(Entrevue) My Cone Buddy, un entretien avec Jay


  • JAY / MY CONE BUDDY

  • [INDÉPEDANT]
  • VILLE: NEUVILLE // PAYS: CANADA

  • / /

L’avenir, le présent et le passé sont au rendez-vous dans ce petit entretient par écrit avec Jay de My Cone Buddy. Il nous jase aussi de ses deux passages au Pouzza et de ses disques paru. Je le remercie du temps accorder et j’espère le voir sur scène prochainement. Bonne lecture.

1. My Cone Buddy existe déjà depuis 11 ans?

Si par-là vous voulez plutôt dire 21 ans et bien, oui, tout à fait. J’ai enregistré les premiers démos dans le sous-sol de ma mère en été 1996. C’était très garage donc jamais publié, mais je faisais écouter ça à quelques-uns de mes chums. L’année d’après j’ai fait une dizaine de tunes dans un vrai studio, après j’ai engagé 2 amis et on a fait un vrai band.

2. Si je ne me trompe pas, My Cone Buddy en trio n’existe plus depuis 2007?

Exact. Le band a roulé en trio de façon on-off pendant une dizaine d’années, durant lesquelles on a souvent changé de line-up. En rétrospective ça a vraiment contribué à ralentir la progression du groupe, malheureusement. Avec un line-up stable (et je dois l’admettre, avec plus de discipline et une meilleure éthique de travail, haha) on aurait pu accomplir beaucoup plus de choses. Hélas.

3. Et le projet était donc punk rock au départ et est devenu solo acoustique en 2011?

Je n’ai jamais été certain qu’on pouvait vraiment nous qualifier de punk rock, mais disons que pour faciliter la lecture on va y aller avec ça. Mais sinon c’est ça, après le split en 2007, pendant quelques temps j’ai fait des choses d’adultes, comme me concentrer sur mes études, travailler, acheter une maison, avoir des kids etc. Entre temps il y a eu comme une vague de chanteurs punk rock qui se la jouaient solo acoustique. Je n’avais pas vraiment le temps d’avoir un band et de jouer avec d’autre monde, mais comme je m’ennuyais un peu de faire de la musique, pas plus fou qu’un autre je me suis dit que je pourrais faire ça moi itoo. En parallèle je venais de m’équiper un peu « studio » (j’utilise le terme avec un grain de sel ici, si seulement vous voyiez mon amanchure, haha) et j’enregistrais nos vieilles tunes de 2001-2005, enregistrements qui allaient éventuellement devenir l’album « c.t.r.d.f.a.e. » (condemned to release demos for all eternity). J’ai contacté des gens que je connaissais dans d’autres bands (i.e. je les ai achalés pour faire des shows avec eux) et puis voilà, MxCxBx était de retour en 2011.

4. Il y a trois ans tu as sorti The Subliminal EP, peux-tu nous en parler un peu?

En fait c’est The Sublimation EP. On sait qu’en chimie par exemple, la sublimation désigne le processus par lequel une matière ou un corps passe directement de l’état solide à l’état gazeux. Sachant que je suis un grand fan des Descendents on pourrait donc penser que le titre fait ici référence à la production de flatulences, mais ce n’est pas du tout le cas. Je vous renvoie plutôt à la définition freudienne du terme, en effet ce bon vieux Sigmund définissait la notion de sublimation comme étant la canalisation de certaines pulsions et énergies malsaines vers des débouchés plus acceptables et valorisés socialement, par exemple la création artistique. Pour ce qui est du release comme tel, je dirais que depuis que j’ai commencé à faire du home studio c’est mon travail le plus accompli.

5. Tu écris les textes, produit, compose et enregistre la musique en plus tu fais toi-même tes pochettes?

Mis à part quelques exceptions – par exemple sur l’album « complete discography » où il y a des tunes live ou en studio avec d’autres dudes qui jouent aussi, ou sur l’album « condemned » où l’ex-MxCxBx Mat Drolet signe un texte – c’est exact, je fais tout ça tout seul, avec des moyens techniques assez rudimentaires, 2-3 micros cheaps et un vieux drums plein de duct tape (qui est encore dans le sous-sol de ma mère, d’ailleurs). Ça pourrait difficilement être plus D.I.Y. que ça. Par contre j’ai reçu un fier coup de pouce pour le graphisme grâce à la précieuse collaboration de Jean-Tho (ex-Albatros) sur le booklet de « c.t.r.d.f.a.e. » et de « swiller ». Je me dois aussi finalement de souligner le talent et la générosité de Martin Blondeau, dont les photos ont servi pour 2-3 cover arts.

6. Quel sont les sujets que tu aimes exploiter dans tes compositions?

La plupart du temps c’est pas nécessairement très original, genre des trucs emo/personnels ou des « tunes de filles » inspirés de faits plus ou moins réels, de mes lectures ou autres vieux souvenirs, heureux ou douloureux. Mais j’essaie quand même de faire un effort de temps en temps pour véhiculer des messages plus constructifs, plus engagés ou à tout le moins, plus songés, à propos de la dégradation de l’environnement, de la consommation de masse, des conséquences néfastes de la mondialisation dans différentes parties du monde, ce genre de choses. Mais d’autres fois c’est juste cave pour être cave pis ça n’a pas rapport.

7. Te considères-tu comme un artiste engagé?

C’est sûr qu’il y a quelques-uns de mes textes qui sont plus engagés, mais en général je ne me sers pas vraiment du groupe comme d’une plateforme pour véhiculer un message politique ou autre. MxCxBx n’est pas nécessairement militant pour une cause en particulier. Par contre, ce n’est pas dit que ça n’arrivera jamais; j’ai quelques chansons qui attendent justement des textes et qui sait, peut-être que je me découvrirai un côté activiste plus radical dans un futur pas trop lointain?

8. As-tu déjà regretté d’avoir écrit et sortie une chanson?

Non pas que je me souvienne. J’imagine que malgré ma propension à faire des jokes et dire des niaiseries j’ai réussi à ne pas trop me mettre les pieds dans les plats. Il me semble que je serais à l’aise de jouer pas mal n’importe quelle de mes vieilles tunes, mis à part peut-être les quelques fois où mon anglais était pas aussi bon que je pensais, haha. Dans ce temps-là je change un peu les paroles…

9. Doit-on s’attendre à du nouveau matériel prochainement?

Absolument, j’ai des plans pour 2 releases déjà : un mini de 4-5 tunes que je voudrais faire cette année et aussi je veux faire un ramassage de plein de vieilles idées que je traîne depuis un bout de temps et qui n’ont jamais vraiment abouti. Il y a des riffs/tunes qui remontent à aussi loin que secondaire 4 là-dedans (1992), donc ça devrait sonner assez old school. Il y a aussi mon autre band (TNFa) qui devrait sortir son 2e album d’ici la fin de l’été (je touche du bois).

10. Où dans le Québec, es-tu allé jouer le plus loin?

Montréal (deux fois au Pouzza) est pas mal le plus loin que je suis allé. Sinon une fois genre à Charny, haha (c’est quand même l’autre bord du pont) pis une autre fois à St-Raymond (pas trop loin de chez nous mais quand même à un pas pire boutte de Québec). Mais en général c’est extrêmement local mon affaire.

11. Comment as-tu aimé ton expérience au Pouzza?

Cette année c’était vraiment cool, j’étais content de ma plage horaire / venue et j’ai eu la chance d’en profiter quand même pas mal, d’aller voir d’autres shows, rencontrer des chummys de la scène etc. C’était très bien organisé et tout le monde était ben blood, comme dirait l’autre. C’est sûr qu’il n’y a jamais autant de monde qu’on aurait aimé avoir, surtout quand on est un band plus inconnu genre MxCxBx, mais quand même. Un bien beau festival. C’était mieux que ma 1re fois entoucas (en 2013), où j’étais full pressé et je ne pouvais pas rester longtemps, pis que mes chums étaient arrivés me voir 5 minutes après mon set, vu que les venues étaient plus éloignées les unes des autres… ça c’était poche.

11. Ta plus longue série de spectacles consécutifs?

Jamais fait de tournée ou quoi que ce soit mais je me souviens qu’une fois, ce devait être en 2013 j’ai fait genre 4 shows en l’espace d’à peine 10 semaines, c’était fou raide! (haha) : Québec (haute-ville), Donnacona, Montréal (Pouzza) et Québec (basse-ville). Ce dernier show était extrêmement cool, en première partie des Scorpios, qui demeure évidemment ma plus grosse crowd ever (entoucas avec MxCxBx).

12. As-tu des spectacles de prévus prochainement?

Au moment d’écrire ces lignes, la programmation officielle de La Fête de la Musique (dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste) n’étant pas encore annoncée, je n’ai donc PAS le droit de vous dire que je serai de la partie samedi le 17 juin à 21h, je ne me souviens plus trop sur quel stage. Mais bon, d’ici à ce que le texte soit en ligne ça devrait être correct. Je n’ai absolument rien d’autre de prévu pour l’instant. Mais j’aimerais bien faire quelques shows vers l’automne (wink wink bookers et autres bands de mes chums 😉 )

13. Je sais que tu as des casettes qui rassemblent deux de tes EP, est-ce que les gens peuvent s’en procurer?

Mais bien sûr! Il s’agit de me contacter straight sur la page FB de MxCxBx et il me fera plaisir de faire baisser la pile de tapes qui traînent à maison. Sinon y’a en ligne sur le site web de You Look Like Shit Records, il y en a chez Exoshop et au chic disquaire le Knock-Out (à Québec). J’en ai avec moi d’habitude quand je fais des shows, vous pouvez venir me voir dans ce temps-là.

14. Sinon c’est possible de retrouver tous tes disques en format numérique?

Ooh yeah, tout est sur Bandcamp, sauf mon dernier EP « nwobhmcb » (new wave of british heavy my cone buddy) sur lequel je fais des covers acoustiques de Judas Priest, Maiden et Motörhead. Celui-là est en streaming seulement sur Youtube. \m/

15. A part jouer de la musique, qu’est-ce que My Cone Buddy adore écouter dans ses temps libres?

Oh man, j’écoute tellement de musique, presque constamment, à la maison, au travail, en char, etc. Je suis principalement un fan de métal sous toutes ses formes, avec une préférence pour le death, le grind, le black et leurs multiples dérivés. J’écoute aussi pas mal de stuff dit « alternatif » au sens large, surtout des vieilles affaires, un peu de punk/punk rock/hardcore punk ou de skate punk mais ça c’est plus rare. J’aime aussi pas mal le (vieux) country, le vieux stock des années 50, le Rat Pack et autres Tony Bennett, le folk/americana, et d’autres trucs un peu plus gênants, haha.

16. Tu as un artiste ou groupe coup de coeur dans la scène québécoise?

J’ai toujours eu l’impression de ne pas me concentrer assez sur la scène locale, mais ces dernières années j’ai essayé de faire un effort et il y a vraiment un dégât de bons bands et de stock de très bonne qualité qui se fait. J’ai tendance à avoir une préférence pour les bands du monde que je connais genre Albatros, Panic Attack, Achigan ou les Matchup mais si je devais nommer un seul nom, je dirais que le groupe qui m’a le plus secoué ces derniers temps c’est Gerbia. Ceci étant dit, j’enlêve rien aux autres, haha.

17. Et dans ton coin de la belle province, trouve-tu que la scène est assez en vie?

Hmm… bonne question, mais d’emblée j’aurais tendance à dire « pas tant » mais je pourrais me tromper. Je sais qu’il y a quelques groupes dans Portneuf qui font des shows, sortent des albums, signent des contrats de disque etc. je pense entre autres à Carotté, Persistence, Exhibition, Eight Hours, Fake Purpose. Mais en même temps, il me semble que d’après mes souvenirs flous de pré-ado, il y a déjà eu plus d’effervescence dans le coin. Vers la fin 80 – début 90, du temps des Vermin, Burned Brains, Youth Fed Up ou autres Red Kidney Beans, il y avait plus régulièrement des « gros noms » qui passaient dans le coin, genre Asexuals, Doughboys, Problem Children. Mais ceci dit, c’est peut-être juste une question de perspective, peut-être que je suis juste trop vieux et « out » pour me tenir au courant de ce qui se passe.

18. Qu’est-ce que My Cone Buddy dirait comme mot de la fin?

S’il était ici présent parmi nous, MxCxBx vous dirait probablement de rester cool, d’être gentil avec votre prochain, d’essayer de ne pas trop polluer et de continuer à travailler fort dans le but de renverser un jour l’hégémonie américaine et de démanteler le système capitaliste mondial tel que nous le connaissons aujourd’hui, tout en vous souhaitant bonne santé par le biais d’un « chin chin » avec la booze de votre choix.

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le mai 30, 2017, dans Acoustique Punk, Acoustique Rock, Musique, Punk, Punk Rock, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :