(Chronique) Fortune Cookie Club, livrent la marchandise avec brio!


  • FORTUNE COCKIE CLUB

  • L’AUTRE
  • [PANDA RECORDS/GUERILLA ASSO]
  • Année: 2015 // Genre: Punk Franco

  • FCC: / / /

Disons-le tout de suite : l’album précédent, L’histoire c’est maintenant avait été mon album local favori de 2013 et si les splits avec Imodium et Nique à feu m’avaient rassasié en attendant, mes attentes étaient élevées envers cet album. Je ne n’ai pas été déçu, au contraire! Encore une fois, j’ai aimé dès les premières écoutes pour ne l’apprécier encore plus à force de mieux connaître les chansons.

Pour décrire le son de Fortune Cookie Club, on pense bien sûr aux derniers albums des Vulgaires Machins et à des groupes softcore comme Millencolin, mais si Fortune Cookie Club est tout simplement un de mes groupes punk rock préférés, c’est qu’ils ont su forger leur propre identité.

Si vous les avez déjà vus en spectacle, vous savez avec quelle prestance et quelle énergie ils livrent leur performance et que leur punk rock est certes accessible, mais loin d’être facile. En effet, on découvre rapidement en album que leur musique demande plus qu’une écoute et que les textes méritent une lecture attentive. On en apprécie alors tous les efforts et le temps que le quatuor met dans sa création.

L’album commence en force avec Terroriste écologique et Légitimer le meurtre, deux pièces qui s’enchaînent avec une urgence, voire une agressivité plus intense que ce à quoi FCC nous avait habitués. Et si le tempo se calme à quelques moments durant l’album, cette urgence inspirée de la frustration envers les trop nombreux et graves problèmes de notre société et la recherche d’espoir qui en découle seront présentes sur chacune des pièces. Le premier extrait Brûler ses vaisseaux est en ce sens très éloquent et représente bien l’esprit de l’album.

Autre moment fort de l’album : #womenagainstfeminismcestdelamerde. Une pièce de plus de six minutes (!) qui évoque avec brio notre hypocrisie face à la culture du viol et comment on peut pointer du doigt l’autre sans prendre conscience de nos propres torts. Une thématique trop peu entendue et ici étonnamment bien développée. Enfin, Défi douche froide, la dernière pièce définitivement plus folk évoque bien sûr le EP Beurre Noir du chanteur, mais permet de terminer le tout de très belle façon en leur levant notre verre.

L’étrange pause au milieu de Grosse barbe, sans veste avec frites, la finale de L’autorité pour les nuls ou bien la surutilisation du mot « homme » me semblent des points faibles, mais je ne ferais ces critiques qu’ à un band qui peut prétendre être un des meilleurs au Québec.

L’album sera lancé en ligne le 3 juillet en même temps que leur tournée en Europe avec Guérilla Poubelle et le lancement de la version physique le 13 août à Montréal à l’Esco pour le début de leur tournée québécoise et ontarienne avec Antillectual.

1- Terroriste Écologique
2- Légitimer le meutre
3- ACADB (All Cops Are Douchbags)
4- Brûler le flou
5- Prière #1
6- Prière #2 (Princesse Amygdalite)
7- Brûler Ses Vaiseaux
8- Grosse Barbe, Sans Veste, Avec Frites
9- Le chemin Chambly mène a Romme
10- #Womenagainstfeminismec’estdelamerde
11- L’Austerite pour les nuls
12- Defi douche froide

ÉCRIT PAR: FRANK SCRAP

Publié le juin 29, 2015, dans Punk, Punk Francophone, Punk Rock, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :