(Chronique) Late Night Munchies, le ska et le reggae à son meilleur!


  • LATE NIGHT MUNCHIES

  • SOCIAL GOURMET
  • [INDEPENDANT]
  • Année: 2015 // Genre: SKA PUNK

  • / /

C’est en 2015 que la formation de la vieille capitale Late Night Munchies s’apprêtait à sortir son premier album complet, Social Gourmet. Jusqu’ici personne ne se doutait de ce qui se cacherait derrière le fameux ska et reggae que le groupe démontrerait sur ce disque. Personne ne savait à quoi s’attendre, pas le moindre soupçon, ni la même trace d’idée. Bien sûr durant leurs concerts ils en donnaient bien des indices, mais si nous les avions manqués, aucune chance.

À la première écoute l’album semblait un peu fade malgré une introduction fracassante avec la pièce A Feast. Et bien je m’étais trompé sur toute la ligne, puisque cet album regorge d’ingrédients gagnants. Plus je l’écoute et plus je me dis que l’album vieillit bien, un peu comme un bon vin. Ce disque fait bien rêver pendant les longues journées froides de l’hiver et nous enivre quand la canicule tombe comme en ce moment, la fête vient instantanément dans les haut-parleurs.

Parlant de fiesta, Weed A Gogo, quelle pièce de fou. C’est pas croyable comment cette chanson est de qualité surréaliste, jamais je n’aurais cru qu’un québécois pouvait maîtriser l’art du chant de cette façon. C’est clairement une grande force de cet album, c’est très bien maîtrisé, ça bouge, c’est frais, c’est entraînant au maximum. Et ceci figure tout au long du disque. Le son est brut et percutant et exploite à pleine capacité leur talent.

L’influence du reggae s’infiltre parfaitement dans plusieurs titres de l’album Social Gourmet dont Weed A Gogo. Rien à voir avec Bob Marley comme certaines personnes croient quand ils entendent ce mot. C’est sans doute leur seule référence et c’est dommage. Je me trompe peut-être, mais j’entends aussi quelques notions de jazz, notamment sur l’excellente Keep It Cool et la surprenante Anomaly qui renferme aussi un petit ton blues, pas désagréable pour cinq sous.

Les arrangements sont amusants et plaisants à écouter et renferme des tons riches. L’instrumentation entre la guitare, la batterie et la basse garde les choses très intéressantes. Les cuivres deviennent des lignes directrices implacables, voire essentielles dans leurs compositions. Il n’y a pas de grande lacune dans l’enregistrement.

Il va de soi que cet album devrait déjà être dans ton lecteur de disque et que tu devrais te dandiner sur les savants rythmes des chansons de Social Gourmet franchement bien ficelées. Si tu n’es pas convaincu du premier coup, laisse-lui la chance de te séduire à nouveau. Ce disque gagnera du galon après quelques temps. C’est un album essentiel de notre scène locale. Cependant, je me demande si le groupe existe encore, sinon revenez-nous avec la recette gagnante.

1. A Feast
2. Keep It Cool
3. Overconcerned
4. In Gold We Trust
5. Weed A Gogo
6. The Takeoff
7. Broken
8. Long Gone Man
9. Anomaly
10. For The Sake Of The Party
11. Care No More

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le juillet 25, 2018, dans Musique, Ska, Ska Punk, Ska Reggea, Ska Rock, Ska Troisième Vague, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :