(Chronique) Fidel Fiasco, pas banal du tout!


  • FIDEL FIASCO

  • BANAL ET PAS D’ÉTHIQUE
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2015 // Genre: Reggae/Acoustique

  • / / / /

Ce n’est pas toujours évident de mettre en mots ce qu’un groupe offre en musique. C’est d’autant plus difficile lorsque la formation explore et mélange plusieurs genres. Vous allez me dire «pas grave, pas besoin d’étiquette». C’est tout à fait vrai. Mais alors, comment définir le son? Comment vous donner une idée de ce que vous entendrez?

Pour Fidel Fiasco, groupe original et intriguant de notre scène locale, le défi est immense. Sur les médias sociaux, on trouve les qualificatifs suivants pour décrire leur musique : polka, punk festif, reggae et balkan. Les influences sont variées, passant des Colocs à Gogol Bordello, en faisant un détour par Richard Desjardins, Mano Solo et le punk des années 90.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette description musicale colle parfaitement aux 15 pièces proposées par Fidel Fiasco sur leur album Banal et pas éthique. Autant le préciser tout de suite, aux dires mêmes du groupe, cet album est comme un gros démo sans vrai mastering mais permettant de découvrir leur univers. À partir de ce constat, on accepte les petites imperfections et on apprécie plutôt les forces de l’album.

Personnellement, j’adore les lignes de basses rebondissantes qui nous font bouger la tête et accompagnent parfaitement les airs de reggae.

Le contraste entre le son festif et les paroles dépeignant notre petit monde quotidien, parfois morose et blasant, est également intéressant.

Les plus éclectiques parmi vous apprécieront les différents styles explorés qui nous laissent sur le qui-vive et peuvent parfois surprendre. Je pense notamment à Ça changera pas ma vie, qui me rappelle Fred Fortin, à Une heure à perdre, qui me fait penser aux Colocs, ou plusieurs moments où je me souviens des 3/4 putains.

(O.K., cette comparaison ne s’adresse pas aux jeunes.)

Mes chansons préférées de l’album sont Comme vous autres, Le gars de carrière, Au nom du profit et Albert Noël.

Pour l’avoir expérimenté, je peux vous garantir que Banal et pas éthique s’écoute très bien assis sur la véranda avec une petite froide à la main.

Cet album est, somme toute, une excellente introduction à Fidel Fiasco qui nous donne envie de suivre leur progression et d’aller les voir en concert.

1. Comme vous autres
2. Le gars de carrière
3. Le monde m’énarve
4. Au nom du profit
5. El Metro
6. All about moé
7. Aller
8. Ça changera pas ma vie
9. Va tu r’venir
10. Le clown
11. Rengaine
12. Encore icitte
13. Une heure à perdre
14. Albert Noel
15. Le temps file

ÉCRIT PAR : ÉRIC ÇATIRE

Publié le septembre 7, 2015, dans Acoustique Punk, Acoustique Rock, Punk, Punk Francophone, Punk Gypsy, Québécois, Rock Francophone, Ska, Ska Acoustique, Ska Francophone, Ska Reggea, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :