(Chronique) Downtown Fiasco, un premier album de skalité


  • DOWNTOWN FIASCO

  • INSATISFACTION GARANTIE
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2016 // Genre: Ska Punk

  • / /

D’aussi loin que je me souvienne, le Québec a toujours produit d’excellents bands ska et ska punk, qu’on pense à Me Mom & Morgentaler, Planet Smashers ou encore PL Mafia. Encore aujourd’hui, envers et contre tous, la scène regorge de formations de haut niveau prêtes à défendre ce style si populaire dans les années 90.

Dernier en liste, Downtown Fiasco avec leur album Insatisfaction garantie, un disque que tout amateur du genre devrait se procurer immédiatement.

C’est dans un esprit tout à fait DIY que le groupe s’est attaqué à l’enregistrement de l’album en mai 2015, un projet rigoureux et méticuleux qui aura finalement abouti en juin dernier. Le travail et les efforts déployés par la troupe atteignent la cible avec une galette de dix chansons dynamiques, bien construites, et avec un souci évident porté à l’écriture en français, en anglais et même un peu en espagnol (Ska Multiracial).

Bien qu’il s’agisse d’un premier album pour Downtown Fiasco, le groupe a une très bonne expérience de la scène, ce qui se ressent sur l’album. D’ailleurs c’est sous le nom de The Forbidden Beats que j’avais découvert ce band avec l’excellente chanson Cité de Montréal, chanson que l’on peut d’ailleurs entendre sur Insatisfaction Garantie. Pour la petite histoire, la troupe a décidé de changer de nom notamment pour mettre fin à la confusion alors que plusieurs personnes croyaient avoir affaire à un hommage à Bad Religion…

La section de cuivres de trois saxophones (alto, ténor et baryton) et un trombone donne beaucoup de puissance à Downtown Fiasco. Les punchs sont parfaits, la trame sonore entrainantes et on a le goût de bouger nos pieds sur chaque morceau. Comme si ce n’était pas suffisant, un nouveau membre se joindra à la fête alors qu’Olivier Lévesque, trompettiste de l’excellent groupe Les Happycuriens se joindra au groupe, question de donner encore plus de profondeur et d’énergie aux pièces.

Radio équitable, LVIICCCLVII, Drapeaux rouges sont peut-être mes chansons préférées de l’album, mais c’est l’ensemble des pièces que je vous conseille. Tout est bon, d’un bout à l’autre. Une mention spéciale à Alzheimer, un morceau de sept minutes excessivement bien écrit (comme l’entièreté de l’album d’ailleurs), qui aura certainement une résonance particulière à toute personne témoin de cette maladie.

Voilà encore une fois une preuve que la scène ska et ska punk du Québec est toujours en santé et réussi à produire des groupes de grande qualité.

Downtown Fiasco sera en concert le 29 septembre prochain aux Katacombes en compagnie de Los Kung Fu Monkeys et Ill Scarlett dans le cadre du Festival ska de Montréal.

1. Peuple Québécois
2. Jordy Oh!
3. Drapeaux Rouges
4. Ska Multiracial
5. Cité de Montréal
6. What I’m Fighting For
7. LVIICCCLVII
8. Alzheimer
9. Moment Présent
10. Radio Équitable

ÉCRIT PAR : ÉRIC ÇATIRE

Publié le septembre 8, 2016, dans Punk Francophone, Ska, Ska Francophone, Ska Punk, Ska Troisième Vague, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :