut, gravira une fois de plus les échelons de la scène pop punk au Royaume-Uni. Il est évident que I Think We’ll Be Ok les fera vraiment briller au travers de cette scène pop punk. Ils devraient en tirer avantage et comme je le dis au début du texte, Eat Defeat a mis la barre haute pour l’avenir du groupe avec cette galette. Accordez quelques minutes à ce disque et vous m’en donnerez des nouvelles, si vous n’y accrochez pas, vous êtes sans doute difficiles.

1. A Little Less Than Ok
2. Duvet Day
3. Smile
4. Nothing’s Wrong
5. Can’t Say I’ll Miss You
6. Shortcuts
7. Running In Place
8. Scorched Earth
9. Self Help (For The Helplessly)
10. Not Today, Old Friend

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le août 10, 2018, dans Musique, Pop Punk, Pop Punk Mélodique, Punk, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :