Régionaliste punk rock : regard sur la scène du Saguenay-Lac-St-Jean

sag

Vous le savez bien, lorsqu’on parle de la scène locale du Québec, les principales références sont souvent tournées vers les grandes villes de Montréal et de Québec. Pourtant, les régions regorgent de formations qui ont marqué la scène punk à leur façon. C’est pourquoi Barricade Punk vous présente une nouvelle chronique mettant à l’avant-plan certaines régions du Québec chez qui la culture du mosh pit est bien présente. Aujourd’hui, nous proposons un survol de la région des bleuets, le Saguenay-Lac-st-Jean.

Pour commencer, c’est à Jonquière, au milieu des années 80, à l’essor des groupes hardcore et crossover trash tel D.R.I, Bad Brains et Minor Threat, que voit le jour la formation Voivoid. Menée par la légende du trash d’ici, le défunt Denis « Piggy » D’Amour, la formation saguenéenne devient rapidement un groupe culte, autant sur la scène québécoise qu’internationale. Partageant la scène avec les artistes les plus influents de l’époque – je pense aux Ramones, Faith No More, Metallica et j’en passe – l’immense succès de Voivod a sans doute inspiré plusieurs formations jeannoises à pousser leurs projets jusqu’au sommet.

Dans les années 90, une formation mexico-saguenéenne arrive en force dans les salles de spectacle de la belle province. Avec la charismatique chanteuse Shantal Arroyo à la tête du groupe, Overbass s’impose comme l’un des plus importants groupes de la scène punk des années 90 en donnant une sonorité multiethnique à la région. Par contre, c’est vraiment avec l’énorme succès commercial du groupe Les Colocs que les bleuets trouvent réellement leur identité musicale. Il est vrai de dire que je m’éloigne un peu de notre style musical favori en vous parlant de la bande à André Dédé Fortin, mais, le groupe (ou plutôt le chanteur) originaire du Lac-St-Jean a permis à plusieurs formations de percer le marché québécois avec un son très propre à la région. C’est donc grandement aidé par ceux-ci qu’une nouvelle vague de formations à sonorité punk rock gagne la scène locale. Les musiciens Fred Fortin et Olivier Langevin, leaders respectifs des groupes Gros Mené et Galaxie 500, vont littéralement innover avec une sonorité rock garage – parfois même new wave – très propre au Lac St-Jean. Inspirés par cette sonorité, nous pouvons ensuite retrouver chez les disquaires des albums cultes comme : 13 tounes trash et Mon voyage au Canada d’un artiste bien aimé de la scène punk/métal du Québec, l’infâme Mononc Serge (ancien bassiste des Colocs). On retrouvera également ce son singulier chez les groupes Les Dales Hawerchuk, Peter Paul Groupe De Rock et, bien évidemment, WD-40. Ces derniers, mélangeant country et musique punk agrémentés d’un ton humoristique, ont su marquer la scène locale grâce à leur attitude très trash bien représentative du son rock garage jeannois. Le trio saguenéen reste, encore aujourd’hui, un groupe culte pour les fans de musique distorsionnée de la belle province.

Aujourd’hui, les tendances trash du Saguenay-Lac-St-Jean sont plutôt tournées vers la musique folk menée par les Québec Redneck Bluegrass Project. Aussi nommé «folk sale», en référence au défunt festival du même nom à Sainte-Rose-du-Nord, le style musical propre à ce groupe emprunte des sonorités punk, folk et parfois blues. Les QRBP ont su charmer le Québec en sillonnant les salles de spectacle et les festivals depuis le début des années 2010. Nous pouvons aussi noter une montée, autant ici qu’à l’international, de formations rock/punk plus actuelles anglophones, comme As One Man, Mark & the Wolves ou encore Dual Peak.

Enfin, je ne pourrais faire une chronique sur cette région sans vous parler de ces nombreux festivals, salles de spectacles et organismes qui font rayonner la musique punk rock depuis belle lurette! À commencer par les productions GoHome!, maison qui a pour mission d’amener des évènements, généralement présentés dans les grandes villes, à saveur punk rock dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est à elle que l’on doit la venue de NOFX (juin 2011), de Lagwagon (mai 2012), de Propagandhi (septembre 2012) et j’en passe… Espérons que d’autres beaux projets sont en développement pour cette maison de production saguenéenne!

Ensuite, la salle des 4 barils (Jonquière). Il s’agit d’une initiative de la maison de production 4 barils, bien connue pour avoir produit des spectacles punk/ska partout à travers le Québec, qui accueille des artistes autant locaux qu’internationaux. Nous pouvons aussi citer le Café du clocher (Alma), le Sous-bois (Chicoutimi) et le Vox Populi (Dolbeau-Mistassini) qui sont tous des exemples de bar/salle de spectacle où grand nombre de formations punk d’ici ont l’habitude de passer en tournée.

Côté festivals, il y a le Festival des Bières du Monde (Chicoutimi) qui accueillera entre autres Sum 41 et The Flatliners cet été. Une belle occasion ici de partir un skank en buvant autre chose que de la Budweiser. Ensuite, le Coup de Grâce de Saint-Prime revient chaque année dans le coin de l’Action de grâces avec une programmation généralement constituée de groupes de la région. Et pour finir, le festival Virage (Sainte-Rose-du-Nord) propose non seulement de la bonne musique, mais également des discussions sur différents enjeux sociaux, politiques ou économiques qui nous entourent; Grimskunk était la tête d’affiche lors de la précédente édition.

En conclusion, je crois qu’avec la popularité de ces groupes, autant au Québec qu’à l’étranger, ainsi qu’avec l’impact qu’elle a eu sur la scène musicale d’ici, la région du Saguenay-Lac-St-Jean n’a pas tant de choses à envier aux villes de Montréal et de Québec. C’est donc à nous, mélomanes, de faire persister cette tradition en encourageant la scène régionale québécoise en nous déplaçant dans les salles de spectacle et les festivals partout à travers la province.

Et vous, quel groupe punk rock vous vient systématiquement à l’esprit lorsqu’on parle du Saguenay-Lac-Saint-Jean?

ÉCRIT PAR : LP

Publié le mars 11, 2017, dans Acoustique Punk, Autres, Cow Punk, Punk, Punk Francophone, Punk Rock, Punk'N'Roll, Rock Alternatif, Rock Francophone, Rock Garage, et marqué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 2 commentaires.

  1. J’ai bien en tête Overbass, mais il y a les Psycoriders (à ce jour Mardi Noir), Les Survivents ( maintenant The Traps), Les Dérailleurs, les 57, Les Vanupieds ou Les Daltonn…

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :