(Chronique) Dualistic Nihilist de Heartsounds, un pétard mouillé?


  • HEARTSOUNDS

  • DUALISTIC NIHILIST
  • [CREATOR-DESTRUCTOR]
  • Année: 2017 // Genre: SKATEPUNK

  • /

J’ai toujours l’air impressionnable et pourtant c’est le cas. Quand les médias parlent d’un groupe qui rentre au poste, exemple Heartsounds, sort un EP de 19.32 minutes, je fais des saut arrière (au sens figuré s’il vous plait)! L’excitation prend toute la place et je m’imagine The Decline II, ou même encore le titre Khtdr des Flatliners. Mais non, malgré que l’album Dualistic Nihilist s’écoute bien, le chef d’oeuvre que j’attendais avec impatience n’existe malheureusement pas.

J’ai beaucoup plus l’impression d’écouter une toune de trois minutes qui dure beaucoup trop longtemps. Par là, je veux dire qu’il y a un manque important dans la structure. Même si un groupe tel que Heartsounds connait parfaitement l’agencement mélodique du punk technique, quand on fait du progressif, l’enjeu est différent. Même si j’aime Belvedere, ça ne veut pas dire que Brandy Wine en boucle pendant vingt minutes, deviendrait un atout important.

Néanmoins, si vous cherchez une écoute différente dans des pantoufles confortable, Dualistic Nihilist est votre homme. On y trouve quand même un certain plaisir à décortiquer une tune non-traditionnelle.

Intro plutôt ravissant qui mets l’eau à la bouche, la première minute donne l’envoi pour ce qu’on peut appeler «un bon départ». En suite, un verset traditionnel prend la place, sans jamais vraiment la laisser avant 4 minutes 30, «bride», encore verset et ainsi de suite jusqu’à une finale satisfaisante. Duo de guitare qui s’entraide mutuellement, l’une avec des notes très rapide et l’autre, mélodique grasse. Un des meilleurs drummers du genre, rapide et presque dangereux. Bassiste présent, mais pas assez.

En général, l’agencement des voix de Ben Murray et Laura Nichol sont d’une perfection exemplaire dans les albums précédents, un des points fort du groupe. Mais ici, ils chantent toujours en c?ur sans jamais donner une perspective tridimensionnelle avec les avoirs qu’ils ont en terme vocale. Un autre côté que j’ai pas trop aimer ce que le groupe à fait lors de l’écriture de ce EP.

Bon, ici je dois vous avertir que la pièce est plus travaillé et complexe que ma description peut vous sembler, mais, en voici un portrait grossier. À quelques «technicalité» près et moments plutôt passionnant, le dernier de la formation Heartsound n’est qu’un album qu’on met en arrière plan le temps qu’il tombe dans l’oubli.

1. Dualistic Nihilist

Marcan

Publié le juillet 17, 2017, dans Musique, Punk, Punk Rock, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, Skatepunk, Skatepunk Métal, Skatepunk Métal Mélodique, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :