Green Star de Pears, l’incontournable de 2016?


  • PEARS

  • GREEN STAR
  • [FAT WRECK CHORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Ska Punk

  • / / / /

La meilleure façon de présenter un album, d’après moi, est de vous conter une anecdote qui décrit mon premier contact avec leur musique :

On est le 15 Décembre 2015, au spectacle de A Wilhelm Scream à Québec avec Hate It Too, Brutal Youth et Pears évidement, que je connaissais seulement de nom. Ils font une entrée sur scène plutôt discrète. Puis, quelques secondes avant de commencer, Zack Quinn, le chanteur de la formation enlève son t-shirt avant même d’avoir un peu chaud. C’est exactement à ce moment précis que j’ai su qu’on allait avoir droit à une prestation excentrique. Après quelques minutes de spectacle déjanté, le frontman à moitié-nu qui se «garochait» de tous bords tous côtés, se mit à marcher à quatre pattes à travers la foule pour finalement passer entre mes jambes avant de retourner sur scène avec les autres musiciens qui n’avaient pas ralenti le rythme. Mon amour pour Pears était devenu réel.

Signé sous Fat Wreck Chords en 2015, le groupe de Punk Hardcore de New Orleans réédite leur premier long jeu; Go to Prison de 2014. C’est en tournée qu’ils écrivent et enregistrent Green Star le 1er Avril 2016. Pour les gens qui n’avaient pas aimé leur premier album, je vous suggère fortement d’écouter Green Star puisque même si on reconnaît facilement les influences du groupe sur les deux LP, ils s’avèrent très différents. Pour ma part, j’adore les deux, différemment.

Green Star consiste à une introduction douteuse qui nous donne l’impression d’écouter Drôle de Vidéo puis, 15 morceaux de Punk Hardcore/Punk Rock intenses nous frappent à la gueule comme une locomotive sans freins. Pièce après pièce, la même intensité sans repos s’acharne sur nous, nous empêchant de reprendre notre souffle. De quarante-neuf secondes à deux minutes trente-six, les chansons de courtes durées de ce deuxième opus du quatuor sont plutôt portés sur la largeur que sur la longueur. Saccadé, chargé et rapide, on ne peut pas être déçu en tant qu’amateur de la scène Punk.

Avec des morceaux comme Hinged by Spine, plus traditionnel, qui nous ramène aux sources du punk et d’autres comme Cumshots, qui sont un peu plus discordes et un tant soit peu criardes, on trouve un album en deux genres. Petit point négatif, il y a plusieurs chansons que l’on remarque moins, même si elles sont bonnes, elles se fondent trop dans l’ensemble.

La première chose qui me parle sur cet album, est la rapidité et les agencements du drummer Jarret Nathan et du bassiste Erich Goodyear qui nous donne un rythme «punché». Le guitariste Brian Pretus, n’est pas un laissé-pour-compte, parfois en harmonie avec ses collègues et parfois parti sur une lancée, il propulse les airs dans une zone un peu plus mélodique. Avec des solos courts mais forts efficaces, ou même avec des verses bordées par des harmoniques, il nous donne la touche finale sur l’ambiance de Pears.

Zack Quinn, pour sa part, un grand génie vocaliste du punk en général, qui mêle très bien chant, cri et présence. Même sur un enregistrement, on ressent très rapidement la grandeur de son talent. Il chante de façon précise et prononcée avec des airs accrocheurs mais non-conforme. Il est aussi le pianiste que l’on peut entendre à plusieurs reprises sur l’album.

Pour ce qui est des paroles, des poèmes trash, qui peuvent être interprétés différemment par chacun. Au moment même où je vous écris ce texte, les paroles de la pièce The Flu me conviennent parfaitement (désolé, je sors d’une gastro):

Vomit still remains in the back of my throat, so I just turn and spit it in the pocket of my coat sit and puke my guts out for five minutes straight, it shoots into the toilet splashing in my face I’ve got the flu Somebody get me a carbonated drink, cause I feel so empty I can’t think getting so sick of Gatorade feelin’ so sick I’m going insane. – Pears, Green Star

En finissant, la chanson éponyme du LP est l’une de mes préférées, mais je vous invite à écouter Great Mt-Ida qui se trouve à être la « toune » qu’on attend tout le long.

1. Christmas ‘91
2. Hinged by Spine
3. Cumshots
4. I Love My Kennel
5. Anhedonia
6. The Flu
7. Green Star
8. Bug Aware
9. Partridge
10. Dizzy Is Drunk
11. Snowflake
12. Cloverleaf
13. The Tile of St. Stewart
14. Doorbell
15. Jump the Fuckin’ Ship
16. Great Mt. Ida

ÉCRIT PAR : MARCAN

Publié le janvier 10, 2017, dans Musique, Punk, Punk Hardcore, Punk Rock, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :