(Chronique) Fair Do’s, du cœur au ventre!


  • FAIR DO’S

  • LEOPARDS
  • [LOCKJAW RECORDS]
  • Année: 2018 // Genre: SKATEPUNK TECH

  • / /

Fair Do’s est une nouvelle sensation dans le monde du skate punk même si la formation existe depuis 9 ans. Et oui… Mais où étaient-ils depuis ce temps? C’est quand même en 2014 avec le EP Trying Times que le groupe s’est fait découvert par les mélomanes. Ce petit bijou a pris quand même beaucoup de temps avant de se faire connaître sur la planète. Fouillez-moi pourquoi!

Le groupe provient donc du Royaume-Uni ou plus précisément de Manchester. Et la formation anglaise frappe un gros coup de circuit avec Leopards. À quoi s’attendre avec ce premier album de Fair Do’s? De véritables bombardements qui séduisent instantanément les fanatiques de skatepunk technique et mélodique, touchant vigoureusement et habilement les racines du métal. Rien de plus, rien de moins! Le tout est bien servi sur un plateau d’or.

Même si le EP Trying Times était carrément dément et captivait avec une efficacité hors pair l’auditeur, ce nouvel album n’a rien à voir avec ce dernier. C’est une énorme bête bien différente. Lourdement armé de ses 10 excellentes chansons envoyées avec finesse et surtout une dextérité à faire rêver, de véritables prouesses techniques. La qualité est proprement au rendez-vous sans se faire attendre. Et catapulte de tous bords tous côtés des riffs de guitare qui vont tout droit dans les ligues majeures. On peut le dire, ils ne font pas semblant de jouer. Ce sont d’excellents musiciens. Et certains riffs sont ouvertement influencés par le métal, comme je l’ai déjà mentionné.

Les vocaux dégagent une urgence et se combinent à merveille avec le travail rapide des guitares étincelantes et avec le tempo. Ils se délimitent, balancent bien et ce n’est pas trop forcé, trop poussé, c’est fait avec du cœur au ventre, avec les tripes. Les tonalités sont plus que parfaites et nous accrochent, nous entraînent rapidement. C’est du sacré bon boulot accompli. De quoi qui devrait en conquérir plus d’un et devrait plaire facilement, sans le moindre effort.

Certaines pièces comme Carried Away ou Candleman sont à saveur politique et restent très intéressantes. C’est certainement pas complexe, mais loin d’être de simples paroles jetées bêtement sur papier et enregistrées pour boucher les coins. Les mélodies parlent d’elles-mêmes et font le gros du boulot. L’ensemble des chansons est tellement bien foutu que j’ai du mal à n’en choisir qu’une seule ou deux pour atteindre le titre de pièces favorites.

Fair Do’s ont su garder la barre haute et il sera intéressant de voir comment ils vont s’en tirer pour la suite qui sera à surveiller avec une attention méticuleuse dans les prochaines années. C’est en fait un très bon ajout à leur catalogue qui s’intègre rapidement dans mon lecteur et ne devrait pas être délogé de sa place très rapidement. Allez, ce sera à votre tour le 27 juillet de l’intégrer dans votre collection! Un mot à retenir: Leopard.

1. Royal Flush
2. Distress Call
3. Cowabunga
4. Hanging
5. Closing In
6. Hostile Company
7. Candleman
8. In The Mean Time
9. Lose My Touch

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le juillet 18, 2018, dans Musique, Punk, Punk Rock, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, Skatepunk, Skatepunk Métal, Skatepunk Métal Mélodique, et marqué , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :