Top 10 albums d’hardcore québécois de groupes qui n’existent plus.

Le temps est venu d’inclure un peu de québécois dans mes posts! Je ne parle pas ici de Kaïn ou de Boom Desjardins, mais bien de bands hardcore québécois! J’ai choisi dix groupes, dans aucun ordre particulier, que j’apprécie particulièrement et qui sont aujourd’hui séparés. Pourquoi prendre des bands morts? Je ne sais pas… J’aime les leçons d’histoire et vivre dans le passé, j’imagine!

Cult Of Gold

Même s’il n’y a aucun ordre spécifique à ma liste, je peux dire avec assurance que cet album est sans aucun doute mon album hardcore québécois préféré ever. As Law est le premier 7’’ que j’ai acheté et j’ai adoré le band dès le début. J’ai eu la chance de partager la scène quelques fois avec les boys et j’ai toujours adoré l’aura un peu différente lors de leurs sets qui se démarquaient dans la mer de groupes « mosh » de leur époque. Les textes de Pierre-Luc, les citations et les échantillonnages bien choisis, le riffing de Brett et Will ainsi que le drum et la basse ultra tight de Francis en font un album complet. J’ai eu l’honneur de les recevoir pour une courte et dernière performance lors du troisième Broughton Fest en 2013 et le groupe était comme dans ma mémoire, comme s’ils n’avaient jamais arrêté de jouer ensemble. EDIT : J’ai écouté le CD pendant plus d’une semaine dans mon auto après avoir écrit ça… Trop bon!

Cold NorthSummers

Des cendres de Words est né le groupe Cold North. Froid, sombre, empreint de colère, c’est un des rares groupes dont le nom va parfaitement avec leur contenu musical. Des vétérans bien établis de la scène québécoise qui te blastent un hardcore recherché, autoproduit, original, heavy as fuck! Le vocal, les guits, la basse, le drum, cet album-là n’a aucun défaut… D’ailleurs, avec l’album Pris à la gorge de Milanku, Summers est le seul album québécois toujours dans ma liste de lecture permanente sur mon lecteur MP3. J’ai tu vraiment besoin d’écrire un paragraphe de 15 lignes pour que tu cherches leur musique et que tu grinds ça bien fort à ton prochain souper de famille?

Dead KingDemo

L’excellent groupe de Gatineau a vu le jour environ dans le même temps qu’un de mes groupes et les deux noms influencés par le groupe Santa Sangre de Syracuse en ont immédiatement fait des alliés. Le son gazeux et sombre du groupe en a fait gigué plus d’un dans la région. Le groupe a enregistré un album complet et s’est séparé sans avoir le temps de le lancer, ce que je trouve excessivement dommage puisque sa groove est bonne du début à la fin! Après plusieurs tentatives de revenir ensemble, il n’y a pas eu de concrétisation encore et c’est bien malheureux. Il faudrait bien remettre ça, les boys!!

Hold Up Mixtape One

S’il y a un band qui a réussi à représenter le drapeau de la Capitale-Nationale avec fierté à travers la province, c’est bien Hold Up! Pourquoi le premier EP, me demanderez-vous? Eh bien, même si je trouve We’re finally Breaking Out! et le EP post-mortem Unfinished Business excellents, c’est Mixtape One, avec son artwork fait au pochoir, son enregistrement un peu rough et son line-up classique qui représente le mieux ce groupe pour moi. Je ne suis pas un grand fan de « moshcore », mais Hold Up! a toujours su amener la lourdeur avec tact et n’a jamais vraiment adopté l’attitude « meathead » de leurs homologues de la scène. Ça vaut vraiment la peine de ressortir les trois releases et se les clancher en rafale!

TU PEUX ÉCOUTER HOLD UP, SEULEMENT SUR MYSPACE

Aces & EightsMind Your Own Business

Quand, dans la petite scène provinciale, un band se part avec trois membres d’APM, les chances sont bonnes pour que la nouvelle se propage assez vite et qu’on ait droit à quelque chose qui sonne bien. Un son beaucoup plus traditionnel, plus rapide, avec du bon riffing « old school » et des lyrics assez dans ta face. C’est ce que le band offrait avec brio. C’était tout-à-fait dans mes cordes! Le groupe s’est malheureusement dissous aussi rapidement qu’il est apparu, mais a eu le temps de sortir un 7’’ et cet excellent album. Still a fucking treat!

TU PEUX ÉCOUTER ACES & EIGHTS, SEULEMENT SUR MYSPACE

CopperfieldMonuments

Quand je pense au nord, je pense à Rouyn et quand je pense à Rouyn, je pense à Copperfield! Un band hardcore mélodique, recherché, avec une imagerie ouvrière et un concept minier, ça vient définitivement me chercher! Le groupe a pris beaucoup, beaucoup de temps à sortir ce joyau, sauf qu’en bout de ligne, ça donne un résultat exceptionnel. Les bands des régions éloignées ne bénéficient malheureusement pas de toute l’exposure que les formations des grands centres urbains peuvent avoir. Je trouve cela bien triste puisqu’un band de calibre comme Copperfield aurait pu se rendre très loin (mais comme ils venaient de Rouyn, tout est très loin…). L’album contient trois chansons qui étaient sur leur précédent demo et qui ont été revampées puis il y a les nouvelles, qui sont de la bombe. La production est nette, le artwork est irréprochable, tout comme l’entièreté de la section musicale de l’album. Les textes constituent un bel hommage aux pionniers et à l’histoire de la région ainsi qu’un hymne à la lutte constante de la classe ouvrière. Le plus triste là-dedans, c’est que la présence du groupe dans cette liste signifie qu’il n’est plus… Il est encore temps de changer d’idée, les garçons!

La PromesseWe’re the lines

Avec la montée en popularité du post-hardcore très mélodique, on a eu droit à une chiée de bands plates et sans saveur. Directement du Bas-Saint-Laurent venait l’exception à la règle. Un band de kids, synonyme d’ambition et de dur labeur, La Promesse a su s’attirer le respect assez rapidement dans la scène provinciale avec plusieurs shows et une tournée canadienne complètement DIY. Un band avec une présence énergique, un frontman survolté, des effets, un bon message, quelques clins d’œil à leur région audibles dans les paroles, c’est vraiment en show que La Promesse était à son aise. C’est toujours assez difficile de capturer le son d’un band dont la spécialité est le stage, mais ce cours EP, de ce band qui n’a définitivement pas duré assez longtemps, est vraiment une réussite.

TU PEUX ÉCOUTER LA PROMESSE SEULEMENT SUR FACEBOOK

The AllstarsDemo 2003

L’âge d’or du hardcore de la ville de Québec. Je ne dis pas ça parce que la période était plus florissante qu’une autre, mais plutôt parce que le band était formé des vieux pets de la scène hardcore de la ville, haha! Avec seulement un demo de cinq tracks de ces vétérans de la Vieille-Capitale, The Allstars est quand même un nom qui résonne encore aujourd’hui dans les ruelles sombres qui entourent l’Anti. Du tough, du bouncy, du pesant, en 2003 c’était parfait et la plupart des bands de ce genre ont mal vieilli, mais après plus de dix ans, quand je mets ce vieux demo dans mon discman, je le trouve encore aussi bon. S’il reste un band de la province dont j’aimerais booker un reunion show, je crois que ce serait The Allstars!

Five Seven/Foot Clan – Split

Five Seven : s’il y a bien une chose dont je suis nostalgique du temps où on jouait de la musique à presque toutes les fins de semaines, c’est les mini-tours avec les bands de chums, et un des plus marquants est sans doute Five Seven. Musicalement, je n’avais jamais vraiment accroché, mais on avait tellement de fun que ça ne m’importait pas. Puis est venu le split avec FootClan… WOW! Les tunes étaient hard, rapides et moins « hiphop » que le vieux stock. Plus ça allait, plus la voix de Seb était raw et agressive. Les dernières chansons que les boys avaient composées étaient incroyables! J’ai même entendu dire qu’elles sont toutes enregistrées, mais qu’il ne manque que la voix (clin d’œil, clin d’œil). Tout ça pour dire que les tracks sur ce split sont vraiment celles qui m’ont fait aimer le band pour autre chose que ses membres! Haha. Malheureusement, ma copie a disparu à la suite d’une rupture. J’attends toujours ma copie, Mike!

**Désolé, je n’ai pas trouver  de Five Seven à entendre sur internet, haha **

FootClan : comme je l’ai mentionné, je n’ai plus ma copie donc je dois y aller de mémoire, mais je me rappelle avoir vraiment capoté sur la partie de FC dès la première écoute. C’était tellement hard et étant un grand fan des Ninja Turtles, j’ai tout de suite adoré le concept et les échantillonnages. Si le bon « moshcore » existe, je crois que Footclan serait classé dans cette lignée. Impossible de rester les bras croisés quand All Out War débute! L’enregistrement et le playing n’est pas parfait, c’est certain, sauf que pour l’époque, c’était surprenant.

The WorstLiving…

J’ai vu The Worst pour la première fois à Rimouski lors d’une tournée de MDAM. Je n’ai pas trop remarqué leur prestation sauf un cover de Death Threat qu’ils ont fait à la fin de leur set. Dawn m’a tout de même donné une copie de leur premier demo Anticipating… et après quelques écoutes j’ai bien aimé et je les ai bookés dans un show à Victoriaville. J’ai été surpris du son du band, mais par-dessus tout, j’ai trouvé très audacieux d’avoir un band hardcore avec seulement trois membres. La voix de Jipi est probablement une de mes préférées dans l’ensemble des bands hardcore québécois que j’ai entendu. Aucun fan de hardcore « pesant » ne peut rester indifférent à l’intro de Living… qui ne dure que 38 secondes. Le meilleur là-dedans? C’est qu’ils ont sorti un montage vidéo de la track qui la rend encore plus intense! Le statut du groupe est un peu ambigu, il n’existe plus mais fait quand même quelques shows ici et là dans son coin. Je serais très heureux si j’apprenais que la formation est à nouveau active! UPDATE : j’ai vu quelques semaines après avoir écrit tout ça, que The Worst avait publié sur son profil Facebook quelque chose qui sous-entendait peut-être un nouveau disque… En trio, j’espère! STOKED!

ÉCRIT PAR: PASCAL ROULEAU

Publié le juillet 16, 2015, dans Hardcore, Musique, et marqué , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 2 commentaires.

  1. Yes! La Promesse! Ce band-là était un des meilleurs bands d’ici mais aussi un des plus sous-estimés! J’écoute encore cet album.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :