(Chronique) Adrenaline Motors, Modern Western


  • ADRENALINE MOTORS

  • MODERN WESTERN
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2017 // Genre: PUNK ROCK

  • /

J’ai découvert Adrenaline Motors sur le groupe Facebook « Ceux qui aiment le punk mélodique », j’ai écouté vite fait quelques secondes des titres proposés sur la page Bandcamp du groupe. Des titres en français d’autres en anglais, une bonne sonorité malgré que je sois sur les haut-parleurs de mon smartphone tout pourri, je me suis dit « j’achète » et j’ai passé commande.


A la réception de la galette, le groupe m’a demandé un retour, c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de rédiger cette critique, une première en ce qui me concerne.

Je n’ai jamais écouté l’album en mp3, j’ai toujours écouté le cd original sur des installations diverses et j’ai retenu 5 critères pour donner corps à ma critique : la production, le côté musical, la voix, les textes et l’objet en lui-même, c’est-à-dire la pochette, le cd pressé et le livret. Je précise aussi que j’ai le disque depuis environ 1 mois, j’ai donc pris mon temps pour rédiger mon article.

Niveau production, c’est très propre, très pro, le mixage et le mastering sont d’une grande qualité qui n’a vraiment pas à pâlir à côté des productions américaines, références pour moi en la matière depuis 20 ans. Les instruments sont clairement audibles même à faible volume, la voix est bien dosée aussi par rapport à l’ensemble. La production est un des atouts majeurs de cet album, on a envie de continuer, de découvrir la suite, ce qui est plus qu’appréciable.

Musicalement, rien à dire ! C’est carré, structuré, réfléchi. Les différents instruments jouent leur rôle sans pour autant écraser l’un ou l’autre musiciens. L’ensemble est cohérent. On sent que ces musicos ont passé pas mal de temps à réfléchir aux différentes parties de chaque morceau, aucun morceau n’est bâclé ou moins intéressant qu’un autre. L’enchainement des différentes pistes est aussi bien pensé. Adrenaline Motors nous propose même une surprise sur la dernière plage… C’est un pur bijou sonore… Je n’en dirai pas plus !

La voix est peut-être la plus grande particularité du groupe ! Je pense qu’elle peut paraître déroutante au début pour certains mais au fur et à mesure, on se dit que « ça le fait carrément » ! Les textes sont tantôt en français, tantôt en anglais et ce parfois sur le même morceau voire sur la même phrase ! Cette particularité m’a un peu déstabilisé au début car je pensais écouter un disque de punk rock en français, oui mais pas que…

L’accent en anglais est juste… horrible mais je pense que le côté « franglais » du groupe est purement et simplement assumé et c’est tant mieux ! Le « franglais » passe sans problème en jouant sur les rimes dans la langue de Molière et les rimes dans la langue de Shakespeare. Néanmoins, je pense que ce choix pourrait en faire fuir quelques-uns.

Je n’ai pas l’habitude d’apporter beaucoup d’importance aux textes, surtout ceux en français où bien souvent, on comprend qu’un mot sur deux. Ceux en anglais, je n’y comprends rien donc j’évite de donner un avis.

Les textes ici sont mixtes, parlent de bière, de mécanique et de société en crise… Quoi de plus normal pour un groupe du genre. L’influence des groupes punk californiens des années 90 est bien présente, la maturité en plus.

L’objet est très beau et sobre. La pochette est sombre pourtant, les thèmes abordés et la musique sont plutôt optimistes ou en tout cas pas spécialement moroses. Le livret contient les textes des chansons assortis d’images d’illustrations en lien avec la pochette et le sujet traité. Il y a aussi quelques photos du groupe en studio. La police utilisée est bien choisie et le contraste des couleurs également.

Le cd pressé est noir avec un coté « A » sous forme de vinyle et un côté « B » complètement noir rappelant les disques de PS1. J’ai trouvé le petit clin d’œil sympa.

J’ai apprécié cet album même si je ne m’attendais pas à ça en le commandant. Ce fut une agréable surprise tant l’énergie est transmise. J’ai fortement apprécié le côté musical travaillé et recherché ainsi que la production soignée de ce skeud.

Le côté « franglais » de l’album pourrait en décourager plus d’un mais après quelques titres, on oublie très vite la langue utilisée. Pour finir, l’objet en soi est sobre, soigné avec quelques clins d’œil appréciables.

J’espère voir un jour ce groupe en concert, qui je suis sûr doit dégager une énergie peu commune dans le microcosme de la scène punk.

1. Prologue
2. Frères d’armes
3. Money time
4. Modern western
5. Beer song
6. World below
7. Ride the life
8. Decisions of my life
9. 3741 Road
10. Mediocratie
11. Addiction
12. RIP my friend
13. Murphy’s anarchy
14. Something is back

ÉCRIT PAR : LAURENT

Publié le mars 2, 2018, dans Musique, Punk, Punk Francophone, Punk Rock, et marqué , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :