(Chronique) Un disque hommage aux Ramones, toute un défis

tribute-ramonesFaire un album hommage à un groupe culte, c’est quelque chose de complexe et de risqué. Trouver les groupes adéquats, espérer qu’ils acceptent et ensuite se croiser les doigts pour que les versions des chansons (qui souvent sont un sacrilège pour plusieurs) soient potables n’est pas une mince affaire.

Imaginez quand il s’agit du groupe phare du mouvement punk rock : The Ramones. C’est le défi qu’avaient sur la table Johnny Ramones et Rob Zombie au début des années 2000 lorsqu’ils se sont unis pour pondre « We’re a happy family, a tribute to the Ramones ».

Habituellement, sur ce genre d’album, il y a deux ou trois gros noms jumelés à quelques groupes émergents, ou d’autres plus obscures, mais ce n’était pas les plans de Monsieur Ramones et de Monsieur Zombie, oh que non! Figurez-vous donc que le duo infernal a réussi à rassembler U2, Kiss, Eddie Vedder (Pearl Jam), Marilyn Manson, Green Day, Metallica, Rancid, Garbage, Red Hot Chili Pepper, Tom Waits, The Pretenders et The Offspring entre autres! Quel tour de force, il faut l’avouer. Mais au-delà des noms, les versions de pratiquement chacun des groupes que l’on peut entendre sur l’album hommage sont absolument fantastiques! Épluchons-les donc une par une si vous le voulez bien :

1- Red Hot Chili Pepper – Havana Affair (Ramones, 1976)

L’album commence par une bombe. La version des Red Hot est tout simplement géniale et dépasse même l’originale, à mon avis. Pour moi, la meilleure façon de faire une toune sur un hommage, c’est de le faire à sa façon, sinon à quoi bon? C’est ce qu’ils ont fait, la chanson sonne très RHCP tout en gardant l’esprit des Ramones.

2- Rob Zombie – Blitzkrieg Bop (Ramones, 1976)

Peut-être une des moins bonne de l’album à mon sens, la version de Rob Zombie de ce classique reste quand même intéressante et très originale. Peut-être que le style de Zombie cadre moins avec le choix de la chanson.

3- Eddie Vedder & Zeke – I Believe in Miracles (Brain Drain, 1989)

Une chanson plus tardive dans la discographie des Ramones, mais très bien transposée à la sauce Vedder. Vraiment une bonne version et toujours plaisant d’entendre Eddie chanter, surtout un air des Ramones!

4- Metallica – 53rd & 3rd (Ramones 1976)

Difficile à la première écoute de reconnaître Metallica sur cette version, mais ouf, quelle version! J’imaginais mal le mega-groupe métal jouer du Ramones, mais force est d’admettre que c’est très réussi, que la chanson est meilleure que l’originale et qu’elle reste dans la tête longtemps! Les membres de Metallica ont toujours été très bons pour les covers à mon avis, leur version de Die Die my Darling des Misfits est aussi excellente.

5- U2 – Beat on the Brat (Ramones. 1976)

Vraiment pas un fan de U2, mais les sonorités pop du groupe cadrent très bien avec cette petite chanson entraînante des Ramones. Le choix de la pièce est judicieux et au final, la version est bonne!

6- Kiss – Do You Remember Rock’N’Roll Radio (End of the century, 1980)

Comme pour U2, vraiment pas un fan de Gene Simons et sa bande mais quel bon choix de pièce. Les cuivres ajoutent quelque chose à la chanson et le côté entraînant de Kiss fait de cette pièce un must sur le disque. Une autre réussite!

7- Marilyn Manson – The KKK Took my Baby Away (Pleasant dream, 1981)

Ma toune préférée des Ramones, mais pas ma version préféré cette fois. Manson y est allé d’une version « slow » et ténébreuse de la pièce et, bien que ce soit original et intéressant, le résultat final est correct sans plus.

8- Garbage – I Just Want to Have Something to Do (Road to ruin, 1978)

Un autre groupe que je n’affectionne pas outre-mesure, mais qui a fait une excellente version d’une déjà très bonne chanson. La petite touche de pop féminine de Garbage fitte très bien et la chanson, sans être extraordinaire, est bien plaisante.

9- Green Day – Outsider (Subteranean jungle, 1983)

C’est toujours une valeur sûre lorsqu’un groupe punk cover un groupe punk mais… c’est aussi bien moins surprenant. Green Day fait une très bonne version de Outsider à la sauce Green Day, mais rien de bien différent de l’originale.

10- The Pretenders – Something to Believe in (Animal Boy, 1986)

Une de mes préférées sur l’album, la version des Pretenders est douce, accrocheuse et vraiment agréable. Le choix de la pièce est très judicieux, un vrai délice.

11- Rancid – Sheena Is a Punk Rocker (Rocket to Russia, 1977)

Comme Green Day, Rancid fait une excellente version punk rock à la saveur Rancid, mais rien de trop différent de l’originale. Par contre, le choix de la pièce est excellent et cadre parfaitement avec le groupe californien.

12- Pete Yorn – I Wanna Be your Boyfriend (Ramones, 1976)

Ce nom ne vous sonne peut-être pas une cloche aujourd’hui en 2017, mais au début des années 2000, Pete Yorn était un chanteur anglais assez populaire. Sa version romancée et douce de cette ballade d’amour est très réussie et bien plaisante à l’écoute.

13- The Offspring – I Wanna Be Sedated (Road to ruin, 1978)

Je me répète, mais comme Green Day et Rancid, la version de The Offspring d’un des plus grands hits des Ramones est excellente, mais trop proche de l’originale. Cette version se retrouvait originellement sur la trame sonore du film Idle Hand et a été ajoutée à l’album.

14- Rooney – Here Today, Gone Tomorrow (Rocket to Russia, 1977)

Peut-être la chanson que j’aime le moins de l’album, cette version des mielleux Rooney me laisse pas mal indifférent. Il faut dire que Johnny Ramones voulait que Lisa Marie Presley interprète la chanson, mais cette dernière a gardé sa version pour son propre album.

15- Tom Waits – Return of Jack & Judy (End of century, 1980)

Ah ce bon vieux Tom Waits … une voix unique et un personnage à part entière. Sa version de cette pièce plutôt inconnue des Ramones est spéciale et unique en son genre. Pas nécessairement facile d’écoute, elle vaut le détour et se démarque franchement des autres. Du grand Waits.

16- Eddie Vedder with Zeke – Daytime Dilemma (Too tough to die, 1984)

Seul invité à faire 2 pièces sur cet album, Vedder et Zeke font une autre belle entrée sur l’album. Un peu comme la première, la voix de Vedder sur du Ramones, c’est juste parfait!

Voilà donc pour le survol des 16 pièces qui composent ce vibrant hommage aux pères du punk rock. Il y a aussi, sur certaines versions de l’album, une reprise de John Frusciante des Red Hot Chili Pepper de « Today your Love, Tomorrow the World » qui est excellente aussi. Je vous conseille donc de jeter un œil (ou plutôt une oreille) à cet excellent album et d’écouter plusieurs fois chacune des pièces, ainsi que les originales, pour voir à quel point elles peuvent être différentes!

ÉCRIT PAR : BORAT SIMONEAU

Publié le mai 28, 2017, dans Musique, Punk, et marqué , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :