(Chronique) Colorsfade, un EP fort convainquant


  • COLORSFADE

  • SCREAM IN SILENCE (EP)
  • [THOUSAND ISLANDS RECORDS]
  • Année: 2016 // Genre: Skatepunk/Métal

  • / / / / / /

Le quatuor skatepunk en provenance de Gatineau nous revient avec un nouveau EP intitulé Scream In Silence, qui paraîtra le 15 novembre prochain sur le label québécois Thousand Islands Records.

La formation étant constituée de vétérans de la scène punk rock des environs de Gatineau et d’Ottawa (notamment d’anciens membres d’Overhead, Beyond Impact, Aarsen, Someone’s Hero… etc) n’a pas le choix d’attiser un tant soit peu la curiosité des amateurs de skatepunk/punk rock. Rappelons que le groupe faisait sa première apparition en 2015 avec le EP State Of Mind qui offrait un avant goût assez prometteur quant à ce qu’ils allaient potentiellement avoir à offrir dans le futur.

Le premier EP nous offrait en quelque sorte une réminiscence du punk rock des années ’90. C’est à dire une formule mélodique, rapide et efficace qui se garde toutefois de tomber dans le très complexe. À première vue, il s’agit là d’une formule qui pourrait sembler « réchauffée » puisque tellement de groupes tendent à s’identifier à cette étiquette.

Par contre, contrairement à plusieurs autres, Colorsfade parviennent à se forger une identité qui leur est propre au lieu de tomber dans un moule précisément défini qui pourraient les faire sonner comme une version remâchée de No Use For A Name, Lagwagon, NOFX ou Strung Out par exemple. On sent clairement l’influence des groupes mentionnés ici sur le nouvel EP, sans que cela ne tombe dans la catégorie du réchauffé.

Le fait est que, tout en gardant une grosse base de la formule du punk rock des 90’s, Colorsfade intègrent des éléments du skatepunk plus actuel. En guise d’exemple, I4NI la première chanson du EP n’est pas sans rappeler les riffs de guitares du groupe Implants (avec des membres de Strung Out), ce qui implique nécessairement une touche un peu plus « métallique ». Pourtant, on n’a pas l’impression d’écouter un hybride de punk et de métal en écoutant ce EP Scream In Silence, puisque la touche punk est beaucoup plus présente que la touche métal. Particulièrement dans le son de la batterie, qui fournit un « tupa-tutupa » non-stop, omniprésent dans toutes les pièces du groupe. En quelque sorte une marque de commerce du punk plus traditionnel.

De plus, la production plutôt « maison » offre un son un peu plus « garage » qui s’éloigne du son aseptisé et surproduit qui s’apparente plus aux groupes qui tombent dans les trucs super techniques à la Forus par exemple. On pourrait donc dire que la signature sonore du groupe se situe quelque part entre le punk rock typique des ’90’s et la nouvelle vague de skatepunk plus technique et solidement infusée de métal.

On y retrouve un peu des éléments plus contemporains de groupes comme Implants accompagnés d’une grosse dose de punk rock plus classique, qui rappellent étrangement le son de groupes comme Reset dans les années ’90. Cet amalgame d’éléments produit un effet assez efficace dans le sens où il ne déplaira certainement pas aux puristes du punk rock sans toutefois tomber dans une simplicité qui ferait du groupe une pâle copie de nombreux autres aux yeux de ceux qui préfèrent des trucs plus technique.

En somme, l’équilibre complexité/simplicité de Colorsfade aura possiblement l’avantage de plaire à la fois aux amateurs de punk traditionnel ainsi qu’à ceux issus de la nouvelle vague. Rappelons qu’il s’agit ici d’un EP de trois titres, soit deux compositions originales accompagnées d’une reprise de Terry Bush, Maybe Tomorrow.

Il sera donc intéressant de voir comment évoluera leur son dans le futur. C’est d’ailleurs là mon seul bémol face à cet EP : bien qu’il ne permette d’asseoir le groupe sur une base quand même solide, sa courte durée laisse sur l’appétit et ne permet pas de penser qu’il s’agit de la formule définitive qu’ils adopteront au final.

Il ne reste plus qu’à espérer qu’ils ne s’arrêtent pas à cette étape de leur cheminement et que le futur nous permettra d’entendre un jour un album complet de Colorsfade qui offrira sans doute la tangibilité que ce court EP ne permet pas vraiment de retrouver malgré les qualités évidentes qu’il possède ! À surveiller !

1. I4NI
2. Frozen In Time
3. Maybe Tomorrow (Terry Bush Cover)

ÉCRIT PAR : SEB LTMR

Publié le novembre 7, 2016, dans Musique, Punk, Punk Mélodique, Punk Métal, Punk Rock, Punk Technique, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, Skatepunk, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :