L’Opinion d’Ça Tire : y’a pas de monde à la messe?

D’entrée de jeu, je l’admets, je n’ai pas la science infuse, et je ne détiens pas la Vérité absolue. Ce texte n’est qu’un concentré de réflexions personnelles et de commentaires reçus à droite et à gauche sur le sujet.


Assisterons-nous un jour à la fin du spectacle punk rock?

Si vous êtes uniquement un amateur du bon vieux punk rock que vous écoutiez il y a 10-15 ans, il y a de bonnes chances que vos sorties spectacles se concentrent dorénavant sur les multiples festivals qui, admettons-le, font un travail remarquable pour attirer les formations qui ont marqué notre jeunesse.

La tendance actuelle pour ce type d’événement, semble être de miser sur la nostalgie, avec des formations qui jouent de vieux albums en totalité, et des formations qui se réunissent de manière éphémère pour faire revivre leur musique… parfois avec succès, parfois non…

Alors que certains de ces événements font des efforts évidents pour promouvoir la scène locale et les groupes émergents, d’autres y mettent peu d’entrain. Après tout, les gens veulent voir les gros noms… Ils ne connaissent pas les nouveaux, et soyons honnêtes, ne cherchent pas trop à les découvrir… Selon moi, c’est la triste réalité.

Et pourtant, ce n’est pas le talent qui manque. Je me souviens d’un passé pas si lointain, où j’assistais à un concert inspiré et enlevant d’un « petit » devant une poignée de personnes. Pendant ce temps, une centaine de gens s’agglutinaient devant le stage principal, attendant patiemment que le « gros » vienne lui souffler ses mélodies connues sans véritable entrain. Ceci dit, peu importe la performance, le public se montrera ravi, ayant revécu son trip de jeunesse l’instant de 40 minutes.

Le lendemain, ce même public envahira les médias sociaux de photos floues et de vidéos douteuses, mentionnant que c’était « le meilleur show ever » et qu’il faudrait bien ramener tel ou tel groupe du fin fond des Amériques. Et ainsi débutera la ronde de questions et de commentaires usuels : Pourquoi il n’y a pas plus de shows? Pourquoi ce groupe ne vient pas? Personne ne fait l’effort de monter de bons spectacles. Ce n’est pas comme avant…

Dans les faits, effectivement, ce n’est pas comme avant. Le constat est cruel. Malgré les bonnes intentions, tu vieillis, et tu n’iras possiblement pas au spectacle que tu demandes ; parce c’est un jeudi et que tu travailles la semaine, parce que c’est un samedi et que tu peux enfin te reposer, parce qu’il commence trop tard et que tu ne connais pas vraiment les autres bands ou encore, parce que c’est beaucoup plus cher qu’avant… Et si toi tu es assez motivé, il y a de bonnes chances que tu sois l’un des seuls.

Devant cette possibilité de salle à moitié vide, il faut être plutôt motivé pour produire et booker un spectacle. Soit tu enregistres des pertes en payant convenablement les bands, le tech. de son et la salle, soit tu perds de l’argent quand même en ne payant pas les bands et en essayant sans succès de dealer avec la salle. Mais bon, tu auras le sentiment d’avoir accompli quelque chose.

Et ça c’est pour les shows à grand déploiement. Viennent ensuite les shows locaux. Là, t’as au moins une garantie, tu n’auras pas grand monde. Et surtout, ne te fies pas aux 500 personnes intéressées par l’événement sur Facebook. Les trois quart ne viendront pas.

Est-ce que c’est de la faute du promoteur qui fait une mauvaise job? Des formation qui n’attirent pas assez? De la salle qui est trop loin? Ou simplement du public qui préfère rester chez lui? C’est peut-être un peu tout ça. C’est peut-être seulement la fin d’un cycle. Je ne vois pas beaucoup de jeunes dans un show punk rock… Le public ne se renouvelle pas. À 35-40 ans, rare sont ceux qui ont encore l’énergie et la motivation d’aller voir un maximum de shows, encore moins d’aller découvrir des bands.

On tombe donc dans un cercle vicieux où les salles ne font pas de deals, le promoteur ne veut pas éponger les dettes, les groupes ne veulent pas se faire exploiter, ils dépensent déjà beaucoup en local de pratique, séances d’enregistrement, déplacements, etc. et le public n’est pas au rendez-vous.

Portrait pessimiste de la situation? Peut-être! Il reste que, malgré tout ça, grâce à la passion de quelques irréductibles, je vois régulièrement passer une panoplie de bons spectacles. Des bons bands d’ici et d’ailleurs à découvrir et à redécouvrir.

Si je pouvais seulement arrêter d’indiquer que je suis « intéressé »…

ÉCRIT PAR : ÉRIC ÇA TIRE

Publié le janvier 25, 2018, dans Autres, Punk, Punk Rock, et marqué , , , , . Mettre ce permalien en signet. 2 commentaires.

  1. Stephane Gauthier

    Mon simple constat, est que le public ne se renouvelle pas, car il n’y a plus de salles « all-ages ». Personne ne commence à aller voir des shows locaux à 18 ans quand il est majeur. C’est une habitude qu’on développe au début de l’adolescence. C’est un triste constat.

    J’aime

  2. 100% VRAI!!!!!!!!!!!!!!!!! Merci pour ce texte, je me sens moins seul….

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :