(Chronique) Classique du moment: The Planet Smashers, Life of the Party


  • THE PLANET SMASHERS

  • LIFE OF THE PARTY
  • [STOMP RECORDS]
  • Année: 1999 // Genre: SKA PUNK

  • / /

Avec le retour de nos évènements préférés ainsi que la venue des groupes les plus notoires de la scène punk rock internationale (je pense à Green Day, Rancid, Flogging Molly, Descendents, et j’en passe…), l’année 2017 s’annonce comme un grand cru lorsqu’on parle de spectacles du genre un peu partout à travers la province. Selon moi, la saison festive débute officiellement ce vendredi (21 avril) au Club Soda avec une grande soirée punk et ska présentée par Stomp Records et le Pouzza Fest avec The Cardboard Crowns, Dig It Up, Big D and the Kids Table (qui interprète Strictly Rude en entier) et Bigwig.

Pour souligner le début du printemps et le début de la saison des festivals, BP vous propose un retour sur l’album Life of the Party de la formation montréalaise The Planet Smashers qui sera la tête d’affiche de cette grande soirée festive également présentée dans la vieille capitale le 22 et 23 avril à L’Anti.

Tout d’abord, une petite mise en contexte est de mise. Mené par le chanteur et guitariste Matt « Smasher » Collyer, la formation ska punk The Planets Smashers voit le jour ici même à Montréal en 1994. Visant dès leur début le marché national, les Smashers multiplient les prestations un peu partout au Canada avec leurs deux premiers albums : Planets Smashers et Attack of The Planets Smashers. Une grande partie de leur succès est sans doute dû à la création de leur propre maison de disque, Stomp Record, où grand nombre de formations déjà bien établies se sont ralliées dès ses débuts. Poursuivant toujours dans un style musical rattaché à la 3e vague de ska et profitant de la commercialisation du mouvement amené par entre autre : The Mighty Mighty Bosstones, Mustard Plug et Less Than Jake, la formation sort en 1999 l’album qui marquera le début de leur carrière internationale : Life of the Party.

Avec un « two tone » très présent, une basse bien sentie et un texte à leur image, la pièce titre de l’album – la chanson Life of the Party – démontre que nous sommes bien en présence de la formation Montréalaise. Ne s’éloignant pas vraiment de leur style habituel qui se veut un heureux mélange de punk, de reggae avec une dominance de ska, les Smashers enfilent ensuite des titres hautement festifs tels : Shame et Too Mush Attitude ou bien All Men Fear Women. Toujours bien représentés durant les nombreux spectacles de la formation depuis presque vingt ans, ses titres entrant dans un style ska punk laissent également place à des pièces 100% musicales telles : Trouble In Enginnering (rappelant grandement les influences de la 2e vague du ska du groupe) ou bien – la légendaire – Kung Fu Master. Quelques « balades » beaucoup plus tournées vers le reggae telles No Matter What You Say, Save It et Swayed viennent également s’insérer sur le disque. Cette dernière marque d’ailleurs une pause entre le début très enjouée de l’album et de la finalité toute aussi festive avec le classique du ska punk d’ici, Surfin’ In Tofino.

La pièce est considérée encore comme l’un des plus grands hits du groupe. D’ailleurs, comme je le mentionnais un précédemment, l’album Life of the Party marque la montée en popularité du groupe à l’international grâce aux nombreux hits que l’on retrouve sur celui-ci. Outre la pièce inspirée par la côte ouest canadienne (Surfin’ In Tofino), les titres Wise Up et Holiday ont permis à la formation ska de percer un marché beaucoup plus vaste grâce à une rotation sur les palmarès et les bandes FM nationales et internationales. Mais c’est vraiment avec la pièce Super Orgy Porno Party et à son légendaire vidéoclip que le groupe a connu le sommet due à la visibilité offertes sur des chaînes américaines telles que MTV. La génération MusiquePlus se souvient sans doute du clip animé – en genre de pâte à modeler – bien rigolo qui a tourné un peu partout dans le monde ouvrant donc les portes du marché asiatique ou l’on retrouve, encore aujourd’hui, un grand nombre de fans des Smashers.

En conclusion, que ce soit grâce à leur maison de disque Stomp Records qui procure un beau rayonnement à l’international à de jeunes formations underground d’ici comme, Kman & The 45’s, The Brains, Crash Ton Rock et tellement d’autre…! Ou bien grâce aux tournées constantes qu’ils offrent au Québec depuis plus de 20 ans, il semble évident que, encore aujourd’hui, The Planet Smashers reste un des groupes les plus importants de la scène punk rock locale. À voir absolument!

Et vous, à quelles des nombreux spectacles des Planet présentés cet été pensez-vous aller?

1. Life Of The Party
2. Shame
3. Too Much Attitude
4. Swayed
5. Surfin’ In Tofino
6. All Men Fear Women
7. You Might Be…
8. Trouble In Engineering
9. Super Orgy Porno Party
10. Wise Up
11. Whining
12. No Matter What You Say
13. Kung Fu Master
14. Holiday
15. Save It

ÉCRIT PAR : LP

Publié le avril 21, 2017, dans Musique, Punk, Punk Rock, Ska, Ska Punk, Ska Reggea, Ska Two Tone, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :