(Revue) DesBouleaux fest 2016 : Première soirée

La fameuse première soirée de la 6e édition du DesBouleaux Fest en août dernier. Ce traditionnel début du festival où l’excitation débute, où le moment tant attendu depuis une longue année arrive enfin.

La température était idéale, l’alcool et autres breuvage coulaient à flot, les gens étaient armés de leur sourire, les amis, blondes et chums explosaient de joie en plus d’une excellente programmation, bref tous les ingrédients étaient réunis pour un succès instantané.

Est-ce qu’il y avait de la nouveauté sur le site du festival cette année? Bien sûr que oui, une idée de génie: vendre une gourde à l’effigie du DBF et d’installer une source d’eau pour s’abreuver à sa guise, était un des très bon coup du festival de Mirabel. Un nouveau kit de son pour nous faire apprécier davantage les artistes était également très apprécié.

Si on en revient à la soirée qui a débuté avec un excellent groupe d’Italie qui n’était pas vraiment prévu à la programmation (un ajout de dernière minute suite à une mésaventure du groupe au Québec pour une fameuse tournée promise au band par un bookeur inconnu qui n’a pas tenu promesse. Mick a alors eu la brillante idée de les rajouter à la programmation).

Le groupe en question Well Planned Attack nous a servi une très belle dose de pop punk d’une très bonne qualité, ce qui a bien démarré le festival. Quand même assez à l’aise avec leur instruments sur scène, pas trop de retenue dans leur mouvement, sans trop de gêne dans leurs peu d’interaction entre les chansons avec le public, mais ça va, il faut comprendre que c’est le premier passage au Québec du groupe et qu’il ne sont de plus pas connus des festivaliers. Mais dans l’ensemble c’était une belle prestation.

WELL PLANNED ATTACK :

Bigger Than All embarquait sur scène après Sawyer Path dont j’ai malheureusement manqué le 3/4 du spectacle. Bigger était en forme, ça paraissait qu’ils avaient hâte d’être sur scène. Connus de certaines personne dans la rive-nord le groupe a décoché une très bonne dose de punk rock et la foule a semblé très apprécier leur musique. Ils avaient un nouveau bassiste temporaire qui a quand même su s’intégrer très bien et interprété à la hauteur, sinon encore mieux les notes du précédent bassiste. Une très bonne formation à voir et revoir.

BIGGER THAN ALL :

Vain ensuite les explosifs Our Darkest Days qui on servit toute une leçon musicale avec un intense set de skatepunk rapide, mélodique avec une dextérité franche et surtout de qualité professionnelle. Les gars déplaçaient de l’air comme c’est pas possible et semblaient avoir du plaisir sur scène. Quelques pièces du split avec Set It Back on été jouées comme l’excellente pièce Time Has Come, quelques nouvelles pièces du nouveau disques A Common Agony qui n’était pas encore sorti. Les gars de Québec donnent tout ce qu’ils peuvent à chaque spectacle et celui-ci était l’un des meilleur que j’ai vu d’eux.

OUR DARKEST DAYS :

Un autre groupe de Québec sur la programmation prenait place au DesBouleaux, première fois dans la région et une première pour moi en spectacle. Honnêtement, Les Trimpes, c’est l’un de mes gros coup de cœur du festival cette année, un rock francophone qui décape et sonne comme une tonne de brique. Tounes après tounes sans relâche, il nous percutent les oreilles avec leur gros rock à la limite sale, mais d’une qualité hors pair. C’était frais, c’était entraînant, c’était d’une pure beauté hallucinante et ce qui était complémentaire à ce grand spectacle, la foule était dedans et en redemandait. Un groupe à voir absolument et leur album Donnez du gaz, en spectacle est splendide. Ils ont tant qu’à moi, volé la soirée au grand complet.

LES TRIMPES :

De mon point de vue, la barre était haute pour Extério. J’avais de grosse attente envers ce groupe et surtout après la tempête des Trimpes, il fallait me convaincre que leur place en fin de soirée n’y était pas pour rien. Ils ont quand même relevé le défi avec brio, c’était bon de les voir sur scène, encore mieux de voir la foule leur faire sentir qu’ils étaient derrière eux en chantant chacun des succès du groupe haut et fort, c’est toujours des moments magiques comme ça qui me font sentir heureux lors de spectacle. Une bonne énergie dégageait des musiciens expérimentés sur scène. C’était du bonbon musicale, du véritable réconfort d’entendre Extério pour une x-ième fois.

EXTERIO :

C’était donc la fin de la soirée DesBouleaux Fest qui réussissait une fois de plus à nous amuser, divertir avec de très bon choix de groupes. Une ambiance de fêtards, remarquable comme toujours, mais ce n’était pas la fin, le lendemain se préparait une autre fantastique journée. Du pur bonheur.

ÉCRIT PAR : DESLO

Publié le décembre 6, 2016, dans Événement, Festival, Musique, Pop Punk, Punk, Punk Francophone, Punk Mélodique, Punk Rock, Punk Technique, Rock Francophone, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, Skatepunk, et marqué , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :