15 Albums à écouter avant son RockFest (2e partie)

montebello-rockfest

LP poursuit dans sa quadrilogie d’album à écouter avant le Rockfest à Montebello

Bad Religion (Punk/Rock) – Surffer (1988, Epitaph Records)

BadReligionSufferTrès heureux de voir les vétérans du punk rock Bad Religion sur la programmation du Rockfest pour une 3e fois depuis sa création. Toujours efficace en spectacle, le groupe mené par Greg Graffin et Brett Gurewitz est un des rares groupes Punk à avoir traversé trois générations de fans tout en gardant la sonorité de leur tout début. L’album Surffer (1988) reste, au côté des albums No Control (1989) et Against the Grain (1990), le mieux représenté lors des généreuses prestations (frôlant souvent les 30 titres par set!) du groupe californien. D’ailleurs, c’est grâce à cette période que nous pouvons dire que Bad Religion est en quelque sorte le précurseur du son punk rock californien ouvrant la porte aux groupes comme Green Day, The Offsrping et autre Rancid. Belle occasion de voir ou de revoir cette formation expérimentée avec près de 40 ans de carrière active.

Pennywise (Punk Rock) – About Time (1995, Epitaph Records)

Pennywise_-_About_Time_coverC’est avec enthousiasme que les festivaliers du RockFest retrouveront la formation californienne Pennywise cet été. En effet, la dernière présence du groupe ,l’un des plus demandés sur les réseaux sociaux à chaque année, remonte à la 8e édition de l’évènement en 2013. Cet évènement marque également le retour de l’emblématique chanteur Jim Lindberg, absent lors de leur dernier passage au RockFest. N’ayant pratiquement pas changé la grille de chansons depuis la tournée de From the Ashes en 2003, Pennywise ne fera surement pas exception à la règle cet été, à moins que l’organisation nous garde des surprises…. Par contre, le groupe est présentement en tournée pour présenter l’intégralité de l’album About Time, l’un des favoris des fans, laissant croire à une plus grande place au disque lors de leur performance au Rockfest. Reste que Pennywise offre toujours une performance efficace au grand bonheur des nombreux fans qui les suivent depuis plus de 20 ans.

The Special (Ska) – The Special (1979, 2 Tone Records)

specialSi la présente chronique était un décompte des artistes que je suis le plus excité de voir sur la programmation du Rockfest 2017, la formation Britannique The Special se trouverait assurément au 1er rang! Figure emblématique de la deuxième vague de Ska, ce groupe actif depuis la fin des années 70 se fait assez rare sur scène –la dernière présence du groupe en sol québécois remonte à 2013 lors du Festival International de Jazz de Montréal–. Découvert par le chanteur et guitariste de la formation The Clash, Joe Strummer, The Special deviendra rapidement les leaders d’un nouveau courant musical agençant le Punk et le Ska, créant ainsi ce qu’on appelle la 2e vague de Ska. Comprenant la plupart des succès du groupe (A Message To You Rudy, Gangsters, Too Much Too Young…) le premier album de formation produit par le chanteur Elvis Costello est lancé sous leur propre label, 2 Tone Records. Cette collaboration aidera grandement à amener l’album au sommet des palmarès et leur a permis de se classer parmi les meilleurs albums de tous les temps. Donc, si j’ai une seule demande à faire à M.Martel cette année, c’est de placer ces légendes du Rock sur la scène principale, s’il vous plait!

Sham 69 (Punk, Oi!) – The Adventures of the Hersham Boys (1979, Polydor)

shame69Années après années, le Rockfest de Montebello nous surprend toujours avec la venue d’artiste issue du courant Punk Britannique de la fin des années 70. Cette édition du festival ne fera pas exception à la règle avec entre autre la présence des groupes Discharge, Conflict et les légendes du Oi!, Sham 69. Se voulant comme un groupe gauchiste à l’image des groupes pacifistes comme The Clash, le groupe Sham 69 est pourtant grandement associé au mouvement skinhead du Royaume-Uni, mais se dissocie complètement des idéologies amenées par ce mouvement radical et violent. C’est suite à l’énorme succès du single If The Kids Are United que la bande de Jimmy Pursey sort le plus grand succès commercial du groupe The Adventures of the Hersham Boys. L’album se veut avant-gardiste laissant une place aux claviers et à une sonorité Punk/New Wave popularisée par la suite par The Damned ou encore Buzzcocks. À ne pas manquer!

ÉCRIT PAR : LP

Publié le juin 5, 2017, dans Musique, Punk, Punk Rock, Ska, Ska Two Tone, et marqué , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :