(Chronique) Harmful Content de One Hidden Frame


  • One Hidden Frame

  • HARMFUL CONTENT
  • [BIRD ATTACK RECORDS]
  • Année: 2017 // Genre: SKATEPUNK

  • /

J’ai découvert cette formation comme beaucoup d’autres groupes sur internet via le label Bird Attack Records qui a édité ce qui fera l’objet de cette chronique : Harmful Content de One Hidden Frame. Mais, le coût de l’envois jusqu’en Europe était trop élevé pour moi (quasi deux fois le prix du vinyle !!!). J’ai donc contacté le groupe directement et Pekka (guitariste et voix) m’a proposé un pack avec toute la discographie du quatuor finlandais ! J’ai donc eu deux albums format cd et deux albums format vinyle ainsi que l’album du groupe None Would Remain, un ancien projet de Pekka.

J’ai donc commencé à écouter l’album de One Hidden Frame nommé The Water Seems Inviting en format cd. Cet album figure parmi mon top 5 des meilleurs albums de punk rock mélodique avec The Raven de Mute, Survive de Much The Same, Heroes and Ghosts de Counterpunch et Mind Your Pros and Cons de Whaleface). La richesse des mélodies, des riffs guitares, la batterie, le chant,… tout m’a tout de suite séduit !

C’est avec cette première expérience onehiddenframique que j’entame ma seconde session avec Harmful Content.

La production 4/5

La production de l’album est très bonne, peut-être un rien en deçà de ce qu’il se fait en ce moment, mais je chipote vraiment. Les guitares et la basse forment un ensemble très cohérent, tous les instruments sont clairement audibles. Le chant est également bien proportionné et les backings sont judicieusement mixés avec juste ce qu’il faut de chorus. Le son de la batterie m’a particulièrement plu, il est rare de nos jours de bien distinguer à l’écoute les différents fûts joués. Sur cet album, tout est identifiable. Il y a même un petit effet 90’ pas des plus déplaisant.

Musicalement 3/5

La force de ce groupe réside dans ses chants aux backing fiévreux et aux riffs guitares à s’arracher les ongles le tout accompagné d’une basse jouant en symbiose complète avec ses cousins à 6 cordes et une batterie rapide, carrée avec ce qu’il faut de breaks. Mais ça, c’était avant ! Sur cet opus, One Hidden Frame joue avec une certaine diversité. Les riffs sont moins recherchés et la batterie fait son job sans plus, rien de révolutionnaire. Cela reste du bon son punk rock mélodique mais j’ai été un peu moins enthousiaste sur certains morceaux plus lents, à l’image de la piste titulaire What I’d Rather Say Is… ou avec des ajouts d’arpèges en fin de chanson (« Unfinished Business ») qui n’ont, pour moi, pas vraiment de raison d’être. La seconde piste du vinyle From Maidan To Tahrir est très courte, si bien que je ne m’étais pas aperçu que le disque était passé à la troisième piste. Dommage car la chanson est bien énergique et la mélodie est vraiment bien pensée. On retrouve aussi un titre plus old school, Cacophone Checkdi digne de The Exploited la gueulante de Wattie en moins.

La première fois que j’ai écouté l’album en entier, j’ai commencé à m’extasier à la huitième et avant dernière piste 16 Hours  soit un bon quart d’heure d’attente. Certaines chansons ressemblent à s’y méprendre au chant et riffs guitares de Mute (« Exploding Head Syndrom » et « The Firewood Of Bentiu ») ce qui n’est pas pour me déplaire.

De manière générale, je trouve que l’enchaînement des pistes aurait pu être plus judicieux, le disque commence doucement pour s’accélérer jusqu’aux sonorités old school pour retomber dans des choses plus lentes qui sont relancées en vitesse par la suite pour redescendre en fin de parcours. La disposition et l’enchainement des chansons sont un réel bémol dans l’écoute de l’album, on frôle la montagne russe musicale niveau tempo (sic!).

Le concept d’enregistrer et éditer un LP en format EP « géant » (9 titres en tout, durant 24 minutes) m’a laissé sur ma faim, j’aurais aimé en avoir un peu plus.

La voix 5/5

La voix est tout simplement un des atouts du groupe et de cet opus. Elle est juste, bien posée et laisse place à des seconds chants extrêmement bien pensés. Les mélodies restent en tête dès la première écoute. Finalement, c’est tout ce que je veux et aime dans le punk rock. On croirait parfois entendre Étienne ou Jean-Philippe de Mute.

Pochette 3/5

La pochette est sobre, en noir et blanc en jouant avec les nuances de gris. L’illustration fait penser à une photo ratée… Je trouve que ce n’est pas très orignal, c’est du déjà vu. L’objet en lui-même n’attire pas les yeux, on pourrait passer à côté de ce disque s’il se trouvait dans un bac de disquaire. A l’intérieur, on retrouve comme très souvent les textes des chansons ainsi que deux photos du groupe en live. L’arrière est également composé d’une photo issue du même live, le tout, toujours dans les nuances de gris. Pour un collectionneur comme moi, l’objet en lui-même est très banal.

15/20

Pour conclure, l’écoute complète de l’album manque de pêche de part le choix de l’enchaînement de la liste des titres composée de 9 chansons. One Hidden Frame m’avait habitué à des riffs plus recherchés. Au niveau de l’objet, le groupe n’a jamais réalisé de grosses pochettes qui en foutent plein les yeux, mais là, on frôle le minimum syndical (surtout au prix de 15 USD comme proposé sur le site de Bird Attack Records). C’est plutôt dommage car ces Finlandais valent le détour.

Malgré ces quelques défauts, le dernier bébé de One Hidden Frame est un bon album de punk rock mélodique, le tout est bien mixé avec des sonorités 90’ et une voix des plus remarquables. Les guitares solistes bien que moins présentes sur cet album sont tout de même bien fichues. Pour ceux qui détestent le tricotage de cordes à l’extrême, je pense que cela peut représenter un atout. La variété des sonorités pourrait également plaire à un plus grand nombre, à découvrir donc.

1. What I’d Rather Say Is…
2. Maidan to Tahrir
3. Exploding Head Syndrome
4. The Firewood Of Bentiu
5. Harmful Content
6. Cacophone Check
7. Unfinished Business
8. 16 hours
9. Notes in the Wall

ÉCRIT PAR : LAURENT

Publié le juillet 14, 2017, dans Musique, Punk Rock, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, Skatepunk, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :