Pouzza à Deslo (Partie 2/2)

pouzza-ban

Toute une fin de soirée le samedi du Pouzza!

Après la prestation de Curbside, je rejoins des gens dehors, toujours dans le même coin montréalais. Je bavarde avec des musiciens, des amis, j’entends parler d’un spectacle secret de The Hunters dans la place, je vois les boys qui sont justement pas loin, je me questionne : est-ce que je reste ou je m’en vais, n’ayant pas vraiment de place où dormir? Je jase avec Bruno de Punkanormal Activity et Thousand Islands, je finis par me dire que je dois rester. Je reste donc pour les 2-3 premières pièces et je décide de partir vers l’inconnu.

Une fois le spectacle terminé, je monte dans le premier taxi après quelques au-revoir. Je me dirige vers une maison dont on m’avait donné le code pour entrer et je m’assois sur un divan. Les fameux colocs de mon ami rentre, m’interpelle, m’insulte, me dénigre en anglais et me jette à la rue vers les 4 heures du matin comme un vulgaire caillou, étant terriblement fatigué et n’ayant plus d’énergie pour argumenter, je n’en fais pas un drame et sort. Je me retrouve dehors, seul, dans une ville qui m’est quasiment inconnu.

Pus de cellulaire et encore moins fortuné, je demande à deux couples sur une galerie s’ils veulent bien m’appeler un taxi et on me dit qu’il n’y en a plus à cette heure. Pourtant, bizarrement, il y en a un qui passe dans la rue en même temps. Je tends le bras et il me fait signe d’aller de son côté de la rue, je grimpe dedans et il me dit effectivement que je suis chanceux car il y a pas de service à cette heure normalement.

Je lui demande de m’emporter au Parterre du Quartier des spectacles. Il me reste que 10$ après l’avoir payer. Je trouve aucun de mes amis et c’est bien normal à cette heure. Je nai toujours pas de cellulaire, car la batterie est à terre. Je ne sais pas quoi faire, je suis seul, en manche courte, je grelotte tel un arrivant pas habituer au hiver Québecois, je suis au coin Ontario et Clark. Le trafic me gifle les oreilles par le son des moteurs, il y a plein de gens autour de moi mais je me sens comme un fantôme. Je réussis à mettre mes bras dans mon chandail pour me faire de la chaleur et assis sur un banc de parc, je somnole par moments, gardant un œil ouvert pour me sécuriser.

Dimanche

Je resterai assis un bon moment sur le banc en demandant à certains passants l’heure de temps à autres, mais avec ma longue barbe on me dévisage assez souvent. Phil, une brillante personne du Pouzza, me voit sur le banc et m’offre d’aller au Quartier général du festival pour me reposer. Je lui dis que je vais y aller et l’idée me console après toute cette aventure. Mais mes deux jambes ne veulent rien savoir. Avec toute la volonté je n’arrive pas et rebrousse chemin afin de m’asseoir encore au même endroit. Le temps passe et, au loin, je finis par entendre Sammy Kay jouer au Jardins des bières. Je suis un peu déshydraté, affamé, mais toutes mes préoccupation son axées sur mes jambes. Je me lève de temps en temps et fait quelques pas, mais rien à faire, je ne reste pas longtemps debout. Après presque 1 heure d’efforts je réussi à marcher en boitant vers le Jardins des bières où je m’assoie de nouveau, assez proche pour voir K-Man & The 45s et Molly Rhytme.

Je me convaincs qu’il faut que je marche plus puisque je brûle au soleil et que je commence à voir des étoiles (non je n’avais rien consommé!) Enfin, je fais un petit bout de chemin, je vois mon ami Marc-Antoine qui me demande si je vais bien, je lui raconte un peu ce qui se passe, il me passe son téléphone pour que je rejoigne de la famille pour venir me chercher et mettre fin à mon Pouzza vu mon état. Il me raccompagne vers un banc et me dit de pas bouger. Il est revenu souvent me voir avant mon départ : c’était sauveur! Un autre ami, P-O, a bien voulu aller me chercher à manger, je ne voulais pas de restauration rapide mais vu mon état et mes moyens monétaire, n’importe quoi aurait fait l’affaire. Deux autres amis m’ont donné des breuvages et, leur ami, une barre pour charger mon cellulaire. Il y a tellement de bon monde. Je ne les remercierais jamais assez.

J’ai quand même pu entendre The Peelers qui, ma foi, sont vraiment solides, avec des chansons dignent de la lignée des Flogging Molly et, à ma grande surprise, c’est un groupe Montréalais. Morgan aussi avait l’air d’être du grand art, bien fêtard, j’ai grandement apprécié de loin leur musique jusqu’à mon départ.

Je m’en veux tellement d’avoir manqué presque toute la programmation du Café Cléopatre du dimanche soir, même après prêt d’un mois passé. Ça dû me prendre une gros deux semines à me remettre de cette aventure, pour mes jambes c’était de trop… Chose certaine, l’an prochain, je dois avoir un endroit où dormir, sinon je n’y vais pas!

Néanmoins, si on oublie ma petite mésaventure, le Pouzza  Fest était grandiose cette année. Une fin de semaine où il fait bon se retrouver entre amis qu’on ne voit pas si souvent qu’on le voudrait : je pense à Seb Lmtr, Sam et Joëlle Lmtr pour sa première visite au festival. J’ai même pu prendre une bière avec mon vieux copain Bed, en bonus Al Nolan (Trigger Happy), Chris Flippin’ (Lagwagon, RKL, Versus the World) et Daryl Wilson(The Bollweevils) à la même table. Quelle fin de semaine de fou, j’aimerai bien que ce soit à chaque jour, mais ça ne serait pas aussi grandiose et magique qu’une fois par année.

Pouzza, je t’aime pour ça!

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le juillet 18, 2017, dans Autres, Mésaventure, Musique, Punk, Punk Celtique, Punk Rock, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 1 commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :