(Spécial Pouzza) Western Setting, un double regard sur les disques


  • WESTERN SETTINGS

  • OLD PAIN (EP)
  • [LA ESCALERA RECORDS]
  • Année: 2016 // Genre:PUNK ROCK

  • / /

Toujours en route vers le Pouzza qui approche à vu d’œil, je vais vous introduire un des groupes qui m’a le plus charmé depuis belle lurette. Dans cette chronique, nous allons voir deux opus qui, je pense bien, seront représentés lors du festival. Tout d’abord, Yes It Is sorti en 2015 sur La Escalera Records, et ensuite, Old Pain, un Ep de six morceaux sorti en 2016 sur le même label

Yes It Is : Un punk rock pure dans le genre et très prenant. On sent une inspiration venant du «beard punk» amené par Hot Water Music dans la scène punk vers la mi-’90, tout-en ajoutant une énergie plus constante. Un groupe qui sait faire les parfaits «build-up» menant à un chant en cœurs grandioses, tel qu’on peut le constater avec des pièces comme Goodbye, San Antonio, et j’en passe.

Grande complicité entre les guitares rythmiques et mélodiques, ce qui ajoute une profondeur intéressante, que ce soit en musique de fond, ou bien, quand on décortique les chansons. Très bien balancé, il n’y a pas de point mort, un bel équilibre dans l’emplacement des pièces sur l’album, il n’y a pas de tounes à passer par-dessus.

Voix de gorge un peu rauque avec beaucoup de vocal collectif, un bassiste en premier plan et des harmonies accrocheuses, le tout forme un son facile à aimer. On sent souvent une douleur intérieure, comme par exemple sur Dying Without Children. Seule déception, le batteur ne se démarque pas, il suit bien mais sans originalité apparente. Douze pièces qui constituent le parfait album pour tous ceux qui aime les groupes comme Red City Radio et Nothington.

Old Pain est beaucoup plus profond et douloureux que Yes It Is. Et là, je ne parle pas des textes qui sont, comme sur l’album précédent, une vibrante ouverture de l’âme du chanteur Ricky Schmidt sur des sujets divers qui l’écœurent ou l’ont touché particulièrement. Ici sur le Ep du groupe originaire de San Diego en Californie, on revoit le même style musical, mais avec une perception plus lourde et lente que Western Settings nous avais habitué. Ne vous méprenez pas en croyant qu’il est plus ennuyeux, au contraire, c’est un pure chef d’œuvre de six morceaux!

Toujours dans l’ambiance punk rock mélodique, l’équilibre dans les instruments est devenu parfait. Tellement entraînant qu’il nous donne le contenu d’un album complet. On ressent une dévotion envers leur musique, ce qui les a mené vers un groupe au son impeccable!

1. Wonderful Multiple Episodes
2. The Phenomenon
3. Champ ion Schizo
4. Swells
5. Old Pain
6. Duncan

ÉCRIT PAR : MARCAN

Publié le mai 10, 2017, dans Musique, Punk, Punk Rock, et marqué , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :