(Revue) Brutal Chérie au Francos

francosEn cet anniversaire des 30 ans des Francofolies, on retiendra la folle prestation de Brutal Chérie le jeudi 14 juin à 22h sur la scène SiriusXM.

Punk mélancolique de la veine du romantisme à vif. Plume passionnée et riffs acérés comme des griffes. Ce cocktail explosif rend ce punk rock addictif. Tu te retrouves possédé par leurs chansons et ton âme à toi, à aussi a envie de crier avec la leur.

Un extrait de phrase tirée de leur chanson Trois et Demi du premier album Cours ou Crève me vient en tête pour qualifier leur spectacle « demande moi pas de me calmer » et moi de rajouter : quand je vais voir Brutal Chérie.

La foule était présente et compacte quand les premières notes ont retenti. Pas une foule immobile et passive, mais un public investi, enragé, chantant et dansant avec l’envie de se libérer. C’est cet effet du « tout le monde debout, rassemblons-nous », qu’à Brutal Chérie sur son public et c’est fort, la preuve, clairvoyants, ils en ont fait une chanson Debout. Extraite du deuxième album. Antisocial et Brutal.

Ils ont enchainé avec brio 19 chansons tubesques sans aucun moment de chute de tension et d’attention. Une heure qui a semblé durer 5 minutes, tellement on a embarqué rapidement avec eux pour redescendre sur Terre à la note finale. Un aparté hors du temps que ce concert, à tous égards, réussi.

Une maîtrise parfaite de l’énergie et de la scène. Thierry le guitariste et Alexandre le bassiste se sont donné la réplique, en choisissant les chansons de manière à intervertir le chant principal, pendant qu’Antoine le drummer, assurait une rythmique parfaite sans aucune fausse note.  Brutal Chérie c’est un trio homogène, et ça se ressent avec la parfaite fluidité de leur prestation scénique. On retiendra de cette soirée, un florilège de solo maîtrisés, des postures classes, en investissant la scène comme s’ils étaient chez eux.

Ils ont même interprété Nausée, chanson issue de leur premier album, alors qu’ils ne la jouaient plus depuis un bout de temps. Elle a été accueillie avec beaucoup d’excitation.

La bête a été lâchée dès la première chanson : avec La Bêtise Humaine. Vaste sujet. Tout va bien quand Brutal Chérie fait ce qu’il sait faire de mieux : dompter du punk sauvage pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos oreilles.

Seul bémol, le format Francofolies qui empêchait un rappel du groupe, pourtant fortement demandé par un public encore assoiffé.

ÉCRIT PAR : MARJOLAINE MANCASSOLA.

Publié le juin 17, 2018, dans Événement, Festival, Musique, Punk, Punk Francophone, Rock, Rock Francophone, Spectacle, et marqué , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :