(Chronique) Public Outsiders, au coeur des générations


  • PUBLIC OUTSIDERS

  • WELCOME TO BLAMEVILLE (EP)
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2014 // Genre: PUNK HARDCORE

  • / /

Autrefois connus sous le nom de The Press Tones, les Montréalais maintenant devenus les Public Outsiders et gonflés à bloc rechargeaient pour un second EP, Welcome to Blameville, dont le titre est grandement inspiré du nom d’une ville de la Rive-Nord de Montréal. La galette fêtera ses deux ans le 2 mai prochain et devrait être considérée comme un vrai petit bijou québécois en raison de ses textes brillants et du feu musical qu’elle propage. Ce disque nous amène même à méditer sur certains aspects de la vie.

Dès l’introduction verbale du chant, on nous confronte fortement à une question générationnelle du milieu musical avec les paroles suivantes : « Where is my generation? Standing in front of no one, no more unity. For now it’s all I see. Should I give up? Should I give in? I let the mic fall down and forget every sound. » C’est quand même assez direct et évoquant. Et les paroles se poursuivent avec : « Kids are jaded, kids are jaded. They’re going nowhere. They’re lost. No love, No passion in what they do. They are jaded, they are jaded, brainwashed by other sounds. New songs, same shit. Can’t wait for the daily hit ». Ça en dit long sur l’état d’âme de l’auteur face à notre culture présente. Une pièce porteuse d’un message véhiculé avec aplomb, qui doit être considéré tel qu’il est. Nul doute, elle est crédible sur toute la ligne.

Welcome to Blameville ne devrait pas non plus être prise à la légère. Elle projette un reflet sur le conflit intergénérationnel, gravitant sur les standards de la société actuelle bloquée sur les principes démodés d’autrefois. Un retour en arrière sur des causes qui devraient être réglées depuis longtemps, comme les droits égalitaires des femmes, entre autres. Cependant, elle reste peut-être la plus lourde de sens du lot. From the Outside, qui en est une autre très bonne, est un titre de combat marginal qui incite à l’union positive en vue d’être à l’encontre des moutons de la société qui s’enfoncent dans l’obscurité d’une manipulation flagrante.

La voix de D.D. Gaunz est grave, rageuse, gueularde, énergique et énervée. Elle ne fait qu’un avec la musique, et elle s’adapte et s’intègre parfaitement à chaque tonalité que le disque dégage. Elle se laisse diriger docilement par les riffs imposants de la guitare. La vraie bonne voix classique de ce genre musical.

Le son de Public Outsiders reste quand même assez violent, servi avec caractère; un punkcore qui effleure des branches du métal. Une musique impulsive et brute. L’approche est un peu formelle, mais ne devient pas problématique dans les cinq titres. C’est un genre musical qui te laisse des lésions corporelles sans avertissement si tu te tiens proche de la scène lors d’un spectacle, ou qui t’amène à chanter à tue-tête et tous en coeur certains passages vocaux pour te sentir vivant parmi les ombres des fantômes de plusieurs.

Il reste que ce disque se doit d’être pris au sérieux; c’est du lourd, du solide. Il t’étonnera et te laissera te déboîter la mâchoire. Il mûrit bien avec le temps. Et si vous avez apprécié l’écoute, sachez qu’un autre EP plus colossal est paru en octobre dernier, Whitecircle/Blackcross.

1. Where are the Kids?
2. Welcome to Blameville
3. Sell In, Die On
4. Mickey One
5. From the Outside

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le avril 10, 2017, dans Hardcore, Hardcore Métal, Métal, Musique, Punk, Punk Hardcore, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :