Les blues post-Pouzza Fest de Marcan: 2e partie

pouzza

Voici la deuxième partie et si vous avez manquer la première, rattrapez-vous ici.

Samedi

On dirait que même si le réveil est physiquement brutal, on est en mode festival, ce n’est pas vraiment grave. J’ai déjà hâte d’y retourner et même, j’ai encore soif pour une Trou du Diable. Déjeuner copieux, on sait jamais de quoi seront constitué les prochains repas de la journée.

Il fait gris, tout le monde sait très bien qu’il va pleuvoir, mais au Jardin des bières, Les Happycuriens égaient la foule. Le petit medley: jeu vidéo/nofx/autre que je me souviens pas vraiment, me repart pour de bon. La pluie vient prendre d’assaut la petite foule qui espérait s’en sortir, bref, c’est chacun pour soi, tout le monde prend ses jambes à son cou.

À l’abri au Katacombe (mon ami travaillait là, je ne connaissais pas les bands), on en profite pour relaxer, la suite de la journée allait se corser, c’était inévitable. Un ou deux groupes pas trop dans mes cordes s’enchaînent sur scène, ça arrive au Pouzza, il y en a pour tous les goûts.

Aux Foufs 2.0, j’ai eu droit à un coup de pied dans face avec une formation que j’attendais juste un peu; Stuck Lucky. Ils ont tout fracassé avec leur ska/punkcore qui rentrait beaucoup plus fort que ce dont je m’attendais. Méchante belle découverte, je pars donc avec le vinyle, pas le choix! (Que j’écoute à tous les jours depuis!)

Par la suite, Debt Neglector, punk rock d’Orlando, continue à garder le rythme festif. Rendu aux Foufs, Bhatt de Québec arrache tout avec la pesanteur et la lourdeur d’un groupe de scream professionnel. C’était la première fois que je les voyais en show mais certainement pas la dernière.

Trashed Ambulance se retrouvait dans mon top 5 à voir, vraiment satisfait sauf que, d’après moi, un band qui s’appelle trashed, devrait être un peu plus intense en show. Bon, le chanteur m’a fist bummé parce que je chantais toutes les tunes, ça fait ma soirée. Par contre, Wasted Potential donne vraiment un spectacle énergique, exactement à la hauteur de mes attentes.

C’est drôle parce que je nomme plein de bands, mais la quantité de ce que je manque est gigantesque. Ça fait aussi partie des blues du Pouzza. Il ne faut pas y penser, et aller de l’avant.

C’est exactement ici que se joue toute ma fin de semaine, Get Dead. Mes attentes sont extrêmement hautes puisque je les ai déjà vus deux fois. Ils ont quand même eu l’amabilité de défoncer ces dites attentes et de surprendre tout le monde aux Foufounes Électriques. Leur punk/folk en album se transforme et double, même triple en rapidité et en intensité. Ils sont tous très énergiques, mais le chanteur est juste possédé. J’ai ce show d’imprimé à tout jamais dans ma mémoire.

Brutal Youth ont eux aussi, par la suite, surpris plus d’un. On va s’entendre qu’ils portent très bien leur nom. Et le chanteur qui s’inflige de telles blessures sur scène, on se croyait à l’époque de GG Allin.

After the Fall m’ont déçu, j’étais peut-être pas dans la bonne ambiance après ce que je venais de voir aux Foufs, le son n’était pas à son meilleur.

Un moment déchirant, l’emplacement dans l’horaire qui m’a donné le plus de problèmes est sur le point d’arriver. Dead Broke, Molly Rhythm et This is a Standoff jouent tous au même moment. Dead Broke, je peux m’en passer et TIAS, que je ne reverrai peut-être plus jamais, prennent le bord puisque, d’après moi, leur son a mal vieilli. J’y vais donc pour MR que j’écoute sans arrêt depuis plusieurs semaines et qui avaient fait leurs preuves l’an passé. Avec une performance aussi festive, on ne peut pas être déçu. Ok, le son a pris plusieurs chansons pour se placer, mais ça en valait la peine.

Sur le point de me coucher, je réalise qu’il ne reste qu’une seule journée …

Dimanche

Le réveil, aussi brutal que celui de la veille, si ce n’est pas pire, se fait avec la même première pensée; on est au Pouzza! La plus petite journée en ce qui me concerne. Les chums de PL Mafia m’ont bien réchauffé, je peux ensuite me donner corps et âme à Oc45 qui était en feu avec un set parfait. J’ai vraiment hâte de les revoir au Délüge en septembre.

Après, un moment de repos et de recharge de cell, j’ai pu retrouver mon énergie pour Dig It Up, qui ont donné un show comme je les aime. Bien gras, bien trash et Mike dans le pit avec ses fans, de toute beauté.

Je suis allé voir Face to Face, même si je connais seulement l’album éponyme, que j’ai vraiment abusé à douze ans. Et bien, ils en ont joué beaucoup, et le show en général était très bien.

Bucky Harris, qui font dans le folk/punk, m’ont eux aussi jeté sur le cul, un set live beaucoup plus intense que ce dont je m’attendais (même si je les avais déjà vu, on peut toujours être surpris).

Rendu à Arms Aloft, j’étais physiquement là, mais leur présence m’a passé par dessus la tête, à savoir pourquoi, grosse fin de semaine?, trop de show derrière la cravate? Qui sait, l’important était devant moi, Pkew Pkew Pkew!

Je suis un peu sans mots pour décrire le sentiment de chanter à tue-tête avec mon ami Ben Bédard (L’Affaire Pélican) sur les douze classiques de leur unique album. On s’entend qu’un seul album n’a pas mené beaucoup d’artistes à êtres tête d’affiche dans un festival. Mais là, c’est juste malsain, TOUT LE MONDE chante haut et fort TOUTES les paroles. Un pure délice qui fini mon Pouzza en force. Pour ceux qui s’y intéressent, non, on n’a pas commandé de pizza! (Lets Order A Pizza)

Moments Marcan :

* Le malade dans tête qui a sauté du balcon aux Foufounes Électriques pendant le spectacle de A Wilhelm Scream, le monde l’on amené en avant!

* Je ne pense pas être mieux, mais j’ai prêté mon soulier à une amie qui avait perdu le sien. Je n’avais jamais été dans le pit un pied nu, aux Foufs.

* Ma copine, sans la nommer, est tellement intense dans ses histoires et gesticules vraiment beaucoup; dans un mouvement de bras incontrôlé (probablement incontrôlable) a fini la main dans la culotte d’une fille inconnue, la main prise dans sa ceinture.

ÉCRIT PAR : MARCAN

 

Publié le mai 30, 2018, dans Musique, Punk, Punk Rock, Ska, Ska Punk, Ska Reggea, Ska Rock, Ska Two Tone, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :