(Chronique) DC Fallout, Objector encore d’actualité


  • DC FALLOUT

  • OBJECTOR
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2013 // Genre: Punk Rock

  • / /

En cette période électorale le choix de DC Fallout s’imposait de lui-même, un peu tard pour un album de 2013 me direz-vous, oui peut-être, mais les paroles de cet excellent groupe sont intemporelles. Socialement engagés, mais sans tomber dans la facilité ni la vulgarité. Rien à voir avec les Anti-flag et les Green Day de ce monde.

Encore une fois les boys de DC Fallout nous amènent à se questionner et à réfléchir sur différents aspects d’une société qui nous rejoint et nous ressemble de moins en moins. Encore une fois ils nous invitent à faire fi de ce qu’on entend voit et perçoit dans les médias. Un peu dans la veine de Strike Anywhere mais en un peu moins « fâchés » si vous me permettez l’expression.

Donc, faisons ensemble un survol de ce classique.

On commence tranquillement avec Objector, qui prépare nos oreilles pour les textes pertinents et engagés qui jalonnent cet album.

« It’s not my flag, that red white and blue. It doesn’t stand for me and it doesn’t stand for you.»

Une citation qui dépeint bien l’état d’esprit des jeunes de ma génération, on se sent de plus en plus laissés pour compte et étrangers aux valeurs véhiculées par la société. Ensuite viens We Want You, qui nous fait presque instantanément hoché la tête.

La composition musicale est soutenue et complexe. Le message aussi est bon. Les médias nous mentent et la télévision n’est qu’une arme de propagande de plus dans le vaste arsenal gouvernemental. Les télé-réalités lobotomisent l’opinion publique.

Puis, on nous berce d’illusion avec le morceau le plus Radio Friendly de l’album: Dominoes. Une vision utopiste d’un monde où les gens comprendront que les gouvernements et les religions nous amènent insidieusement à haïr et à combattre notre prochain dans l’intérêt d’une poignée de personnes qui en tirent du profit. Ne vous laissez pas endormir. White Collar Crisis réveille vos sens légèrement engourdis par Dominoes et porte un regard critique envers l’individu en particulier.

Assimilés et rendus abrutis, endoctrinés, obéissants par la routine, nous ne prenons plus le temps de se questionner et contester les actions plus que douteuses des élites en place. Maintenant ma chanson préférée, Generation S.O.S. lance un message clair.

« This is not a revolution. This is an S.O.S. We’re gonna scream until our throats bleed and our hearts beat through our chest. Let’s be the generation to rise above the rest. This is not a revolution, no this is an S.O.S. If we become complacent they’ve already won. And it’s hard to fight wars with ideas when they fight with their guns. And I don’t know if we can do this, but I know we’ve gotta try. »

Je ne peux rien ajouter tout est dit.

On aborde ensuite le problème, très américain, de l’amour des gens pour leurs armes à feu même si au moins une fois par mois on entend qu’une tuerie sordide et gratuite est survenue dans une école. Puis vient l’excellente chanson 99problems (and ignorance is one), le titre est suffisamment évocateur. Les phrases clés de cet album sont dans cette chanson qui, curieusement, redevient d’actualité avec l’élection de Trump.

« Despite traditions or the god that you choose we’re all humans first we must help one another pull through.(…)We can’t go on living this way, we must gain some perspectives and extinguish the fire of hate. The future is in our hands, nothing is left to fate. »

Nos différences ne devraient jamais nous diviser mais plutôt faire notre force.

Un peu dans le même ordre d’idées, Lemmings nous encourage à nous défaire des idées reçues et imposées depuis des siècles par la religion.

Where is the Party? parle de cet indifférence et de cet égocentrisme qui nous caractérisent de plus en plus.

« J’ai mes choses, tu as les tiennes, mon petit bonheur est la seule chose qui m’importe et je me plains le ventre plein alors que des drames terribles ont cours sur la planète. »

Uniform Response est clairement un reproche à tous ceux qui vénèrent l’armée et les actions militaires. Actions qui sont menées par des hommes qui ne réfléchissent pas et obéissent aveuglément aux ordres. Prometheus Returns fait allusion à la propension qu’ont les hommes à se prendre pour Dieu. Inventant continuellement de nouvelles façons de se faire la guerre, au lieu de mettre ces efforts à trouver de nouvelles façons de bâtir un monde meilleur. Et finalement The Elephant fait une synthèse de tous les points précédemment évoqués, mais sans les nommer d’où le titre.

On ne parle que très rarement des vrais enjeux et problèmes de notre société, préférant vivre dans notre petite bulle confortable et rassurante, d’où l’importance et la justesse de cet album.

Pourtant, les solutions, nous devrons les trouver tous ensemble et pour ça il nous faudra nous regarder dans le miroir en tant que tout et non qu’individu distinct.
Bref, j’ai un peu tourné les coins ronds mais chaque chanson de DC Fallout et particulièrement d’Objector, mériterait une dissertation tellement elles touchent à des cordes sensibles et soulèvent des questionnements poussés sur des points dont on préfère tous ne pas parler, attendant que le temps ou notre voisin arrange les choses…ou qu’il soit trop tard. À vous de voir!

1. Objector
2. We Want You!
3. Dominoes
4. White Collar Crisis
5. Generation S.O.S.
6. Keep Calm And Carry On
7. 99 Problems (And Intolerance Is One)
8. Lemmings
9. Where Is The Party?
10. Uniform Response
11. Prometheus Returns
12. The Elephant

ÉCRIT PAR : SAM LACOMBE

Publié le décembre 7, 2016, dans Musique, Punk, Punk Mélodique, Punk Rock, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :